Esport

League of Legends : Worlds Play-In Day 1 : du spectacle dans le groupe A, un groupe B plus réaliste

Pour ce premier jour des Worlds, les Play-In ont eu un minimum de surprises à nous réserver. Dans un groupe A où tous les coups furent permis et un groupe B moins tendre, voici le résumé de ce Day 1 de compétition !

 

Des upsets dans le groupe A

Si l’on doit retenir une chose de cette première phase dans le groupe A, c’est le nombre de surprises. Clutch Gaming, qui partait pour être le favori incontesté, a complètement throw sa première partie. En ouverture de la journée, les russes d’UOL ont adressé un joli stomp aux futurs Dignitas. Un énorme travail de BOSS (Neeko) et Nomanz (Tristana) ont permis de maitriser une macro impeccable du début à la fin. Un coup dur pour Clutch qui lâche une victoire avantageuse pour Sheepy et ses joueurs.

Dans la deuxième rencontre du groupe, UOL était cette fois-ci face à Mammoth, champion d’Océanie. Avec deux compositions intéressantes, et beaucoup de CC de parts et d’autres, Mammoth va prendre l’avantage rapidement dans le match, sans jamais le lâcher. Mention spécial à k1ng (Tristana) et Babip (Skarner) en forme sur la game.

Pour continuer sur sa lancée, Mammoth doit maintenant faire face à Clutch, furieux de leur revers du début d’après-midi. Et dans une rencontre ennuyante où le farm fut la principale préoccupation de la majorité du BO, Clutch domine les australiens et terminent la journée mitigés. Vulcan (Rakan), LirA (Elise) et Damonte (Orianna) auront eu raison des outsiders du groupe.

Tout le monde termine à égalité pour cette première journée de compétition, à 1-1. La phase retour vendredi devra départager les concurrents.

 

Une hiérarchie respectée dans le groupe B

Une journée sans grand bruit et sans encombre dans ce groupe B. Toutes les rencontres ont vu le favori remporter son BO à chaque fois, avec ou sans difficulté.

Pour débuter, Splyce rencontre Detonation FocusMe. Avec une draft largement maîtrisée et axée sur l’agressivité des champions choisis, l’issue du match fut unanime et sans contestation. En 26 minutes, Splyce détruit les japonais, grâce à une botlane Kobbe (Xayah) – Norskeren (Rakan) en feu. Xerxe (Hecarim), avec une grosse présence sur les lanes en early game, a débloqué la situation d’un coup de maitre.

Dans la deuxième rencontre, les deux outsiders, Isurus et DFM, ont pu faire valoir leurs armes. Dans un BO assez long (40min) où les deux équipes se rendirent coup pour coup, Isurus trouve la faille doucement par Warangelus (Ezreal) et Slow (Leona). Malgré un bon travail de Ceros (Karma) en face, Detonation n’a su rebondir et laisse Isurus dominer les débats et prendre le Nexus sans grande contestation.

Pour finir la journée, Isurus retrouve l’ogre Splyce pour déterminer le détenteur de la première place du jour. Au bout de trente minutes, la décision est rendue publique. Un stomp complet de la part de Splyce qui n’a laissé aucun objectif aux Sharks sur toute la partie. Déconcertant de facilité dans leur gameplay, la botlane fut un cauchemar pour la structure argentine, qui va maintenant tenter de conserver sa deuxième place dans deux jours.

 

Une première journée haute en couleurs. Des rencontres disputées dans sa globalité, et de belles surprises, la suite avec les groupes C et D demain s’annonce tonitruante. Rendez vous demain 13h !



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
velit, luctus in porta. ipsum eget ultricies sed risus. libero.