L’Aviron Bayonnais, l’équipe des séries

0
Ligue 1

Champion de Pro D2 la saison passée, on pouvait craindre un retour compliqué dans l’élite pour l’Aviron Bayonnais, 2 ans après la descente. Cependant, les Basques ont réalisé un début de saison très intéressant, malgré un passage difficile par la suite. Après l’UBB, retour aujourd’hui sur les derniers mois de l’Aviron.

Actuellement 9ème du championnat, les hommes de Yannick Bru sont 13èmes en termes de points marqués (327). Pire, ils sont la pire attaque du championnat si l’on se concentre sur les essais inscrits (27). Leur classement, plutôt flatteur par rapport à ces chiffres, s’explique notamment par le fait que leurs victoires aient été remportées avec des petits écarts, à l’inverse de leurs plus larges défaites. Ainsi, les Bayonnais ont remporté 3 bonus, tous défensifs.

 

Une surprise pour un début parfait

Après 2 saisons en deuxième niveau, le promu bayonnais retrouve le Top 14 chez un gros morceau : le Racing 92. Peu de gens misent sur une victoire basque à La Défense Arena. Ce match peut directement envoyer l’Aviron dans les dernières places du classement, eux qui devront certainement se battre pour le maintien.

A la mi-temps, les Franciliens mènent sans grande surprise par 10 points d’avance. Mais les coéquipiers d’Antoine Battut vont réaliser une seconde période exceptionnelle. Sans avoir encaisser de points, ils vont s’imposer 24 à 17. Une performance qui leur permet de se mettre en confiance et surtout de frapper un grand coup dès le début du championnat.

Racing - Bayonne
L’Aviron Bayonnais crée l’exploit en s’imposant au Racing

 

Une série d’invincibilité surprenante

Après deux défaites face à Clermont puis au Stade Français, les Bayonnais reçoivent deux fois consécutivement. Un bon moyen de commencer une série positive. D’abord, face à Castres, ils s’imposent sereinement (27-17) devant leur public. Deux semaines plus trad, ce n’est pas la même histoire contre La Rochelle. Census Johnson, pilier des Ciels et Blancs écope d’un carton rouge juste avant la pause. Malgré l’infériorité numérique pendant plus de 40 minutes, Bayonne s’impose dans la douleur 23-22, et ravi une fois de plus le stade Jean-Dauger.

Pour la 6ème journée, l’Aviron se déplace sur le terrain d’Agen, concurrent direct pour le maintien. Les visiteurs dominent nettement le premier acte et mènent de 19 points au retour des vestiaires. Toutefois sur leur pelouse, les Agenais se révoltent, mais pas suffisamment puisque les Bayonnais l’emportent finalement de deux petites unités. Une troisième victoire de rang, la deuxième loin de leur base, qui leur permet de s’installer tout en haut du championnat. Les hommes de Yannick Bru vont ensuite réaliser une nouvelle grosse prestation face au MHR, pour s’offrir une nouvelle victoire de justesse. Le club basque aura donc profiter de la période de Coupe du monde pour prendre de l’avance sur ses concurrents au maintien.

 

Un long passage à vide

Après une suite de 4 victoires, ils vont cependant connaître un moment très difficile. Les huit matchs sans victoires (7 défaites, 1 nul) vont faire chuter les Bayonnais au classement. Habituellement inspirés offensivement, ils vont inscrire seulement un essai en six matchs. Cette série noire débute dans le Var, avec un revers 20 à 9 face à Toulon. Puis c’est sur le pelouse de Jean-Dauger que les Palois viennent s’imposer au terme d’un match ennuyant. Le champion de France toulousain se fait ensuite plaisir en battant largement des Basques dans le dur.

L’Aviron reçoit ensuite Brive, une occasion idéale de repartir de l’avant. Mais une nouvelle fois, ils sont tenus en échec (6-6). Le déplacement à Lyon enfonce encore plus les Ciels et Blancs qui s’inclinent 52-9. Celui à Bordeaux, pour commencer 2020, n’est pas plus rassurant. Les Agenais vont ensuite prendre leur revanche du match aller en venant gagner d’un petit point. Enfin, l’AB va s’incliner 31-29 à Montpellier. Plusieurs courtes défaites, qui font immédiatement prendre à la saison de l’Aviron un autre tournant.

Bayonne - Toulouse

 

Un petit regain de confiance

Et comme toute série a une fin et que les meilleures équipes arrivent à toujours à se relever, l’Aviron va retrouver, enfin, le goût du succès. Fin février, les hommes de Yannick Bru s’imposent avec solidité face au Stade Français. Après la victoire, Guillaume Rouet, ancien du club, a expliqué que “malgré les mauvais résultats, le groupe n’a pas explosé”. Une victoire qui sera suivie d’un deuxième succès de prestige, face au Stade Toulousain. Cet enchaînement donne un grand bol d’air frais aux Bayonnais, qui se retrouve 9e avec 33 points au moment de la coupure, soit 7 de plus qu’Agen, actuel 13e. Le formidable esprit de générosité et de solidarité permettra-t-il aux Basques de se maintenir dans l’élite ?

 

Au grand malheur de tous les amateurs et joueurs de rugby, la saison est provisoirement suspendue jusqu’au 18 avril, au moins. Reste à savoir quelle option sera choisie par les instances de direction.

 

Tristan BART

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here