Les 4 jours de Dunkerque, millésime 2019

Comme tous les ans, ce jeudi 29 novembre, avait lieu la présentation à la presse des 4 jours de Dunkerque / Grand prix des Hauts-de-France, dans les locaux du siège régional du Crédit Agricole. La tradition du départ et de l’arrivée à Dunkerque reste maintenue. L’étape reine de Cassel également. On vous détaille tout.

Une première étape distributrice des maillots distinctifs

Comme chaque année, le grand départ sera donné de la place Jean-Bart à Dunkerque. Une traversée de l’ancienne région Nord-Pas de Calais longue de 180km700. Et une arrivée jugée à Condé-sur-l’Escaut. Comme l’an passé, le peloton passera par le Mont des Cars et le Mont Noir, où il y aura les premiers ponts distribués pour le maillot à pois, et un dernier prix des monts à Mons-en-Pévèle. Les sprints intermédiaires seront placés à Winnezeele, Estaires et Vieux-Condé, comptants pour le maillot vert. Le ravito sera lui placé à La Bassée, ville d’arrivée de la première étape de l’édition précédente. En 2018, c’était Marc Sarreau (Groupama-FDJ) qui avait levé les bras sur cette première étape. Prenant ainsi le maillot rose de leader, mais aussi le vert des sprints et le blanc du meilleur jeune.

Un départ du site minier de Wallers, direction l’Aisne

Pour cette seconde étape, les coureurs s’élanceront du site minier de la ville de Wallers, connue pour sa Trouée d’Aremberg, empruntée chaque année par le Paris-Roubaix. Deux sprints intermédiaires seront disputés à Denain et Iwuy, avant un ravito à Briastre. Après avoir repris des forces, nos forçats de la route auront deux prix des monts rapprochés à Montay puis au Catrau-Cambraisis. Un dernier sprint à Busigny avant de rejoindre le circuit final de Saint-Quentin, où il leur restera quatre tours à parcourir pour connaitre le vainqueur, sur les Champs-Elysées, après 181km600 de course. L’année dernière, c’était André Greipel qui levait les bras sur la seconde étape.

Une arrivée à Compiègne en passant par la clairière de l’Armistice

Pour cette troisième étape, le peloton prendra le départ de Laon, en direction de l’Oise 156km500 plus loin. Cinq prix des monts seront au programme de la journée. Le prétendant au maillot à pois aura donc fort à faire pour conserver ou s’emparer du sésame.  Une petite boucle vers le sud permettra d’aller chercher ce premier GPM à Bruyères-et-Montbérault, avant de revenir sur Laon pour le second. Le troisième est placé à Cessières. Avant le quatrième prix des monts, les coureurs auront deux sprints intermédiaires placés à Autreville et Camelin, puis le GPM4 à Cuts. Tout ça aura fatigué les organismes, il faudra se ravitailler à Nampcel, pour se ressourcer avant le dernier prix des monts de la journée, placé à Attichy. Ne restera plus que le dernier sprint dans la clairière de l’Armistice, puis l’arrivée directe à Compiègne. En 2018, c’est Nacer Bouhanni qui s’imposait sur la troisième étape.

Fort-Mahon plage, ville départ pour la seconde année consécutive.

Ville départ de la troisième étape de l’édition 2018, en 2019, Fort-Mahon plage sera de nouveau ville départ, de la quatrième étape cette fois. Une étape longue de 184km900, et loin d’être de tout repos. Les choses sérieusement vont réellement commencer. Une fois la meute lancée, ce sera une promenade de santé pour rejoindre le premier prix des monts. Il y en aura six au total dont quatre dans le circuit final. Le GPM1 est situé à Dominois. Puis le peloton remontera en direction du Portel, lieu de l’arrivée. Trois sprints intermédiaires, à Campagne-lès-Hesdin, Beaumerie-Saint-Martin et Beussent, attribueront les fameux points pour la conquête du maillot vert. Le ravito est situé à Parenty, pour permettre aux coureurs de récupérer avant d’affronter la terrible côte d’Herquelinghe, mais surtout, le circuit final de trois tours dont quatre ascensions de la côte de Saint-Etienne au mont, et ces pourcentages digne d’un MUR ! Le maillot rose aura tout intérêt à suivre les grimpeurs s’il ne veut pas perdre sa tunique. Bryan Coquard s’était imposé à Mont-Saint-Eloi en 2018, lieu d’arrivée de la quatrième étape.

Cassel, l’étape REINE !

Même si tous les ans on entend que Cassel n’est pas forcément l’étape reine, il est bien rare que le porteur du maillot de leader ce jour ne soit pas le vainqueur final. C’est toujours un spectacle à la veille de la dernière étape. Au départ de Gravelines, ce sera 181km500 à parcourir. Un passage par la montagne de Watten, premier prix des monts, et les huits tours de circuits dans Cassel, avec huit prix des monts, trois sprints à Oxelaëre et le traditionnel ravito à Hardifort. Nombreux sont ceux qui ont perdu la course sur cette étape, comme Bryan Coquard en 2016 et 2018. André Greipel levait les bras pour la seconde fois en 2018, et Dimitri Claeys reprenait la tête du général. Le Coq accusait 12’ de retard à l’arrivée, et Conor Duune perdait son maillot à pois ! Voilà pourquoi Cassel est, et restera l’étape reine de la course temps qu’elle sera au programme.

Un départ de Roubaix pour la der

Roubaix, ville de vélo, accueillera les rescapés de la veille pour un dernier départ en direction de Dunkerque. Ce seront encore 174km600 à parcourir avant de connaitre le vainqueur final. Une étape roulante, avec un seul prix des monts, placé au mont des cats comme la première journée, et deux sprints intermédiaires à Oudezeele et Coudekerque-Branche. Avant de rentrer sur le circuit final, il y aura également le ravito à Coudekerque-Branche. Les dix derniers tours de circuit dans Dunkerque seront totalement plats, passeront comme chaque année sur la digue de mer où il y aura le sprint « Dune des Flandres » petit bonus du partenaire. Une dernière ligne d’arrivée à franchir et le peloton sera libéré. Le public connaitra le vainqueur final, ainsi que tous les gagnants des maillots distinctifs et différents trophées. En 2018, c’était Olivier le Gac qui s’imposait au sprint, remportant son seul succès de la saison, mais aussi la seule victoire de sa carrière professionnelle. Dimitri Claeys, porteur du maillot rose, remportera le classement général définitif.

Comme chaque année, les bénévoles de l’association des 4 jours de Dunkerque / Grand prix des Hauts de France, nous ont concocté un beau parcours. Chaque étape aura sa particularité et tous les profils de coureurs auront de quoi s’exprimer. Le vainqueur final devra savoir déjouer les pièges, comme la fameuse étape de Cassel, mais aussi celle de la veille avec la côte de Saint-Etienne au mont. Nous vous donnons rendez-vous du 14 au 19 mai 2019 pour suivre la course et les résultats. Chaque jour, résumé et photos de l’étape seront publiés.

Arnaud Lisse.

Photos archives 2018 : Arnaud Lisse / WeSportFR

A propos de l'auteur

Passionné depuis tout petit par le cyclisme, présent sur de nombreuses courses dans le Nord de la France et en Belgique. Je me suis également mis à la photo et rejoint l'équipe WeSportFR pour ... Partager ma passion !

Poster un commentaire

tristique porta. elit. et, Aliquam ut