Le talent de la botte : Dries Mertens s’offre un triplé

0
Ligue 1

Chaque semaine, We Sport FR vous présente “Le talent de la botte”, récompensant un joueur qui a marqué le Calcio le week-end précédent. Ce week-end, pour la onzième journée de Serie A, focus sur le joueur du Napoli Dries Mertens.

Adversaires du Paris-Saint-Germain en Ligue des Champions, la rencontre du Napoli allait donc être largement scrutée depuis l’Hexagone. Quatre jours avant le rendez-vous avec les parisiens, Naples affrontait une intéressante équipe d’Empoli face aux gros. Il fallait préparer au mieux ce choc décisif pour la qualification dans le groupe C. En outre, les napolitains se devaient de gagner ce match ne serait-ce que pour se maintenir sur le podium et ne pas laisser trop d’écart à la Juventus (6 points d’avance). Ainsi, Carlo Ancelotti, arrivé à l’intersaison, se préparait à un match plus que tendu dans le chaudron de San Paolo.

Triplé et passe décisive : l’incroyable performance de Mertens

L’ex technicien du Real Madrid avait donc reconduit son 4-4-2 habituel. Cette fois-ci, Zielinski occupait l’aile gauche et Fabian Ruiz son penchant droit. Devant, l’international italien Lorenzo Insigne était associé au belge Dries Mertens. Pas forcément titulaire indiscutable à Naples, le belge restait pourtant sur une belle lancée, avec 3 buts en autant de matches. Parmi eux, un face au PSG et le but égalisateur contre l’AS Rome, le tout en démarrant le match sur le banc. Dès le début du match, Naples se montrait dangereux et ne tardait pas à ouvrir le score dès la 8ème minute via Insigne. Le seul but sur lequel Dries Mertens n’est pas impliqué : à la 30ème, il profite d’une erreur de relance de la défense pour aller marquer d’une frappe hors de la surface, à ras de terre. 2-0 à la mi-temps.

Après la réduction du score par Empoli, Mertens allait s’illustrer par une magnifique finition, pleine lucarne, à une vingtaine de mètres du but. Il offrit ensuite le but du 4-1 à Milik. Avant, enfin, de terminer son chef d’oeuvre en éliminant le pauvre Provedel, gardien d’Empoli et malheureux souffre-douleur du belge ce vendredi. Triplé et passe décisive, Dries Mertens vous salue bien !

Un taulier napolitain

Débarqué du PSV après une carrière réussie en Erdevisie, Mertens s’est progressivement imposé comme un taulier du côté de San Paolo. Avec déjà 112 buts inscrits pour les napolitains, il s’approche largement du record de buts inscrits, détenu par nul autre que Diego Maradona (115 buts).

El Pibe de Oro pose (très) souriant avec le maillot de Dries Mertens

Une belle histoire pour lui, forcé de s’exiler en deuxième division néerlandaise à cause de son petit gabarit en 2006. Il a progressivement monté les échelons et s’est constitué un joli palmarès : une coupe des Pays-Bas et une coupe italienne, et surtout plus de 75 matches de Champion’s League. Ailier de formation, il occupe désormais le centre de l’attaque, évoluant la plupart du temps en faux n°9. Son succès est également celui de l’équipe de Belgique, demi-finaliste de la Coupe du Monde 2018, où il a progressivement fait son trou.

Avec 7 buts en championnat depuis le début de saison (soit autant qu’un certain Cristiano Ronaldo), il s’impose encore une fois comme un titulaire et comme un rouage important de la machine d’Ancelotti. Le PSG aura beaucoup à faire mardi soir pour contenir la machine belge et lutter face à sa vivacité et sa finition. On espère encore entendre parler du belge dans les prochains mois. Rendez-vous la semaine prochaine sur We Sport FR pour découvrir le talent de la prochaine journée de Calcio !

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here