Le bilan de la saison des Suns

Notre série des bilans de la saison de chaque franchise NBA continue. 3ème opus aujourd’hui consacré aux Suns de Phoenix. Si la jeunesse continue à affluer et à apprendre, les victoires elles ne sont toujours pas là. 

La draft

Elle était XXL dans l’Arizona. Les Suns disposait de 4 picks, deux à chaque tour. Le first pick en poche, la rumeur de Luka Doncic a longtemps été abordée à Phoenix, mais les Suns avaient pour priorité de se trouver un pivot. C’est chose faite, DeAndre Ayton, le joueur originaire des Bahamas est drafté en première position, il réalise une belle saison mais n’est pas le rookie le plus en vue, il termine toute fois dans la first rookie team. Le pick 16 offre aux Suns Zhaire Smith, tradé directement aux Sixers contre Mikal Bridges drafté en position numéro 10, un joli coup réalisé par le front office des Suns. Au deuxième tour c’est cocorico puisque Elie Okobo, meneur est 31e pick et rejoint une franchise jeune et en reconstruction, un lieu idéal pour avoir du temps de jeu et prouver sa valeur. Enfin le pick 59 est George King qui est envoyé en G-League.

La saison 2018-2019 :

19 victoires, 63 défaites. Encore deux victoires de moins que la saison passée, une statistique plutôt inquiétante pour une équipe qui vient de récupérer deux joueurs du top 10 de la dernière draft. Les Suns ont encore un effectif bien limité, peu expérimenté et trop variable. 9 départs et 6 arrivées dans la même saison, il est trop dur de pouvoir créer quelque chose dans une franchise en totale instabilité. Devin Booker est encore trop seul offensivement malgré l’émergence d’Ayton. Les joueurs d’expérience comme Anderson et Ariza ont été trade alors qu’ils auraient pu offrir de l’expérience et une bonne formation à la forte densité de jeunes joueurs à défaut d’avoir un réel impact sur le parquet. La fin de saison est tout de fois plus positive, les Suns terminant en 7-13, un bilan loin d’être triste au regard du 4-18 de début de saison et du 3-21 entre le 1er janvier et le 28 février. Un petit rayon de soleil dans une saison bien sombre.

Le MVP de la rédac :

Sans trembler, Devin Booker accumulent les titres de meilleur joueur de sa franchise. Ayton a été d’un impact intéressant, mais Booker est encore le seul capable de faire des gros matchs avec une grande régularité et un vrai impact au scoring. Une nouvelle saison à + de 25 points de moyenne (26.6 plus précisément), Booker s’affirme comme une vraie arme offensive, malgré un shoot à 3 points un peu défaillant (32.6% contre 35,4% en moyenne sur sa carrière), une marge de progression donc pour lui et son équipe qui ne demande qu’à être vue.

La saucisse de la rédac

Dragan Bender. On en revient toujours à la même chose mais un ailier fort qui est drafté en 4e position et qui tourne en 5 pts et 4 rebonds en 20 minutes par match, désolé mais nous on appelle ça une vraie arnaque. Bonne nouvelle pour les fans des Suns, Richaun Holmes a fait une belle saison à ce poste et est clairement en passe de prendre une place dans le 5 majeur.

Le + / Le –

Le + : On ne peut pas voir pire à Phoenix. (Aussi la belle victoire à l’Oracle Arena)

Le – : Même avec un tanking exceptionnel, les Suns n’auront que le sixième pick, un pick qu’ils devraient lâcher pour un trade, fin de l’équipe NCAA des Suns, on va peut-être enfin pouvoir parler NBA !

Avis de la rédac

Phoenix a encore bien du chemin avant de retrouver les playoffs, toutefois, les ambitions pour la saison prochaine semblent être à la hausse avec une quête de stabilité et la fin d’un recrutement énorme de jeunes joueurs inexpérimentés, le début d’un réel projet ? On l’espère.

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

vel, Curabitur venenatis consequat. efficitur. vulputate, non eget