Le lutteur anglais Jack Sexsmith contraint de prendre sa retraite à 27 ans

0
Ligue 1

C’était l’un des plus prometteurs de sa génération. Excellent lutteur usant de la comédie sur le ring, il était surtout connu pour être l’un des premiers lutteurs ouvertement homosexuels au Royaume-Uni. Un véritable porte-étendard d’une communauté qui n’a pas toujours était reçu avec les honneurs dans le monde du catch. Jack Sexsmith a annoncé hier soir sa retraite des rings à seulement vingt-sept ans.

Ce fut lors de l’événement « Point Break » de la Riptide Wrestling que le lutteur natif de Londres a annoncé la triste nouvelle, la blessure qu’il a contracté au genou à un show de la DEFIANT plus tôt dans l’année s’avère pire qu’il ne l’imaginait : il n’est pas seulement fait les ligaments croisés antérieurs (LCA), plusieurs autres ligaments ont été touché et ne pourront jamais se rétablir. Lutter sur une jambe n’est pas vraiment la chose des plus agréables, à part si vous êtes Zach Gowen.

Sexsmith hier soir sur le ring de la Riptide Wrestling, annonçant la triste nouvelle.

Entraîné par trois gros noms du circuit anglais en les personnes de Darrel Allen, Jimmy Havoc et Eddie Dennis, Sexsmith avait débuté à la PROGRESS Wrestling en 2015 avant de, au fil de ses quatre ans de carrière, sillonné le Royaume-Uni au travers des promotions telles que l’ATTACK ! Pro Wrestling, la Southside Wrestling Entertainment ou encore la IPW:UK, pour ne citer qu’elles.

Le « Phénomène Pansexuel » aura donc fait vibrer les rings britanniques durant quatre petites années, cependant, ce laps de temps aura permis au jeune anglais de laisser son message dans un monde où les esprits ne sont pas les plus ouverts.

Nous souhaitons à Jack Sexsmith le meilleur pour la suite, une nouvelle vie commence pour le jeune homme de vingt-sept ans. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here