L’AC Ajaccio: Une saison extra-ordinaire

0
Ligue 1

Echouant depuis plusieurs saisons aux portes de la Ligue 1, l’AC Ajaccio voulait concretiser cette saison. Un objectif qu’ils ont gardé en ligne de mire tout au long de la saison, c’est ce que nous allons voir.

Un mercato mouvementé pour l’ACA

L’été dernier, les acéistes ont vu de nombreux cadres partir. C’est le cas de Gimbert, Nouri, Hergault, Cabit, Sery, Choplin. Des pertes importantes de joueurs d’expérience qui auraient pu déséquilibrer le groupe corse. Afin de pallier à ces départs les ajacciens ont fait appel à Abdoulaye Keita, Qazim Laci et Hugo Cuypers de l’Olympiakos. Mais aussi à un nouveau joueur expérimenté Gaetan Courtet. Ainsi on pouvait s’attendre à une saison charnière pour l’ACA, une sorte de reconstruction.Malgré tout les supporters en attendaient beaucoup cette saison après plusieurs années aux portes de la Ligue 1

Une saison stable et époustouflante

Les acéistes ont réussi à construire une saison tout à fait stable. Aucune période de mou n’est venu ternir les rouges et blancs qui ont su au fil de la saison s’imposer comme des favoris à la montée. Un bilan largement positif avec 15 victoires, 7 nuls et seulement 6 défaites. A noter les incroyables performances à l’exterieur de l’ACA. 30 des 52 points ont été obtenus loin de leur base. Cela fait de l’ACA la 1ere équipe de Ligue 2 à l’extérieur avec cet incroyable bilan

Perspectives d’avenir :

Aujourd’hui, l’ACA 3e est en négociation pour jouer les barrages comme le veut la règle. A seulement 1 point du 2e Lens les Ajacciens seraient donc passés à 1 point de la montée à 10 journées de la fin. On peut comprendre par conséquent leur frustration si les barrages ne se jouent pas et par exemple les finales de coupe se jouent. Si par malheur pour eux, les barrages ne sont pas joués alors l’ACA resterait une saison de plus en Ligue 2. Dans ce cas ci on peut aisément imaginer que l’ACA sera l’année prochaine un candidat plus que sérieux à la montée et même la montée directe. L’objectif sera de conserver une équipe relativement similaire afin de perpétuer la saison incroyable qui vient de se dérouler pour eux.

Afin d’approfondir ce bilan nous avons la chance que Loic Durand, célèbre supporter de l’ACA ait accepté de répondre à nos questions. Vous en avez sûrement entendu parler, le supporter le plus connu de France, parcourant le pays avec sa 106 pour suivre les exploits de l’ACA.

1-Que pensez vous de la saison de l’ACA ?

Elle est extrao-ordinaire, au sens premier du terme. L’été dernier, la DNCG avait relégué administrativement l’ACA en National. A la reprise de l’entraînement, il y avait à peine de quoi faire une équipe et au final, l’ACA finit troisième de Ligue 2, à deux points du premier, avec la fin que l’on connaît. Alors que l’objectif principal était le maintien. De mon point de vue, celui de supporter, on a vécu des émotions fortes, on a vibré et on ne s’attendait pas forcément à cela. Une chose est sûre : cette saison restera dans les mémoires, pour plusieurs raisons. Cette belle saison dans un premier temps et cette fin atroce de l’autre. Si les dix dernières journées s’étaient jouées, je suis persuadé que l’ACA aurait fini dans les deux premiers.

 

2-Pensez vous qu’il serait plus juste d’organiser des playoffs voire faire monter l’ACA et descendre Nimes ?

Je ne sais pas si la LFP est très logique dans ses décisions. Cette place de barragiste existe mais cette saison, on a l’impression qu’elle n’a servi à rien. Il ne faut pas oublier Troyes et Clermont, qui pourraient jouer ces barrages aussi. Bien sûr qu’on aurait aimé jouer un barrage contre Nîmes. Mais si mon club avait été dans la position de Nîmes, je n’aurais pas voulu que ce barrage se joue !

3-Comment vous préparez vous à la ligue 1 avec toutes les interdictions de déplacements ? Personnellement, je ne me prépare pas du tout à la Ligue 1. Je me suis fait une raison : on jouera en Ligue 2 en 2020/2021, sauf retournement de situation incroyable. C’est vrai que la Ligue 1 est un peu plus répressive que la Ligue 2. J’ai l’impression qu’on est plus tranquille et qu’on a plus de liberté en Ligue 2. D’un point de vue personnel, j’ai de la chance : j’ai été confronté qu’à une seule interdiction de déplacement, au Havre la saison dernière. Mais j’y suis quand même allé !

 

4- Pensez vous que l’ACA aurait les armes pour se maintenir durablement en Ligue 1 et comment ?

Si, dans les saisons à venir, l’ACA venait à monter dans l’élite, je suis sûr que le club y ferait bonne figure. Ces derniers mois, l’ACA s’est bien structuré, a bien progressé dans tous les domaines et maintenant, on va pouvoir compter sur Johan Cavalli qui va s’occuper des transferts et du sportif. Il va nous apporter sa connaissance et ses connaissances dans le milieu. Ce n’est pas négligeable. L’ACA est un bon club formateur, qui a sorti les frères Tramoni, Vincent Marchetti, Pape Cissé et Mady Camara qui jouent à l’Olympiakos et plein d’autres. Notre centre de formation grouille de pépites dont la plupart sont corses. Il faudra se baser sur notre formation et l’identité corse du club pour accéder en Ligue 1 et s’y maintenir. Si à cela on ajoute des bons coups sur le marché des transferts à base de prêts (comme Qazim Laçi, Cyrille Bayala et Gaëtan Courtet par exemple), et de jeunes à gros potentiels qu’on va chercher dans les divisions inférieures comme Matthieu Huard et Gédéon Kalulu, l’ACA n’aurait rien à envier à beaucoup d’autres clubs.

 

 5- La bonne et la mauvaise surprise de la saison ? Que ce soit un joueur, une performance ?

J’ai l’impression qu’il n’y a eu que des bonnes surprises et des confirmations. Au niveau des joueurs, on peut noter Benjamin Leroy, Gédéon Kalulu, Matthieu Huard, Qazim Laçi, Hugo Cuypers, Mounaïm El Idrissy. On pourrait citer toute l’équipe ! Il y a eu la bonne surprise de l’efficacité de l’équipe à l’extérieur. L’ACA est premier du classement à l’extérieur avec 30 points, 9 victoires, 3 nuls et 2 défaites. De mémoire, c’est du jamais-vu ! Ce qui peut être un peu décevant, c’est le rendement de l’équipe à domicile, avec seulement 6 victoires en 14 matchs joués. Sans les défaites à domicile contre Châteauroux ou Auxerre, on ne serait pas à cette place de troisième plutôt embarrassante

 

 6- Votre meilleur déplacement de la saison bien qu’elle ait été fortement coupée ?

J’aurais bien voulu qu’elle aille à son terme, en effet, rien que pour aller à Rodez pour la première fois de ma vie de supporter. Avec ces nombreuses victoires à l’extérieur, j’ai été gâté au niveau des émotions. Mais si on ne devait retenir qu’un match, ce serait la victoire à Caen, 1-0, à la dernière minute, sur un magnifique but de Youssouf, qui a très peu joué cette saison. C’était un match tellement représentatif de la saison de l’ACA : des couilles, de l’abnégation et un groupe solidaire.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here