Basketball

Le débat de la semaine : Les stars peuvent-elles tout se permettre ?

Kyrie Irving qui disparaît de la circulation pour finalement être aperçu en soirée, James Harden qui tire à boulets rouge sur les Rockets, la NBA a été bousculée par deux de ses stars ces derniers jours. Retour sur les faits et les conséquences que pourraient avoir ces deux affaires.

Rappel des faits

Penchons nous d’abord sur le cas James Harden, qui est celui qui remonte le plus loin. À l’intersaison, The Beard fait savoir à son front-office qu’il souhaite quitter le navire, persuadé que ses rêves de bague ne pourront pas se réaliser dans le Texas. Devant les demandes de ses dirigeants et le peu d’offres dont il fait l’objet, Harden est resté à Houston pour démarrer la saison. C’est à ce moment-là que tout a vrillé dans la tête du MVP 2018. Sorties dans les clubs de strip-tease, violation des protocoles COVID de la Ligue, James Harden a tout fait pour pousser ses dirigeants à le mettre dehors. Mais un mois après le début de la saison, le barbu est toujours là, et il commence à s’impatienter. Au point de lâcher quelques piques assassines mardi en conférence de presse après la défaite (la sixième en neuf matches!) face aux Lakers.

“J’aime cette ville, et j’ai littéralement fait mon maximum. J’insiste, la situation est dingue, et c’est quelque chose qui, je pense, ne peut pas être corrigé.” – James Harden

Situation totalement différente du côté de Kyrie Irving. Disparu des radars depuis plusieurs jours, le fantasque meneur des Nets n’a même pas eu la décence de prévenir qui que ce soit au sein de la franchise. Une absence qui ne passe pas inaperçue du côté de Brooklyn et même si le front-office reste pour le moment silencieux (hormis un communiqué laconique de Sean Marks) la situation doit commencer à faire grincer des dents. Au sein d’un effectif ambitieux, KI est un leader technique mais surtout dans le vestiaire. Sans nouvelles de sa part, la cohésion de groupe et les objectifs pourraient être mis à l’épreuve, surtout depuis son apparition lors de la fête d’anniversaire de sa sœur, sans le masque qui plus est. Une violation manifeste du protocole mis en place par la NBA qui passe très mal au moment où le nombre de cas de joueurs positifs se multiplie.

Un statut à part…

Kyrie Irving et James Harden sont des superstars de la NBA, et comme toutes les stars, elles ont leurs caprices. Les franchises sont bien conscientes de ça et ont accepté le deal depuis de bonnes années maintenant. Harden et Irving (peut-être à un degré moindre) sont de ceux qui peuvent propulser une équipe en Finales NBA quasiment à eux tout seuls et les sacrifices pour attirer et garder de tels joueurs sont parfois un passage obligatoire pour retrouver les sommets.

Pourtant les deux cas sont bien différents. The Beard est dans le Texas depuis 2012 et a porté la franchise à bout de bras pendant de nombreuses saisons, son statut au sein des Rockets et de la NBA en général fait de lui un cas particulier. Mais à maintenant 31 ans, le numéro 3 de la draft 2009 souhaite désormais gagner des titres et force est de constater que la chance des fusées est déjà passée. Les cas similaires ne sont pas légion en NBA mais des précédents ont déjà eu lieu, et souvent les joueurs ont obtenu gain de cause (Kevin Love en 2014, Dwight Howard en 2011 pour ne citer que les plus récents). Si le contrat du All-Star (8x) n’était pas si imposant, il serait probablement déjà parti sous d’autres horizons.

La situation de Kyrie Irving est plus mystérieuse. Si le meneur sèche bien l’entraînement et les matches de son équipe depuis maintenant plus d’une semaine, personne ne connait (ou ne veut dévoiler) les raisons de l’absence du champion NBA 2016. Lors de sa signature, Brooklyn savait déjà certainement à quoi s’attendre avec Irving. Si on sait que le meneur a souvent eu des accès d’humeurs et des comportements limites avec ses dirigeants, on a pourtant du mal à imaginer ce qui a pu le contrarier au point d’abandonner ses coéquipiers. D’abord parce que Brooklyn est enfin ambitieux. Ensuite parce qu’Irving n’est pas vraiment une légende des Nets. Arrivé l’an dernier en provenance de Boston, le numéro 11 a quasi-immédiatement tiré un trait sur sa première saison, officiellement pour des raisons médicales mais le doute planait sur son envie de jouer tant que Kevin Durant n’était pas opérationnel.

Qui pourrait vite agacer…

Conciliants avec lui depuis un an, les dirigeants de Brooklyn pourraient, derrière leur calme de façade, commencer à perdre patience. Et le vestiaire aussi. Car le non-retour du ROY 2012 pourrait rapidement sonner comme un abandon d’une équipe qui se cherche un guide. Si la situation n’est pas encore catastrophique, les Nets vont rapidement avoir besoin de redresser la barre. Interrogé à ce sujet au début de l’affaire Kyrie, Kevin Durant pourrait lui aussi commencer à se poser des questions, et même si ce n’est pas le genre du personnage de s’étendre en conférence de presse, une réaction pourrait être de nouveau attendue de sa part si son coéquipier n’annonce pas son retour rapidement.

Dans le Texas, la patience n’est plus vraiment de rigueur et les langues se délient. Premier à prendre la parole (et certainement aussi le leadership de cette franchise), John Wall n’y est pas allé de main-morte et n’a pas hésité à égratigner son coéquipier.

“Quand tu as certains gars dans l’équation qui ne veulent pas, c’est difficile de réussir quelque chose de spécial ou de bien en tant qu’équipe. J’ai été dans des équipes comme ça où des gars sont en mode ‘moi, moi, moi’ et pas tournés vers l’équipe, ça fait mal. Mec, tu ne peux pas tout lâcher après neuf matches, la saison est longue” – John Wall

Un début de brouille entre les deux stars de l’effectif qui pourrait bien précipiter la chute des Rockets dans les bas-fonds du classement. Car même si les Rockets se sont fait à l’idée de perdre leur franchise-player, les prétendants ne se bousculent pas au portillon et le comportement du barbu pourrait bien faire fuir ceux qui envisageaient encore de monter un trade. Selon les dernières informations, Nets et Sixers seraient cependant toujours intéressés, les jours à venir seront décisifs…

Deux stars, deux trajectoires différentes mais deux situations qui pourraient bien s’envenimer dans les prochains jours si Kyrie Irving et James Harden ne se décident pas à y mettre enfin un peu du leur…

Credits image : sportingnews.com / cbssports.com

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
Donec consectetur Lorem Praesent tempus venenatis dolor. in