Ça roule…

Le rendez-vous chronométrique entre Conegliano et Valdobbiadene sur les routes du prosecco

La 14e étape sera le deuxième des trois chronos de ce 103e Giro entre Conegliano et Valdobbiadene sur 33 kilomètres 700 pour un weekend important en cette fin de deuxième semaine. Sur les routes sinueuses de la province de Trévise, les rouleurs auront un terrain pour prendre du temps sur les grimpeurs malgré la présence d’une bosse et de quelques beaux faux plats montants.

Image

D’abord, les coureurs s’élanceront de Conegliano, dans la province de Trévise dans la région Vénétie. Ils passeront devant Chiesa Parrocchiale dell’Immacolata di Lourdes à la sortie de la ville de départ.

Image

Ensuite, pendant six kilomètres, ce sera une longue ligne droite toute plate en traversant les villes de Bagnolo et Casotto via la SP635.

Puis, après avoir virer à gauche sur un rond-point, il va falloir gravir le très pentu Muro di Ca’ Del Poggio – 1200m à 11,6 % avec un passage à 19 %. Ce raidard s’effectuera sur une petite route dans les vignes. Au sommet, il y aura le premier temps intermédiaire à la Capitello della Beata Vergine au sommet et tourner à droite pour reprendre une route plus large.

Image

Par la suite, pendant 4 kilomètres, il y aura deux petits faux plats montants et descendants jusqu’à Refrontolo.

Image

Pendant sur 14 bornes, les routes seront bien plus plates en traversant les localités de Pieve Di Soligo, avec le deuxième temps intermédiaire après 16,9 kilomètres de course devant la Parrocchia di Santa Maria Assunta.

Image

Puis, ils prendront la direction de Soligo, de Farra di Soligo et de Col San Martino, avec le troisième et dernier temps intermédiaire après 24,8 kilomètres sur la Via Fontana.

Image

Les routes empruntées seront plutôt rectilignes avec un virage à droite à Soligo pour avoir une vraie relance significative.

Derrière, il y aura une montée vers Guia sur 3300 mètres à 3,8 % avec quelques pourcentages avant d’arriver dans la localité sur la SP152.

Image

Sur 3 kilomètres, deux faux plats montants et une descente d’un peu plus de deux kilomètres via Case Marche sur la SP36 et pénétrer dans la ville d’arrivée sur la petite rue Via Ruio D’Arcane.

Image

Enfin, l’arrivée sera jugé en montée à Valdobbiadene en passant par la Viale Mazzini sur un plateau surplombant l’Ornic avec ses vignes.

Image

Image

La ville a accueilli deux arrivées du Tour d’Italie avec les victoires de Alessandro Petacchi au sprint lors de la troisième étape de l’édition 2009 et de Vasil Kiryenka lors du contre-la-montre de la 14e étape du Giro 2015.

Photo : www.turismoitinerante.com/

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
at odio in nec efficitur. ut elit.