Le Compte-Tour : Tout est figé ?

19ème étape. Une étape mythique dans les cols traversés. Cette étape aura sûrement scellé les positions, les différents maillots distinctifs.

Résumé de l’étape :

Julian Alaphilippe a assuré son maillot à pois dès le col d’Aspin, lui qui s’est faufilé une nouvelle fois dans l’échappée avec notamment son malheureux dauphin de mardi Adam Yates ou encore son dauphin du maillot à pois : Warren Barguil. Peter Sagan était sûr de finir en Vert, il lui suffisait de terminer dans les délais.

Le Tourmalet, majestueux et légendaire col du Tour a servi de rampe de lancement aux favoris. Landa et Zakarin en premiers, rejoins dans la foulée par Romain Bardet à alors 100 km de l’arrivée. On comprends rapidement que l’échappée va avoir du mal à aller au bout et que cette étape promet ENFIN ! du spectacle. Les trois favoris sont rejoints par Majka mais Landa fait exploser le groupe en deux, Zakarin et Bardet étant lachés par le duo Landa-Zakarin. Bardet et Zakarin parviennent à revenir sur le duo avant le sommet du Tourmalet. Le groupe de tête compte 3’30 d’avance avant un énorme relais des Lotto-NL dont Gesink qui baisse l’avance de 2 minutes. Sky contrôle ensuite avec Kwiatkowski à partir de la descente vers l’Aubisque.

Au pied de l’Aubisque, Bardet tente avec Landa et Majka de fuire l’échappée, Kruijswijk tente et Tom Dumoulin a mis un coup derrière la tête de Froome décidement dans le dur cette année mais sans conséquence. C’est Quintana qui craque finalement. Les attaques se succèdent, Roglic en remet une, Froome répond en personne mais pour peu, il craque finalement quelques mètres plus tard. Roglic par son attaque retombe sur Kruijswijk et est en position de force face à Dumoulin et Thomas les deux survivants. Dans la descente, Kruijswijk ne roule pas pour aider Roglic, un cadeau pour Froome ramené par Egan Bernal. Kruijswijk qui attaque dans la remontée de l’Aubisque, on peine à comprendre. Bernal jamais au bout de ses efforts qui reprend la tête de course dans la fin de l’Aubisque. Crack. A 1,5km du sommet de l’Aubisque, Roglic remet une énorme attaque pour tenter de faire exploser Froome en vain.

Gagnant du jour :

Geraint Thomas. Impérial il a solidifié son maillot jaune. Comme tous les maillots distinctifs sauf accident c’est gagné. Joli coup de Roglic qui dans la descente prend quelques secondes à Froome.

Perdant du jour :

Nairo Quintana. Il a explosé dans l’Aubisque, 5ème du général. Il se retrouve expulsé du top 9. Chris Froome n’est pas exclu de tout reproche avec des secondes perdues sur Roglic.

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

suscipit ipsum nunc facilisis diam Praesent libero