Le bilan des Pistons 2019

On continue le tour des bilans de franchise, en s’attaquant aujourd’hui aux Detroit Pistons. Une saison en demi-teinte, avec des hauts et des bas mais au final une qualification en playoffs. Et malgré une élimination, cette saison a pu sembler assez encourageante dans le Michigan. 

La Draft

Pour cette édition 2018 de la Draft, les Pistons avaient originellement le 12ème choix. Néanmoins, celui-ci sera envoyé aux Clippers puis aux Hornets dans la foulée, devenant Miles Bridges. Pas grand chose à se mettre sous la dent donc pour les Pistons dans cette draft, excepté Khyri Thomas, drafté en 38ème position et prometteur en G-League, mais dont on a vu que peu de choses cette saison. On attend donc de voir ses prédispositions de défenseur avec plus de minutes sur le banc lors des prochaines saisons !

La saison

La saison de Detroit est mitigée, et semblable à un tour de Space Mountain. Un bon début de saison (12-7) entre Octobre et Novembre, des mois de Décembre et Janvier catastrophiques (10-21 sur la période) et un mois de Mars qui sauvera les meubles.

L’objectif était simple, retourner en Playoffs pour la première fois depuis 2016, et si possible éviter une énième humiliation au premier tour. L’objectif est donc à moitié atteint, puisque si les Pistons se qualifient en Playoffs le dernier soir grâce à une victoire face aux Knicks (pour un bilan de 41-41), le sweep ne leur sera pas épargné par Giannis et sa bande de daims, trop forts pour des Pistons à moitié privés de leur nouveau “franchise player”.

Car oui, s’il y a bien un motif de contentement dans le Michigan cette saison, c’est la dimension prise par Blake Griffin. On en parlera plus dans la section MVP, mais il est juste d’admettre que le All-Star nous sort peut-être sa meilleure saison en carrière et tient à bout de bras la franchise de Mo-Town. L’apport d’un Andre Drummond encore une fois très sérieux n’est pas à négliger, mais la faiblesse des Pistons sur les lignes arrières et leur jeu trop “uniforme” n’aide pas dans l’appréciation globale de l’exercice 2018-2019.

Le MVP de la rédac

Pas de surprise, on l’a dit plus haut, Blake Griffin a été le vrai leader des Pistons cette saison. Une superstar col bleu, il n’en fallait pas plus pour plaire au public de Detroit, friand de joueurs prêts à mouiller le maillot tous les soirs en se donnant.

Avec 24,5 pts, 7,5 rebonds et 5,4 passes, Blake s’impose sans conteste comme le MVP de cette saison. On retiendra sa performance XXL contre les Sixers le 23 octobre, durant laquelle le rouquin compilera 50 points, 14 rebonds, 6 assists à 20/35 au shoot. À noter que cette saison a aussi vu une vraie progression de Blake au shoot à 3 points notamment, avec une moyenne de 36%.

La saucisse de la rédac

Pas de réelle saucisse tant certains joueurs comme John Leur ou Thon Maker méritent une mention, mais allons-y avec Zaza Pachulia. 68 matchs joués, à peine 4 points et 4 rebonds de moyenne en 13 minutes de jeu, Zaza n’a jamais été connu pour son apport statistique mais pour sa dose de vice et de nasty sur le terrain, faisant de lui l’un des joueurs les plus détestés de la ligue.

Pourtant même aujourd’hui ce vice n’est plus un argument suffisant pour laisser Zaza jouer sur un terrain. Plus vraiment utile, voire plus du tout, on finira juste en disant que certains le voyaient comme l’âme de Bill Laimbeer de retour à Detroit. Fin de la blague.

L’avis de la rédac

Une saison en demi-teinte donc, avec des résultats tout à fait moyens, une qualification in extremis en Playoffs, et un seul joueur se démarquant toujours du lot en la personne de Blake. On attend de voir ce que proposera l’été des Pistons, mais la draft du Frenchie Sekou Doumbouya et la signature toute nouvelle de D-Rose devrait fournir un peu plus d’espoirs aux fans de Mo-Town.

 

 

photo de une : Cary Edmondson-USA TODAY Sports

A propos de l'auteur

Actuellement étudiant en école de commerce, fan de sport, surtout d'une certaine ligue qui me fait me réveiller à 2h pour regarder un Atlanta@Detroit. #ThunderUp #DajeRoma

Poster un commentaire

fringilla adipiscing velit, Donec Praesent amet, id libero. mattis quis dolor.