Basketball

Le tanking en NBA : qui sera le maillon faible ?

C’est un fléau inévitable chaque année : le tanking. Le tanking est une expression qui s’explique par la volonté d’une équipe NBA de volontairement finir au plus bas du classement. Explications, raisons et champions du tanking.

La course au first pick

Le tanking c’est avant tout pour viser le premier choix de la draft. En effet, plus une équipe finit loin au classement, plus sa probabilité d’obtenir un bon choix lors de la lotterie de la draft. La NBA tente de limiter le tanking en faisant une révision des probabilités à la lotterie. Certaines équipes réalisent un tanking sur 2, 3 voire 4 saisons avec de construire une effectif jeune et talentueux. Une technique efficace ? Demandez au “process” de Philadelphie.

Et cette saison ?

Comme depuis quelques années, Phoenix truste le top 5 de la draft, cette année, les Suns pourraient même toucher le top pick. Idéal pour une franchise aussi démunie, construire autour de Devin Booker ? C’est tout l’intérêt de la prochaine draft. Atlanta, Chicago, Memphis voudront eux-aussi reconstruire une équipe après une saison catastrophique. Une équipe qui a manqué le coche ? Les Knicks, sûrs de pouvoir aller en playoffs, la franchise New-Yorkaise a tenu une petite trentaine de matchs, suffisamment pour ne plus prétendre à la course au tanking, insuffisant pour prétendre aux playoffs… une saison de plus en enfer dans la Big Apple.

Rendez-vous à la lotterie pour voir qui aura eu raison d’abandonner sa saison… pour préparer les prochaines !

Crédit photo : thesportshernia.com

Romain Gitton

 

MVP : Qui pour succéder à Russel Westbrook ?



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
Aliquam facilisis dolor leo. quis elementum eleifend odio ut