L’équipe type de la 2è journée de Ligue 1

0
Crédit photo : LCI
Ligue 1

La solidarité rémoise, la folie nimoise et l’homme providentiel de 19 ans, ça valait bien une équipe type de la 2è journée de Ligue 1 made in WeSportFr !

Penalty ? Quel penalty ?

Mike Maignan, le nouveau spécialiste dans l’exercice des pénaltys. Sur les 9 derniers qu’il a subis, le gardien des Dogues en a arrêté 6. Une nouvelle illustration avec celui de Falcao, tiré comme une patate il faut bien le dire, qui offre au club de la Galette un nul synonyme de bonne opération.

La Buche et les vanités

Un patron en défense, remuant et finalement décisif avec sa passe décisive pour Gueye en fin de rencontre. Matthieu Debuchy, 33 ans, synthétise ce que l’on attend du latéral moderne. A l’image de son cadet à gauche Boscagli, revenu de son prêt à Nîmes où il avait été un artisan de la montée. L’international espoir, en centrant à force pour Ganogo samedi contre Caen, a participé avec éclat à la bonne seconde période de l’équipe de Patrick Vieira.
En défense centrale, Kerbrat et Fontaine auront connu des destins contraires. Auteur d’une première période de grande classe pendant laquelle il aura éteint Neymar et Weah, le guingampais n’a pas pu empêcher la défaite de son équipe, précipitée par l’entrée en jeu fracassante de MBappé. Thomas Fontaine incarne quant à lui la solidarité rémoise venue à bout d’individualités lyonnaises peu inspirées.

La terre du Milieu

La défense de Reims aura aussi pu compter sur Chavalerin (en duo au milieu avec Romao) pour tenir la boutique et équilibrer l’équipe dans les phases de transition. Pas glamour ou clinquant, mais une valeur sûre de l’équipe type de la 2è journée de Ligue 1.
Contre Amiens, Ellyes Skhiri a rendu une copie presque parfaite. 1 but, 9 duels gagnés sur 11 et 83% de passes réussies. Il contribue brillamment au succès du club de la Paillade.
Matthieu Dossevi aurait pu laisser son cerveau dans la surface de réparation bordelaise. Arrivé cet été de Metz où il était prêté par Liège, le milieu toulousain a en effet raté une occasion en or. Seul devant le but, il avait frappé le poteau et manqué de donner l’avantage à son équipe. Au lieu de cela le milieu de la maison violette a été un patron (7 duels gagnés, 86% de passes réussies), effaçant même son erreur en offrant la victoire d’un but à la 67è minute.

Unpopular opinion : Tavares > Cavani

Entré en jeu en début de seconde période à la place d’un Weah inexistant, Kylian MBappé, en une touche de balle éliminant deux Guingampais, a mis tout le monde d’accord : il est prêt. Et pas rassasié du trophée mondial glané en Russie au mois de juillet. Il a remué une attaque parisienne apathique jusque-là, combinant avec Neymar (il fait la passe au brésilien qui provoque le pénalty) et plantant son premier doublé de la saison à force d’appels et de gestes de classe.
Dans un style plus simple, Julio Tavares a lui aussi inscrit un doublé décisif pour Dijon samedi soir contre Nantes et confirme sa bonne forme.
Denis Bouanga en aura fait voir de toutes les couleurs à la défense marseillaise sur son côté gauche. Il a même ouvert la marque d’un geste de grande classe. Moustapha Diallo d’une longue ouverture trouvait le congolais qui, du bout du pied et d’un contrôle orienté zidanesque allait mettre le ballon dans le zig à Sakai parti dans le zag. Intérieur du pied sécurité, petit filet, propre. Dangereux à chaque prise de balle, il n’a pas cessé de poser des problèmes à une arrière-garde phocéenne peu inspirée et pas rassurante.

Julio Tavares restera-t-il devant Cavani au classement des buteurs jusqu’à la fin de saison ? Thierry Henry débarquera-t-il au Haillan pour offrir le titre aux Girondins ? Tout est possible dans notre bonne vieille Ligue 1, la preuve : Nolan Roux a planté contre Gigi Buffon.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here