Le résumé du multiplex (J22)

0
Ligue 1

Cinq affiches étaient au programme du multiplex de ce samedi, pour le compte de la 22ème journée de notre chère Ligue 1 Conforama. Au menu de la soirée, des matchs importants en vue du maintien avec notamment un Amiens – Toulouse, mais également dans la course à l’Europe avec Strasbourg qui recevait le LOSC. Sans plus attendre, le résumé de la soirée ! 

Amiens – Toulouse : 0-0

Alerte info : Toulouse n’a pas perdu ! En terre picarde, les Toulousains ont ramené un point synonyme de fin de série noire. Un score nul 0-0, qui reflète plutôt bien un match assez terne. Pourtant, les Picards ont eu les opportunités d’ouvrir la marque et d’empocher 3 points qui les auraient ravis. Mais ni Kakuta à plusieurs reprises, ni Guirassy n’auront réussi à tromper Kalinic, la recrue toulousaine dans les cages. Le Téfécé met donc fin à une série de 11 défaites consécutives, et évite au passage d’égaler le triste record de 12 défaites consécutives en Ligue 1, co-détenu par le CA Paris et le Grenoble Foot 38. Voilà qui va faire du bien au moral. En revanche, Amiens n’avance toujours pas et reste englué à cette place de barragiste.

Dijon – Brest : 3-0

Facile comme Dijon. Contre des Brestois apathiques, Dijon s’est tranquillement imposé en montrant un visage séduisant. Un doublé de Mama Baldé dans la première demi-heure a suffi aux Dijonnais pour vite se mettre à l’abri. En face, Brest ne réagit pas vraiment. Charbonnier aura bien l’occasion de relancer le suspense en deuxième mi-temps, mais il manquera son face à face avec l’excellent Alfred Gomis. Dans le dernier quart d’heure, c’est Mavididi qui entérine la victoire des siens, en trompant un Gautier Larsonneur cette fois-ci impuissant. Ainsi Dijon confirme son excellent parcours à domicile cette saison, et continue d’engranger des points importants en vue du maintien.

Strasbourg – Lille : 1-2

Trois jours après une défaite humiliante à Epinal en Coupe de France, club de National 2, les Dogues se devaient de réagir en championnat. Un déplacement difficile à la Meinau face à des Strasbourgeois en confiance. C’est d’ailleurs le Racing qui ouvre le score par Thomasson, suite à une erreur de Renato Sanches. On pense alors se diriger vers une nouvelle grosse déconvenue lilloise. Mais les joueurs de Christophe Galtier réagissent au cours du second acte. En quinze minutes, c’est Gabriel puis Osimhen qui permettent aux nordistes de renverser la partie. Lille s’impose en terre Alsacienne et s’empare provisoirement de la 4ème place, en attendant le match de Lyon demain à Nice.

Angers – Reims : 1-4

Carbonisés, les Angevins n’auront pu tenir. Trois jours après avoir joué 120 minutes d’un match incroyable face Rennes en Coupe de France, le SCO a  bien débuté la rencontre face à Reims. Ils ouvrent d’ailleurs le score dès l’entame de match par Rachid Alioui, à l’affût dans la surface de réparation. Mais Reims, en difficulté ces dernières semaines, réagit avant la mi-temps sur penalty. En seconde période, les Rémois déroulent. En moins de quinze minutes, ils frappent à trois reprises par Abdelhamid, Santamaria contre son camp, puis Boulaye Dia. Une victoire éclatante pour les Rémois qui restent proches des places européennes.

Nîmes – Monaco : 3-1

Monaco s’est sabordé. Alors qu’ils menaient 1-0 sur la pelouse de Nîmes grâce à l’inévitable Wissam Ben Yedder, les Monégasques ont craqué. Ils encaissent d’abord un but qui caractérise leur fragilité défensive. Une succession de contres favorables, qui mène à l’égalisation de Florian Miguel, qui a bien suivi l’action initiée par Zinedine Ferhat. Une action qui semblait entachée d’un hors-jeu de Ferhat, finalement inexistant. Les Monégasques se sentent lésés et s’énervent. Peu après, Bakayoko essuie son crampon sur Philippoteaux, et est logiquement expulsé. S’ensuit un attroupement autour de l’arbitre M. Lesage qui, bousculé, exclut Gelson Martins. Réduite à 9, l’ASM encaissera logiquement deux autres buts en seconde période, par Philippoteaux d’une frappe magistrale, puis par Pablo Martinez en toute fin de match. Monaco rate donc l’occasion de se rapprocher du haut de tableau, tandis que Nîmes se rapproche à un point d’Amiens, actuel barragiste.

Après la promenade parisienne face à Montpellier (5-0), ce multiplex nous a offert de nombreux buts, une fois encore, malgré un triste 0-0 entre Amiens et Toulouse. Suite de cette 22ème journée demain avec Nice – Lyon, Metz – Saint-Etienne et enfin à 21h Bordeaux – Marseille. Des Bordelais qui tenteront de maintenir leur longue série d’invincibilité face à l’OM à domicile. 

Photo : AFP.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here