Athlétisme

Léo Bergère champion d’Europe du triathlon, un podium 100% tricolore

Léo Bergère est sacré champion d'Europe du triathlon à Munich. Le Français réalise une belle performance en compagnie de ses compatriotes. En effet, le podium est 100% tricolore.

C'est une performance rare pour être soulignée. Alors que l'athlète français Léo Bergère remporte le titre de champion d'Europe à Munich, il partage le podium avec Pierre Le Corre et Damien Coninx. Trois français montent sur le podium.

Léo Bergère s'envole très vite

Dès les premiers kilomètres à la course à pied, le trio français emmené par  le vainqueur du jour a pris les devants.  A deux tours de l”arrivée, Léo Bergère se détache et prend la tête. Alors que le Hongrois Lehmann cède face à Damien Coninx, le français s'envole et signe sa première victoire à ce niveau de compétition.

Le français réalise de belle performances cette  année. En effet, il occupe la 2e place du circuit mondial WTCS. Un podium qu'il partage avec le Néo-Zélandais Hayden Wilde 1er au classement mondial et le Britanique Alex Yee, absent. Il s'affiche clairement comme l'un des tout meilleurs  en l'absence du champion olympique norvégien Kristian Blummenfelt.

Léo Bergère peut réaliser le doublé cette année en remportant le titre mondial à Abou Dhabi. il va falloir d'abord bien négocier les deux rendez-vous mi-octobre et début novembre.

Léo Bergère a eu un déclic

N'ayant pas été du relais mixte français qui a remporté la médaille de bronze au Japon, Léo Bergère a de son propre aveu ressenti cela comme “déclic”. Depuis, il multiplie les belles performances avec sept podium en neuf courses WTCS.

Juste derrière Léo Bergère, Pierre Le Corre finit deuxième et remporte la médaille d'argent alors que Damien Coninx reçoit le bronze

A la faveur de cette victoire qu'il remporte ainsi, l'athlète français se positionne désormais comme l'un des meilleurs de la discipline et peut de ce fait porter les regards vers les échéances qui pointent leur nez. Comment ne pas déjà avoir dans un coin de sa tête les jeux olympiques 2024? EN tout cas le rêve est désormais permis pour le jeune athlète français de 26 ans qui ne compte pas s'arr$eter en si bon chemin.


Dernières publications

En haut