Les équipes surprises à retenir de cette CAN 2019

A 48 heures d’une prometteuse finale entre le Sénégal et l’Algérie, l’Actu Foot revient sur les épopées des équipes surprises de cette 32e Coupe d’Afrique des Nations. Le nombre de participants est passé de 16 à 24 équipes lors de cette édition 2019. Cela a permis aux meilleurs troisièmes, des phases de groupes, de rallier les 8es de finale. Coïncidence ou pas, certains favoris en ont fait les frais.

FBL-AFR-2019-MATCH37-MAD-COD

Les Malgaches célèbrent leur qualification pour les quarts de finale. Ils avaient éliminé aux tirs aux buts la République Démocratique du Congo (2-2, 6-4 t.a.b). Ibrahim Samuel Amada (n°15, à gauche) et Faneva Andriatsima (n°9, au centre) avaient marqué dans le temps réglementaire. (Crédit photo: Giuseppe CACACE / AFP)

 

La Belgique en 1986, l’Argentine de Diego Maradona en 1990, l’Italie en 1994 et le Portugal de Cristiano Ronaldo à l’Euro 2016 partagent un point commun. Ces mastodontes du football mondial ont terminé parmi les meilleurs troisièmes d’une phases de groupes. Ils sont toujours arrivées dans le dernier carré avec plus ou moins de réussite au final. L’Albiceleste et la Squadra Azzura ont terminé sur la deuxième marche du podium. La  Seleção s’est, quant à elle,  octroyée son premier sacre continental organisé sur le sol français.

Madagascar, le Bénin et l’Afrique du Sud en guise de pièges

Le 20 juillet 2017 la Confédération Africaine de Football (CAF) a décidé d’adopter ce format de compétition, permettant aux quatre meilleures troisièmes des six groupes d’être qualifié pour la phase finale.

Pourtant Madagascar ne s’est pas reposé sur cette décision pour devenir l’équipe surprise de cette CAN 2019. Premier de son groupe devant les Super Aigles du Nigeria, les Malgaches ont malheureusement subi le réveil des tunisiens en quart de finale (0-3).

Un pays hôte poussé hors de son royaume

D’autres comme L’Afrique du Sud et le Bénin se sont acclimatés à cette formule. Comme Madagascar ils ont atteint les quarts de finale. Les « Bafana bafana », à l’image du Portugal il y un trois ans, ont traumatisé le pays organisateur en s’imposant face aux égyptiens (0-1). Le Nigeria, l’un des favoris pour le titre, leur ont finalement barré la route. Les écureuils du Bénin se sont eux cassés les dents sur des Sénégalais emmenés par Idrissa Gueye, buteur lors de ce match. 

 

egypte

La déception de Mohamed Salah. Vainqueur récent de la Ligue des Champions avec Liverpool il ne connaîtra pas le même bonheur avec les pharaons égyptiens. (Élimines 1-0 par l’Afrique du Sud en 8es de finale).

 

« Bafana bafana », écureuils ou encore Malgaches auront vécu une expérience inédite. Avec un tel résultat sur le plan émotionnel, la CAF devrait renouveler ce format de compétition lors de la prochaine CAN organisé au Cameroun en 2021. 

A propos de l'auteur

Etudiant en journalisme et passionné par le football mon club de cœur est l'Olympique Lyonnais.

Poster un commentaire

diam mattis ut dapibus nec in elit. Phasellus quis,