NBA

Les 30 Moments marquants de 2021 : première finale de conférence pour les Clippers

Clippers playoffs

Après onze mois fournis en évènements sportifs, notamment à cause du report de nombreuses compétitions qui devaient avoir lieu l’an passé, le mois de décembre conclut un cru 2021 encore riche en émotions. De la septième bague de Tom Brady au titre de champion du monde de Fabio Quartararo en Moto GP, en passant par les Jeux olympiques et paralympiques, We Sport revient sur 30 moments marquants qui ont rythmé l’année civile. Aujourd’hui, retour sur la première finale de conférence réalisée par les Los Angeles Clippers. 

Une nouvelle mentalité

Durant toute leur histoire, les Clippers avaient cette image de “chokeurs“. Pourtant ce n'est pas toujours l'effectif qui manquait. Récemment, cette demi-finale contre Denver où ils menaient 3-1 pour finalement perdre 4-3 reste dans les esprits. Mais cette année les choses ont changé. Tout d'abord, un nouveau coach en la personne de Tyronn Lue. Une nouvelle mentalité avec l'apport d'un Serge Ibaka ou encore de Nicolas Batum, auteur de fabuleux playoffs. De plus, l'association Kawhi Leonard – Paul George fonctionnait de mieux en mieux entouré d'un vrai collectif jouant quasiment tous les matchs de saison régulière. Il y a eu un peu de load management en fin de saison, en témoigne cette défaite contre l'équipe D du Thunder, mais dans l'ensemble les Clippers ont mûri.

Un premier tour presque inquiétant

Au premier tour, les Clippers tombent comme la saison passée contre les Mavericks. Dallas souhaite prendre sa revanche en espérant pouvoir compter sur Kristaps Porziņģis cette fois-ci. Les Clippers se font très peur. Luka Dončić rentre en mode expert et rien ne peut l'arrêter. Le Slovène enchaîne les gros matchs portant sur son épaule toute une franchise. Porziņģis lui passe une très mauvaise série et subit un déferlement de critiques. Los Angeles perd les deux premiers matchs à domicile et inquiète ses fans qui se disent que la fin de saison approche. Heureusement, Leonard reprend les choses en main et remonte le retard. Chaque équipe gagne lorsqu'elle joue à l'extérieur et cette série commence à s'approprier un record peu commun.

Cela nous amène au Game 7 au Staples Center. En première période, Dončić est injouable. Il tourne en ridicule la défense adverse avec 29 points à la mi-temps. Cependant, plus le temps passe, plus l'avantage passe côté Clippers, plus solide collectivement. En effet, le Slovène accuse le coup physique et n'est pas aidé par son équipe. Il termine tout de même le match avec 46 points, 7 rebonds et 14 passes, mais dans une nouvelle défaite au premier tour. Les Clippers se rassurent et cette victoire dans la douleur est en soit un mal pour un bien.

Les Clippers rompt le sort

En demi-finale, les Clippers affrontent le Jazz, meilleur bilan de la ligue. Sous le même modèle des Spurs des années 2000-2010, Utah effraie car possède un collectif ultra rodé avec une lance (Donovan Mitchell) et un bouclier (Rudy Gobert). Seul Mike Conley est absent pour blessure. Même scénario qu'au premier tour. Los Angeles est mené 2-0 dans la série, mais cette fois en perdant à l'extérieur. À la maison, les franchise players haussent le niveau et sortent deux grandes prestations à plus de 30 points chacun pour égaliser dans la série. Néanmoins, problème. Kawhi Leonard se blesse et ne participe plus à aucun match à partir du Game 5. Une aubaine pour Utah qui semble pouvoir renverser la situation.

Seulement, les Clippers refusent de perdre encore à ce stade de la compétition. Paul George prend en charge le leadership et se comporte comme un patron sur le parquet. Les role players se responsabilisent. Des joueurs comme Marcus Morris, Terrance Man ou Nicolas Batum réalisent un travail monstrueux des deux côtés du terrain. Tous ensemble, ils montrent que même sans Kawhi Leonard, cette équipe peut accomplir de grandes choses. Ils battent le Jazz 4-2 et se qualifient pour la première fois de leur histoire en finale de conférence. Un moment féérique et historique mérité pour la combativité montrée en demi-finale et sur l'ensemble de la campagne.

En finale de conférence, les Clippers s'inclinent contre les Suns 4-2. Los Angeles est encore menée 2-0 dans la série, mais pas de miracle pour cette fois. Devin Booker et sa clique filent en finale NBA eux aussi au terme d'une saison folle.

Toutefois, les Clippers ont peut-être trouvé la formule magique pour se montrer plus performant dans les grands moments. Aujourd'hui, ils arrivent à se maintenir dans la course aux playoffs avec cette sixième place à l'ouest (16-15), un bilan très honnête en attendant le retour de Kawhi Leonard. Rendez-vous demain, pour un petit voyage dans la conférence est notamment dans la ville d'Atlanta. 

Crédit photo : NBA

Dernières publications

En haut