Ça roule…

Les coureuses de l’ombre, épisode 9 : Gracie Elvin

coureuses ombre Gracie Elvin

Après avoir parlé de sa compatriote et coéquipière Sarah Roy, la suite de la série des coureuses de l’ombre nous amène à Gracie Elvin. 

Biographie 

Gracie Elvin est née dans la capitale australienne Canberra le 31 octobre 1988. Elle a donc 31 ans pour 1m75 et 63 kg. Professionnelle depuis 2012, elle compte 6 victoires dont le titre national qu’elle a remportée à 2 reprises. La Canberrienne a débuté chez Faren-Honda Team en 2012 avant de rejoindre, dès l’année suivante la Mitchelton-Scott. En parallèle de ceci, elle étudie la nutrition à l’université de Canberra.

Arrivée chez Faren Honda Team 

Auteure de trois années dans le cyclisme auparavant où elle aura disputé 2 critériums et l’épreuve en ligne de ses championnats nationaux, l’Australienne arrive dans une équipe ou se côtoie deux des plus grandes stars du cyclisme féminin : Nicole Cooke et Fabiania Luperini. Sa première course est le championnat d’Australie qu’elle finit cinquième, à 1’30” d’Amanda Spratt. Deux mois plus tard, lors des championnats d’Océanie, elle finira deuxième de l’épreuve chrono et sera titrée lors de l’épreuve en ligne. Dans la saison, elle finira deuxième de l’EPZ Omloop van Borsele (seulement battue au sprint par Ellen van Dijk) et deuxième de la quatrième étape du Gracia Orlova. À suite de ses bons résultats, elle s’engage chez Orica-AIS.

Orica-AIS 

2013

La jeune femme de 24 ans arrive dans une équipe emmenée par Amanda Spratt et Emma Johansson. Elle devra alors se mettre à leur service. Pour sa deuxième course, elle est championne d’Australie en devançant dans un sprint à quatre Joanne Hogan, Carla Ryan et Miranda Griffiths. Suite à ça, elle signe trois top 10 lors du Tour of Qatar qu’elle finit à la quatrième place du général. Le reste de sa saison sera marquée par quatre autres résultats intéressants : septième de l’étape 3a de l’Energiewacht Tour, sixième du général de cette dernière, deuxième du chrono par équipes du Lotto Belisol Belgium Tour et du Boels Ladies Tour.

2014 

2014 commence très bien avec une sixième place de l’épreuve chrono de ses championnats nationaux avant de conserver son titre lors de l’épreuve en ligne. Lors du The Women’s Tour, elle fait partie de l’équipe qui verra triompher sa coéquipière Emma Johansson lors de l’étape 1. Comme pour le Women’s Tour, elle fait partie de l’équipe lors des victoires sur le Boels Rental Hills Classic et du Giro del Trentino.

2015 

Alignée sur l’épreuve en ligne de ses championnats nationaux, elle ne finit que 22e et ne fera pas le hat-trick. Mais sur le Gooik-Geraardsbergen-Gooik, elle remporte son premier succès hors championnat, ou elle battra au sprint Elle Van Dijk. Sur l’Internationale Thüringen Rundfahrt der Frauen, elle remporte l’étape 3a (soit le chrono) et signe sa deuxième victoire de la saison.

2016

Dans l’effectif de l’équipe australienne, Emma Johansson est partie mais les dirigeants ont recrutés la Néerlandaise Annemiek van Vleuten qui passe leader sur les courses à étapes. Son bilan de ses championnats nationaux : cinquième de l’épreuve chrono et 18e de l’épreuve en ligne. Par la suite elle se classera cinquième du Tour du Qatar, deuxième du Ronde van Drenthe et septième de l’Energiewacht Tour avant d’arriver sur le Gooik-Geraardsbergen-Gooik. Sur ce dernier, elle conservera son titre après un sprint victorieux dans un groupe de 17. Sa saison se finira en équipière de luxe ou on pourra noter une quatrième place d’étape sur l’Ava Womens Tour (Tour de Grande Bretagne).

Orica-AIS devient Orica Scott

2017 

Elle finit dixième de la Cadel Evans, course remportée par son équipière Annemiek van Vleuten. Lors de ce début de saison, elle finira deuxième du A travers la Flandre et du Ronde. Elle effectue un excellent Emakumeen XXX. Bira ou elle fera troisième de la première étape et quatrième de la deuxième étape. Spratt, Garfoot et van Vleuten gagneront chacune une étape. En seconde partie de saison, elle participera au succès d’étape de Sarah Roy sur l’Ava Womens Tour et aux deux étapes plus le général remportées par Annemiek van Vleuten.

Orica-AIS devient Mitchelton-Scott 

2018

Elle commence sa saison par une deuxième place lors de la Cadel Evans. Par la suite, elle se classera deuxième du Gooik-Geraardsbergen-Gooik, du chrono par équipes du Giro et du Tour de Norvège. En fin de saison, elle finira troisième du chrono par équipes de la Vuelta et cinquième des Mondiaux chrono par équipes.

2019 

Elle commence sa saison par ses championnats nationaux. Elle finit cinquième de l’épreuve en ligne et deuxième de l’épreuve chrono. Lors de la campagne des classiques, on notera une cinquième place lors du Spar – Omloop et du Drentse Acht van Westervel. La suite de la saison sera plus compliquée avec une troisième place d’étape lors de l’Emakumeen XXX.II Bira et quatrième de la Classique Morbihan.

2020 

Cette année, avant que la pandémie arrive, l’Australienne a abandonné ses championnats nationaux. Sur le Down Under, elle finit quatrième de la première étape puis elle conclura l’Herald Sun Tour à la 24e place. L’Omloop et le Spar Omloop sont ses deux dernières courses. Elle finira 21e et 85e.

Série coureur/coureuses de l’ombre : Rudy MolardValérie DemeyWouter Poels, Kenny Elissonde, Sarah Roy et Julien Bernard et retrouvez Gracie Elvin sur son Instagram, site, Facebook, et son Twitter.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
Donec diam Sed elit. Nullam ut Aliquam consequat. commodo Praesent ipsum dapibus