Moto GP

Le SERT #1 remporte les 24 Heures du Mans motos !

Ce week-end, c’était l’ouverture du championnat du monde d’Endurance sur le circuit Bugatti du Mans. Au terme d’une course maîtrisée de bout en bout, c’est la Suzuki du SERT #1 qui s’impose devant la Kawasaki du team SRC #11. La BMW officielle #37 termine sur la troisième marche du podium après une spectaculaire remontée. 

 

Le SERT en totale maîtrise

Pour la première de la saison, le Suzuki Endurance Racing Team #1 a respecté son statut de champion du monde en titre. Du départ, avec un holeshot réalisé par Gregg Black, comme à son habitude, jusqu’à l’arrivée, la Suzuki 16 fois championne du monde aura mené l’intégralité des 24 heures de course en terre sarthoise. Seule la Yamaha  du YART #7 aura menacé un temps la Suzuki #1, jusqu’à son abandon samedi soir à 22h suite à une casse moteur. Malgré quelques petits soucis techniques en début de course, la Kawasaki SRC #11 de Gilles Stafler termine à la seconde place de la course, marquant de précieux points pour la suite du championnat. La BMW Motorrad World Endurance #37 complète la troisième marche du podium des 24 Heures du Mans, après une incroyable remontée, suite à la chute de Markus Reiterberger dans les premiers tours de course. Elle remontera de la 44e à la 3e position. Impressionnant !

Du côté du SERT, mention spéciale à Sylvain Guintoli pour qui tout s’est déroulé comme sur des roulettes pour sa première en endurance. Le pilote français, qui est également chargé du développement pour Suzuki en MotoGP, remporte donc ses premiers 24 Heures du Mans. Un nouveau trophée s’ajoute à son palmarès déjà bien rempli.

Honda s’impose en Superstock 

Dans la catégorie Superstock, la Honda du team National Motos #55 s’impose pour sa première dans la catégorie intermédiaire. La Honda de l’équipe parisienne, pilotée par Stéphane Egea, Guillaume Antiga et Kévin Trueb termine 5e au scratch. Elle devance la Kawasaki du team BMRT 3D #24 et la Suzuki du No Limits Motor Team #44.

Rendez-vous le 17 juillet au Portugal, à l’occasion des 12 Heures d’Estoril, pour la seconde manche de ce championnat du monde d’Endurance 2021 !

 

Crédit photo en une : fimewc.fr

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire