Equipes de France

Les Bleues gardent leur invincibilité en battant l’Espagne

Après un 3 sur 3 au tour préliminaire, la France entamait son tour principal contre l’Espagne. Un match dans l’ensemble maîtrisé mais les Bleues d’Olivier Krumbholz se sont faits peur en craquant dans la deuxième partie du match. L’écart s’est volatilisé et Amandine Leynaud a sorti un arrêt décisif en toute fin de rencontre.

Dans cette première période, les Bleues n’ont visiblement pas envie d’un match serré. Toutes les confrontations face aux Espagnoles se terminent avec un écart infime. Ce soir à Herning, l’Equipe de France met l’accélérateur dès le début de la partie. Leur avance oscille entre 1 et 3 buts au cours des premières minutes. Siraba Dembélé-Pavlovic montre la voie avec deux réalisations. Les filles d’Olivier Krumbholz ont plus d’imagination que leur adversaire.

Les Bleues imposent leur rythme

En attaque, les combinaisons sont fluides et n’importe quelle joueuse trouve des solutions. Niakaté et Lacrabère montrent leurs qualités physiques. À ce niveau, le combat est gagné par la France. Sérieuse accélération des vice-championnes olympiques en fin de mi-temps avec plusieurs parades supplémentaires d’Amandine Leynaud. La paire de gardiennes Navarro – Castellanos n’a pas fait basculé le score en faveur des Ibères. À la pause, France 16, Espagne 10.

Le sélectionneur Olivier Krumbholz se paie le luxe de faire tourner. Il l’a déjà bien fait en première mi-temps, il continue à le faire. Orlane Kanor ne s’est pas encore levée du banc, Cléopâtre Darleux entre en jeu et Estelle Nze Minko foule le parquet à partir de la 35e minute. Le jeu est maintenant plus décousu, l’Espagne a toujours du mal offensivement. Seule l’esthète Carmen Martin surnage, l’ailière de Bucarest en est à 7/7, la moitié des buts de son équipe (20-14 ; 43e).

Après un temps mort de leur coach, les Françaises ont un trou d’air. Le match était entre leurs mains mais une multiplication d’erreurs et l’Espagne refait rapidement son retard. Plus que deux buts d’écart à 10 minutes de la fin. Les coéquipières de Jenifer Gutierrez n’ont rien lâché mais Pauletta Foppa marque le +3 à deux minutes de la fin. La France s’est fait peur en deuxième mi-temps mais assure un important succès 26-25.

Le tour principal continue dès ce vendredi 11 décembre pour les Bleues. Ce sera contre la Russie à 18h15, soit 20 heures après cette rencontre contre l’Espagne.

Dans l’autre match de la soirée, la Norvège place les championnes du monde néerlandaises au bord du gouffre avec leur victoire 32-25.

Crédits photo : Panoramic

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire