Les bonnes affaires du second tour de draft

0
Ligue 1

Malcom Brogdon, Nikola Jokic, Draymond Green, Khris Middleton. Ces joueurs ont un point commun: une sélection au second tour de la draft. Évidemment, les meilleurs joueurs sont déjà partis mais il reste encore beaucoup de joueurs talentueux. Sans espérer un futur MVP ou un futur franchise player, le second tour est l’occasion pour pas mal d’équipes de se renforcer avec des joueurs qui pourront être utiles dans la rotation. 

 

 

Les pivots à l’honneur

A l’exception de Jaxson Hayes (8ème, New Orleans) et Goga Bitazde (18ème, Indiana), les big men ont été les grands absents du 1er tour de la draft. A l’opposé presque 15 ailiers (ou ailier polyvalent) ont été sélectionné lors de ce 1er tour. Est-ce un problème de niveau ou d’évolution du jeu ? Peut-être un peu des deux.

Plusieurs équipes ont tout de même des besoins dans la raquette. Elles sont donc nombreuses à avoir sélectionner des pivots en début de 2nd tour. Leurs caractéristiques sont proches : grand, grande envergure, fort au rebond, un peu frustre en attaque. Sélectionnés dans des équipes en difficulté, ils devraient avoir l’occasion de se mettre en avant la saison prochaine.

Claxton, Fernando, Gafford, trio gagnant ?

Très en vue depuis le NBA Combine, Nic Claxton a été sélectionné en 31ème position par les Nets. C’est une très bonne nouvelle pour Brooklyn qui devrait utiliser le pivot des Iles Vierges comme back up de Jarrett Allen. Les Hawks avaient également besoin de renfort dans la raquette, ils ont donc sélectionné Bruno Fernando en 34ème position. Le pivot angolais apportera de la taille et de la défense à l’équipe d’Atlanta. Pour les Bulls, c’est Daniel Gafford (38ème) qui viendra apporter sa présence dans la raquette.

                                                                                              Credit photo: CBS
La longue attente de Bol Bol…

En 44ème position le nom de Bol Bol est enfin sorti du chapeau ! Attendu dans le Top 15 de cette draft le géant pivot d’origine soudanaise a du patienter longtemps seul dans la Green Room (dans son super costume araignée !) avant d’être finalement drafté par les Heat pour être ensuite transféré à Denver. Ce pivot de 2.20m impressionne et intrigue à la fois. Excellent en attaque, il est vraiment très frêle. Il risque donc de se faire enfoncer par des gros pivots puissants, tels que Joël Embiid ou Karl Anthony Towns. Ca fragilité pose également question. Denver tente un pari avec Bol Bol en backup de Nikola Jokic. Les Nuggets ont déjà un effectif solide et complet, ils auront donc tout le temps de développer ce diamant brut !

 

 

Deux shooteurs à suivre de près

Contrairement au pivot, les shooteurs ont la côte en NBA et ils sont nombreux à avoir été sélectionnés au 1er tour : Cameron Johson (11ème, Phoenix), Tyler Herro (13ème, Miami), Ty Jerome (24ème, Phoenix) et Jordan Poole (28ème, Golden State). La plupart ont été drafté plus haut qu’attendu, preuve que le shoot (surtout à 3-pts) et devenu essentiel en NBA.

Carsen Edwards le pyromane

Au 2ème tour, on retrouve deux autres shooteurs d’élite à suivre de près. Avec le 33ème choix, Boston a sélectionné Carsen Edwards. Le shooteur de Purdue a littéralement enflammé la March Madness. Comparé à Steph Curry pour sa capacité à prendre feu de loin, il a fini la March Madness avec 38 pts de moyenne. Contre Virignia (futur vainqueur de l’épreuve), il a même inscrit 42 points avec 10 tirs à 3-pts (record de l’épreuve). S’il réussit la transition NBA il pourrait rapidement devenir une arme dangereuse en sortie de banc pour les Celtics ! A la manière de Landry Shamet la saison dernière.

What a Guy !

Autre shooteur (un peu moins fou) : Kyle Guy, champion universitaire avec Virignia. Ce n’était pas forcément le joueur le plus talentueux de cette équipe mais c’était assurément le plus motivé et le leader moral des Cavaliers. Excellent shooteur, c’est également un joueur qui ne lâchera rien sur le terrain malgré un physique d’écolier (1m89 pour 76kg…).  D’abord sélectionné en 55ème position par les Knicks, il a finalement été transféré aux Kings. Ca pourrait être une excellente affaire pour Sacramento vu la position du joueur dans la draft !

 

 

Du physique pour finir

On finit l’analyse de ce 2nd tour par deux joueurs attendus au 1er tour et qui pourraient être des bonnes affaires pour les équipes qui leurs ont fait confiance. Dans les deux cas, ce sont deux phénomènes physiques !

Le bon coup du Heat

Lorsque les dirigeants de  Miami se sont rendus compte que KZ Okpala était toujours disponible en début de 2nd tour, ils ont sentis la bonne affaire. D’abord sélectionné par Indiana en 32ème position, le Heat a lâché trois 2nd tours de draft pour récupérer l’ailier de Stanford. Si tout va bien, Okpala pourra rapidement s’intégrer à la rotation du Heat et apporter toute sa polyvalence aussi bien offensive que défensive à la franchise floridienne.

Horton-Tucker seul rookie des Lakers

A l’origine les Lakers n’avaient aucun choix lors de cette draft. Ils ont donc monté un transfert avec Orlando pour obtenir Talen Horton-Tucker, joueur attendu dans le Top 20 par beaucoup de spécialistes.

L’arrière de 18ans et un phénomène physique : 1.93m pour 2.17m d’envergure !! C’est un joueur pétri de talent et les Lakers devront être patient avec lui. S’il exprime tout son potentiel, ça pourrait clairement être un des steals de cette draft.

 

 

Vous savez maintenant tout sur cette draft 2019! Il faudra patienter jusqu’au mois d’Octobre pour voir toutes ses jeunes pépites sur les parquets NBA! Comme chaque année, les choix seront évidemment discutés et critiqués. On pourra ainsi ce faire une idée de quelle franchise a tirer le gros lot et de quelle franchise a fait le ou les mauvais choix!

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here