Basketball

Le bilan des Knicks 2019

La saison 2018-2019 à peine terminée, il est maintenant temps de faire le bilan de la saison équipe par équipe. On commence aujourd’hui avec le pire bilan de la ligue : les New York Knicks.

La saison 2018-2019 à peine terminée, il est maintenant temps de faire le bilan de la saison équipe par équipe. On commence aujourd’hui avec le pire bilan de la ligue : les New York Knicks.

La Draft :

La Draft, une raison de sourire cette saison à New York (Crédits : Elite Sports NY)

 

Peut-être LE point positif de la saison de New York. Si Kevin Knox avait été accueilli par les traditionnels sifflets des fans le soir de la draft, il a montré un potentiel plus qu’intéressant pour un joueur de 19ans, et il devrait faire partie du projet futur des Knicks (s’il n’est pas impliqué dans un échange d’ici là).

Mais si le 9e choix de la draft 2018 fût une assez bonne pioche pour New York, que dire de Mitchell Robinson. Sélectionné en 36e position, il est sûrement le steal de cette année. Limité en début de saison, il a peu à peu pris place dans le cinq majeur pour finir l’année avec 2,4 contres de moyenne et être choisi dans la 2nd All Rookie Team.

A noter aussi la saison intéressante d’Alonzo Trier, même s’il son rendement a baissé au fur et à mesure de la saison.

La saison 2018-2019 :

On ne va pas s’éterniser sur la saison pourrie réalisée par les hommes de David Fizdale. Pire bilan de la ligue, pire rating offensif, 28e aux points inscrits, 26e rating défensif et j’en passe, les Knicks avait clairement les yeux rivés sur la prochaine saison, et ça s’est vu tout au long de l’année. Tout d’abord à travers le bilan, 17W-65L, qui laissait ouvertement supposer un bon vieux tanking pour aller chercher le 1er choix de draft et donc un certain Zion Williamson. Raté. New york a aussi effectué un blockbuster trade en envoyant Kristaps Porzingis, Tim Hardaway Jr et Courtney Lee à Dallas en échange de Dennis Smith Jr, Deandre Jordan, Wes Matthews (coupé) et deux tours de draft. Opération masse salariale enclenchée.

Même si le but était clairement de se débarasser des gros contrats d’Hardaway et Lee (et de ce grand méchant letton bagarreur), ce trade a aussi permis de récupérer et mentor pour Mitchell Robinson en la personne de Deandre Jordan, exemplaire tout au long de son passage à Big Apple. Il faudra vite oublier cette saison jetée à l’eau et espérer que l’été se passe bien pour permette aux fans de Big Apple de retrouver le sourire.

MVP de la rédac’ :

Rookie et déjà important à l’équipe, Mitchell Robinson est une éclairicie dans la saison des Knicks (Crédits : NY Post)

 

Dans la saison moribonde new-yorkaise, un des rares rayons de soleil a été la montée en puissance de Mitchell Robinson tout au long de la saison. Comme dit plus haut, il finit la saison en étant le 2e meilleur contreur de la ligue et a été sélectionné dans la 2nd All Rookie Team. Pas mal pour un joueur sélectionné au 2e tour et dont on doutait des capacités à réussir (il n’a pas joué en NCAA). Mention spéciale à Deandre Jordan qui a été exemplaire cette année après son arrivée de Dallas.

La saucisse de la rédac’ :

Certains diront que c’est sévère. D’autres que le staff ne l’a pas aidé. Soit, mais le constat est le même : Frank Ntilikina décroche la 1ère saucisse de la rédac’. Blessé, boycotté par David Fizdale, dans les rumeurs de transfert, il a vécu une saison galère du début à la fin (et on attend toujours son association avec Dennis Smith Jr). Le front office semble partagé à son sujet, mais avec la volonté de New York pour son recrutement 2019, le French Prince aurait peut-être intérêt à changer d’air pour poursuivre son développement.

Le + / – :

Le + : La Draft

Le – : La motivation

Avis de la rédac’ :

Pire bilan de l’histoire de la franchise après une saison 2018 tout aussi morose, les Knicks avait la tête ailleurs cette année. Le front office a clairement voulu préparer au mieux la saison 2019-2020, et on souhaite à tous les fans de New York que la franchise arrive à redorer son blason et retrouver un succès qui fuit la franchise depuis de trop nombreuses années.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
at tristique velit, dictum ut ipsum ante. id elit. et, Donec justo