Lazio: l’Europa League doit être un objectif!

Si en championnat la Lazio réalise un début de saison convaincant, en Europa League le club romain est une nouvelle fois décevant. Avant d’affronter le Celtic pour le compte de la 4ème journée, les laziali pointent à la 3ème place de leur groupe à trois longueurs du 2ème Cluj. Pire défense du groupe, la Lazio n’a pas le droit à l’erreur ce jeudi soir en Ecosse.
Les hommes de Simone Inzaghi ont pourtant toutes les cartes en main pour faire de cette compétition un objectif concret.

 

Armée pour atteindre la Pologne

Pourquoi la Pologne? Car c’est tout simplement le pays hote de la finale de cette Europa League et plus précisément le stade Energa de Gdànsk. Si cette ville se trouve à 2005,8 km de la capitale romaine, elle est largement atteignable.

La Lazio dispose d’un effectif de qualité avec de très fortes individualités qui se mettent au service du collectif. Le milieu de terrain est animé par des maestros Correa et Luis Alberto.

Ces deux derniers sont entourés de deux tours de contrôle Milinkovic Savic et Lucas Leiva permettant d’avoir un milieu homogène. Deux profils plus complets. C’est indéniable, ce milieu à quatre est l’un des meilleurs d’Italie. Inzaghi l’entraîneur romain a aussi dans ses rangs un véritable renard des surfaces, Ciro Immobile. L’attaquant italien est le meilleur buteur de Serie A avec 13 réalisations.

Sur le secteur offensif, la Lazio est charmante et peut inquiéter de nombreuses écuries européennes.
Mais le problème récurrent est la défense. Cette dernière est depuis le départ de De Vrij aux abois. Une défense friable composé du trio Radu, Acerbi, Ramos (ou encore Luis Felipe). Seul le défenseur italien s’en sort bien mais il est difficile d’être performant dans ce marasme. Preuve en est, la Lazio est actuellement la pire défense de son groupe avec cinq buts concédés en trois matchs. Des problèmes défensifs souvent camouflés par les talents offensifs mais surtout le bricolage tactique de Simone Inzaghi.

Depuis plusieurs saisons, les laziali s’inscrivent dans un projet stable. Les résultats sont globalement convaincants sur le plan national comme en témoigne cette Coppa remportée la saison dernière contre l’Atalanta (2-0). Surtout, elle arrive systématiquement à obtenir un ticket pour l’Europe depuis l’arrivée d’Inzaghi sur le banc il y a maintenant trois ans.

Souvent décrié, le tacticien italien a su imposer ses idées au club romain et être dans une démarche cohérente. Inzaghi prône un football offensif basé sur un jeu rapide. Il a réussit à faire rayonner des individualités comme Milinjkovic Savic ou encore Correa.

Simone Inzaghi part de très loin et progresse lui aussi en parallèle de son équipe. Et cette saison, la Lazio n’a jamais été aussi séduisante et dangereuse. Mais il reste ces deux problèmes majeurs: la défense donc mais surtout la régularité.

Etre à 100%

La Lazio se qualifie systématiquement en Europa League depuis maintenant trois saisons. Mais en vérité elle n’y démontre strictement rien. Lors de la saison 2017-2018, elle est éliminée en ¼ de finale contre la Salzbourg. Et la saison dernière, les romains se font éliminés en 1/16ème par Séville avec un match retour où ils avaient largement la possibilité de gagner.

Le dernier trophée européen de la Lazio date de vingts ans et c’était cette Supercoupe d’Europe remportée contre Manchester en 1999. Cette saison, la Lazio (comme les autres clubs italiens d’ailleurs) ne doit pas négliger cette Europa League et la jouer à fond. C’est affligeant de voir se désintérêt total pour cette compétition.

La Lazio a largement les épaules pour rivaliser avec ses adversaires dans cette compétition si bien entendu elle est mobilisée à 100%.
La concurrence justement. Cette C3 contient actuellement des équipes comme la Roma, Seville, Arsenal, Manchester, Porto ou encore Francfort. Une concurrence loin d’être supérieure à la Lazio.

Un beau parcours en Europe a de multiples avantages. Dans un premier temps, cela ramènera un engouement à l’Olimpico qui est souvent absent lors des matchs du jeudi soir. Les joueurs romains vont aussi engranger de l’expérience et par conséquent progresser.

Les compétitions européennes tirent le groupe vers le haut. Et puis forcément, cela fait du bien aux caisses du club avec une prime de 4,5 millions d’euros pour une place en finale et 4 millions supplémentaires en cas de victoire. Une donnée à ne pas négliger.

Si la Lazio veut retourner en Champions League onze ans après sa dernière participation, la voie de l’Europa League paraît plus accessible que celle du championnat. Mais pour cela les laziali devront être concernés et déterminés.
Et puis voir un club italien remporté une compétition européenne, cela fait bientôt dix ans qu’on attend cela.

Commentaires

Poster un commentaire

elit. nec ultricies ipsum ut elit. Lorem