L’Atletico Madrid en difficulté

En championnat comme en C1, l’Atletico Madrid peine à être décisif. Depuis le début de la saison, l’équipe de Diego Simeone souffre d’une grande inefficacité offensive, malgré de nombreuses occasions et des attaquants de qualité.

Des résultats inquiétants en Liga

pih

« C’est vrai que nous ne sommes pas assez précis devant le but. Nous n’avons pas cette efficacité qui permet d’avoir davantage de points. » – Gabi Fernandez

Bien qu’ils soient 4èmes du classement de la Liga, les Colchoneros n’ont inscrits que 15 buts en 10 rencontres, soit 10 buts de moins que la saison précédente à la même période. Sur les 15 buts inscrits, le tiers provient de la victoire contre Las Palmas en 2ème journée de Liga (1-5).

Depuis le début de la saison, les Madrilènes enchainent les matchs nuls. Malgré les nombreuses opportunités qui se présentent à eux, les joueurs peinent à la finition. Sur leurs 4 dernières rencontres, ils comptabilisent seulement 1 victoire (Celta Vigo) pour 3 matchs nuls (Leganes, Barcelone et Villarreal). Pareil en Coupe d’Espagne où les hommes de Diego Simeone n’ont pas réussi à se démarquer mercredi face à Elche (1-1).

pi

« Il faut que nous, attaquants, continuions à travailler, parce qu’en défense, cela fonctionne bien. » – Antoine Griezmann

L’Atletico demeure cependant l’une des rares équipes encore invaincues depuis le début du championnat, signe de leur solidité défensive. 15 buts marqués pour 5 buts encaissés. L’équipe peut compter sur de très bons éléments défensifs, et notamment son gardien Jan Oblak. Mais le problème est ailleurs…

C’est au niveau offensif qu’apparaissent les difficultés, avec des attaquants qui n’arrivent pas à trouver le chemin des filets depuis le début de la saison. Ainsi, Angel Correa est le meilleur buteur du club avec seulement 4 buts inscrits. Il est suivi par Yannick Carasco (3 buts), puis par Antoine Griezmann. Attaquant phare de son équipe, le Mâconnais n’est plus aussi décisif qu’auparavant puisqu’il comptabilise seulement 2 buts en 8 matchs joués. Kevin Gameiro, lui, a inscrit son 1er but lors de la 9ème journée contre le Celta Vigo. Et pour ce qui de Fernando Torres (311 minutes de jeu) et de Luciano Vietto (419 minutes de jeu)… Rien, aucun but jusqu’à maintenant.

qqq

« Notre problème de finition devant nous rend anxieux. Les adversaires engrangent la confiance et nous, nous la perdons. » – Saul Niguez

Un enjeu de taille ce soir en C1

Alors qu’ils étaient demi-finalistes l’année dernière et finalistes il y a 2 ans, les Colchoneros rencontrent de grosses difficultés en phase de poule de C1 cette année. Après 3 journées, ils n’ont réussi à récupérer que 2 points et se retrouvent ainsi en 3ème position du groupe C, derrière Chelsea (7 points) et l’AS Rome (5 points).

En Italie (1ère journée) comme en Azerbaïdjan (3ème journée), les Madrilènes ne sont pas parvenus à arracher la victoire à leurs adversaires (0-0). Et ils se sont inclinés face à Chelsea (2ème journée), sur un but de Michy Batshuayi dans les dernières secondes (1-2), alors qu’ils inscrivaient leur 1er but de C1, un penalty signé Antoine Griezmann.

mmm

« Nous n’avons pas de chance, les occasions ne veulent pas rentrer. Il faut continuer à travailler parce que, mardi, c’est une finale à la maison. » – Angel Correa

 

L’enjeu est donc de taille ce soir (20h45) pour les Colchoneros. Les joueurs se doivent d’obtenir leur 1ère victoire de C1 lors de la réception de Qarabag s’ils veulent encore espérer voir les 8èmes de finale. D’autant plus que l’équipe de Diego Simeone pourrait avoir une chance de se replacer dans le classement si Chelsea, qui se rendra en Italie pour affronter l’AS Rome au même moment, ressort lui-aussi victorieux.

Malgré ces difficultés, Diego Simeone reste optimiste. « J’ai confiance en mes joueurs, je suis très tranquille », a annoncé l’entraineur au sujet du match. A voir maintenant si les résultats de ce soir confirmeront ses paroles.

Eline WISNICKI

A propos de l'auteur

« Le football est un jeu simple : 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes et, à la fin, les Allemands gagnent. » – Gary Lineker

Poster un commentaire

eget id consectetur ut felis ut et, leo Praesent