Le bilan de la saison 2018 de l’équipe Mitchelton Scott

0
Ligue 1

L’équipe Mitchelton Scott a enfin gagné son premier Grand Tour cette année pour une structure qui axe son effectif sur les courses par étapes grâce surtout aux jumeaux Yates. Le grand perdant de cette mutation est le sprinteur Caleb Ewan absent sur les trois Grands Tours.

Des fortunes diverses pour les leaders sur les courses par étapes

2e de Paris-Nice – en gagnant l’étape reine mais en perdant le classement général le dernier jour – et du Tour de Pologne, 4e du Tour de Catalogne, Simon Yates est rentré dans la catégorie des vainqueurs des courses de trois semaines avec sa victoire sur le Tour d’Espagne en septembre.

Cependant, sa terrible défaillance dans le Finestre sur un Tour d’Italie qu’il dominait, aurait pu le toucher très durement après avoir dominé la course pendant plus de deux semaines. Mais Simon a su relever en apprenant de ses erreurs et en étant plus calculateur sur les routes espagnoles.

Du côté de son frère Adam, la saison est plutôt correcte avec une deuxième place sur le Dauphiné en remportant la dernière étape, deux 4e places sur Tour de Valence et le Tour de Californie et une cinquième place sur Tirreno. Mais le 4e de la Grande Boucle 2016 n’a pas réussi à briller sur le classement général du Tour et il a dû se contenter de chasser les étapes notamment à Bagnères-de-Luchon où sa chute dans la descente du Col du Portillon lui a coûté la victoire. Adam s’est ensuite mué en équipier pour son frère sur la Vuelta avec efficacité.

Pour le troisième leader des classement général, sa saison a encore été terni par des soucis de santé puisque Esteban Chaves avait remporté le Herald Sun Tour en tout début de saison et a été surtout très bon lors des neuf premiers jours du Tour d’Italie en étant le dauphin de Simon et en gagnant au sommet de l’Etna. Puis lors de l’étape de Gualdo Tadino, pourtant pas l’une des plus difficile, il va perdre 25 minutes et terminer ce Giro dans l’anonymat. Après, plus rien du grimpeur colombien.

Le jeune Jack Haig continue sa progression en jouant souvent les équipiers pour les frères Yates notamment sur les routes du Giro et de la Vuelta mais il a pu parfois jouer sa carte en prenant la troisième place du Tour d’Utah et une treizième sur le difficile Tour de Suisse. De plus, l’Australien a démontré des choses intéressantes sur Liège-Bastogne-Liège en prenant un honnête 14e place en aidant Kreuziger.

Daryil Impey assure le coup

Du côté des confirmations, le sud-africain Daryl Impey a gagné quatre succès avec le classement général du Tour Down Under, les titres nationaux de la course en ligne et du chrono et la première étape du Dauphiné. Impey a montré de bonnes capacités pour certaines courses d’un jour en terminant 10e de la Flèche Brabanconne et 11e de l’Amstel.

Le cas épineux de Caleb Ewan

Passé pro en 2014 chez Orica, le sprinteur australien Caleb Ewan a connu une saison difficile malgré un assez bon début de saison avec deux succès : une étape ”seulement” sur le Tour Down Under et la Classique d’Almeria. Mais il a surtout surpris son monde avec une très prometteuse deuxième place sur Milan-Sanremo qui laisse entrevoir un possible succès sur ce Monument dans les années à venir. Mais ensuite, sa non-sélection pour le Tour de France alors que c’était l’objectif de sa saison, va durement le toucher et cela va entraîner son départ vers la Lotto Soudal l’an prochain. Caleb va glaner un dernier bouquet en fin de saison sur le Tour de Grande-Bretagne. C’est une année à oublier pour lui.

Une équipe assez discrète sur les courses d’un jour surtout dans les Flandres

Malheureusement, la Mitchelton Scott n’a pas beaucoup brillé sur les courses d’un jour mis à part son podium sur la Primavera, le bilan est très décevant. L’ancien vainqueur surprise de l’Enfer du Nord Hayman a pris une anecdotique 24e place à Roubaix et Trentin n’a pu qu’au mieux faire septième place sur Gent-Wevelgem.

Le seul coureur à surnager a été l’expérimenté Roman Kreuziger – 2e de l’Amstel, 4e de la Flèche Wallonne et 8e à Liège. Mais le tchèque va rejoindre en janvier l’équipe Dimension Data.

D’ailleurs, la recrue transalpine Matteo Trentin a connu une première année délicate au sein de cette formation avec seulement deux succès : le titre de champion d’Europe et une étape du Tour de Guangxi en toute fin de saison. L’an prochain, on attendra mieux de sa part surtout sur les course d’un jour pour un coureur qui a gagné quatre étapes sur le Vuelta en 2017, deux étapes sur le Tour et a remporté deux fois Paris-Tours.

Photo : Mitchelton Scott Twitter

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here