Le Critérium du Dauphiné #Acte 5 - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

Le Critérium du Dauphiné #Acte 5

Première occasion pour les favoris à la victoire de s’exprimer. La sentence s’est faite dans les derniers hectomètres, en haut de Lans-en-Vercors, dans un sprint à quatre qui a couronné Julian Alaphilippe.

Victoire en puncheur de Julian Alaphilippe en haut de Lans-en-Vercors. Crédit : Twitter officiel du Dauphiné.

Le gagnant

Julian Alaphilippe. Au chaud dans les roues durant toute l’ascension, le Français a suivi une attaque de Dan Martin pour finalement ajuster ses adversaires au sprint. Un peu à la manière de sa victoire sur la Flèche Wallonne, son punch et sa puissance dans les derniers mètres lui ont permis de disposer de ses concurrents, notamment l’Irlandais, Geraint Thomas et Romain Bardet.

Le fait du jour

Les favoris n’ont pas livré une bataille d’exception aujourd’hui. Seul Kwiatkowski a finalement montré des signes de faiblesse… mais on peut aisément deviner que Geraint Thomas a le leadership dans l’équipe britannique. En attendant, c’est Gianni Moscon qui porte le jaune. Nul doute qu’avec les échéances qui arrivent, la Sky aura pour objectif de mettre le jaune sur les épaules de son coureur gallois.

La désillusion

Dario Cataldo. Dans l’échappée du jour, c’était le dernier rescapé en haut du Mont Noir et au pied de l’ascension finale. Après avoir brillamment résisté au retour du peloton des favoris, le coureur d’Astana a rendu les armes à 500 mètres du terme. Les attaques de Guillaume Martin dans un premier temps, puis de Dan Martin ensuite, ont eu raison de ses chances de lever les bras.

La déception

Warren Barguil. Ce sont plutôt des questions qu’une véritable surprise. On a bien compris que le Breton n’était pas dans une grande saison jusqu’à présent. Mais on sait aussi que c’est un homme des grands rendez-vous, qui sera sans doute largement plus à son avantage sur les routes du Tour. Cependant, en attendant juillet, on est en droit de se poser des questions… et déplorer que le coureur de Fortuneo Samsic lâche prise dès les premiers pourcentages de la montée finale.

Demain, on continue les choses sérieuses avec la montée finale vers Valmorel. Celle-ci avait souri à Chris Froome par le passé. Autant dire que la décision se fera parmi les meilleurs grimpeurs.

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

venenatis, Curabitur consectetur dolor ipsum dapibus felis ut