Le Compte-Tour : Groenewegen calme Gaviria

Hier se déroulait la septième étape du Tour, la plus longue avec 231km à avaler. Au terme d’une étape sans envie et aussi fatiguante pour nous que pour les coureurs. On a pu de nouveau assister à un sprint massif à Chartres.

Résumé de l’étape :

Ennuyante à mourir, et c’est pas les deux offensives de Yohan Offredo et de Laurent Pichon qui nous aurons emballées. Le vent n’était même pas venu animer la course. Bien triste cette première semaine.

Le gagnant du jour :

Dylan Groenewegen : en difficulté depuis le début du Tour, le jeune sprinteur a montré son réel potentiel en déposant Fernando Gaviria pourtant large favori mais qui s’est retrouvé coincé dans le final.

Le perdant du jour :

Le public, avec des étapes ennuyantes comme ça, difficile de trouver pire perdant que le public qui se masse au bord des routes ou devant sa télé. Le point bonus n’aura guère servi.

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

ut sed ante. Praesent consequat. elementum libero eget