Le bilan des Detroit PIstons

0

Ah les Detroit Pistons… Les bad boys, les “frères” Wallace, Rip Hamilton et Chauncey Billups, Joe “gentleman” Dumars, Bob Lanier, Chuck Daly, le Silverdome, le Palace d’Auburn Hills. Rien que d’y penser, j’en aurais presque les larmes aux yeux. Aujourd’hui quand tu penses à Detroit, tu penses Eminem, crise économique et déception basket. Que s’est il passé à Detroit cette saison… Un beau bordel !

La Draft

Luke Kennard Pistons’s rookie
Photo : Theathletic

With the 12th Pick of the 2017 NBA Draft, the Detroit Pistons select Luke Kennard from Duke University. Déjà la ça coince. Bien sur nous n’avons pas le recul nécessaire encore, et peut être que Luke Kennard sera un excellent joueur, mais le rookie sélectionné en 13 était un certain Donovan Mitchell… La loose. 70 matchs pour une moyenne de 7,6pts 2,4rbds et 1,7 passes… On a vu mieux, on a vu pire aussi donc laissons au jeune le temps de s’exprimer.

La saison

9ème encore une fois. Les Detroit Pistons finissent une fois de plus à la place du con. Ni assez bien placé pour jouer les PO, ni assez bien placé pour avoir un bon choix de Draft. Bref, encore une belle saison de la part des PIstons. Pourtant tout n’est pas à jeter, puisque le board de Detroit a organisé un Blockbuster Trade afin de récupérer Blake Griffin et de l’associer à Andre Drummond pour former l’une des plus grosses raquettes de la NBA (ça c’était avant la signature de Cousins à GSW…).

Malgré cela, la saison fut tout de même un long calvaire pour Detroit qui a décidé de se séparer de du coach et GM Stan Van Gundy. A la place on fait confiance au coach de l’année Dwane Casey pour relancer la machine Pistons et le si bouillant public de Detroit qui n’attend qu’à redevenir le public le plus chaud de la ligue.

Griffin-and-Drummond
Photo : The Athletic

Les Playoffs

Sérieusement, je dois vous redire qui a fini à la place du con de la conférence EST ?

Le M.V.P. de la rédac’

Qui d’autre qu’Andre Drummond ? Le pivot dominant des Pistons de Detroit a certainement été le meilleur joueur de l’équipe. 15pts, 16rbds, 3passes. Des stats tout à fait honorable. Pourtant Drummond ne démontre pas son envie de gagner à chaque match (foutue #TTFL), et plusieurs fois dans la saison le pivot est passé à côté de ses matchs. Le M.V.P. de la rédac’ est donc un petit M.V.P., et on espère une immense saison en 2019 maintenant que le fantôme de LBJ est parti profiter des joies de la conférence Ouest.

La saucisse de la rédac’

Comment ne pas citer Reggie Jackson. Le joueur a traversé la saison comme une ombre. C’est bien beau de clamer haut et fort que l’on peut-être un meneur dominant en NBA, encore faut-il le prouver. La seule chose que Reggie a prouvé cette saison c’est qu’il va falloir se sortir les doigts et vite. Le train peut passer très vite en NBA.

L’avis de la rédac’

Une saison sans saveur pour la franchise du Michigan et c’est triste. Toute ma jeunesse de fan de basketteur pleure quand je vois cette équipe. Pourtant le départ de LBJ, l’ajout de Dwane Casey en coach plus la perspective d’un trident Jackson-Griffin-Drummond me laisse encore de l’espoir pour la saison à venir. En espérant ne pas être encore une fois déçu.

Peace…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here