Compétitions internationales

Les Espagnols largement au-dessus des Bleuets

Les Espoirs Français ont défié la très technique Espagne en demi-finale de l’Euro sur la pelouse surchauffée de Citta del Tricolore, à Reggio Emilia pour une place en finale à Udine. Très en dessous techniquement, les Français ont été battu 4 à 1.

Décevant lors des deux premiers matchs, Houssem Aouar est de retour chez les titulaires alors que Jeff Reine-Adélaïde est replacé à gauche à la place de Thuram et Ballo-Touré a repris sa place en arrière gauche.

 

La France a subi le jeu Espagnol

Après une première longue possession des Ibériques de trois minutes, Firpo Junior a plongé sur l’aile gauche pour effectuer un centre en retrait très dangereux mais Upamecano a surgi d’un tacle pour éloigner le danger.

Ensuite, les Français sont monté en régime au niveau de l’impact physique pour pouvoir enfin toucher la balle.

À la 14e minute, Jeff Reine-Adélaïde a pénétré dans la surface espagnole et s’est écroulé suite à une grosse poucette de Firpo Junior qui a reçu un jaune. D’un contre-pied parfait, Mateta a ouvert le score pour des Bleuets qui ont joué en blanc ce soir.

Dans la minute d’après, suite à une belle passe en profondeur pour Ikoné, le Lillois a centré en retrait pour le buteur Français. Cependant, Sivera a sorti une grosse parade.

À la 22e minute, Colin Dagba a quitté le terrain sur civière et il est remplacé par le Toulousain Kelvin Amian Adou. Dagba s’est tordu la cheville dans un tacle défensif.

Quatre minutes plus tard, les Espagnols se sont procuré une grosse occasion sur une belle action collective mais Bernardoni a sorti la balle du bout des doigts en corner.

Malencontreusement pour les hommes de Ripoll, la Rijota a égalisé sur un corner où les Français ont été absents au marquage. Malgré une première parade du portier tricolore sur un tir de Roca, celui-ci a marqué d’une demi-volée à la 29e.

Les Espagnols ont été dangereux par leur combinaison comme un corner dévié au premier poteau peu ou encore une frappe de Firpo dans un angle fermé peu avant la mi-temps.

Mais dans les arrêts de jeu de la première période, Oyarzabal, d’un contre-pied, a conclu un penalty provoqué par lui-même suite à une poussette de Konaté.

 

Des Espagnols largement au-dessus des Bleuets

Dès l’entame de la seconde période, les Espagnols ont baladé la défense Française avec un centre de Ruiz, parti dans le dos de l’axe central, pour Olmo qui a triplé la mise d’un plat du pied au point de pénalty pour tripler la mise.

Puis, Pablo Fornals s’est montré plus rapide qu’Upamecano mais Bernadorni est sorti très rapidement dans les pieds à la 52e minute.

Le capitaine Lucas Tousart est remplacé par son coéquipier à l’OL Moussa Dembélé à la 58e minute pour essayer de mettre en danger l’arrière-garde Ibérique.

Cependant, les Espagnols ont réussi à gêner le jeu des Blancs grâce à un bloc défensif bien compact et un jeu de contre très efficace.

Suite à une longue passe en profondeur, le ballon est passé entre les jambes de Bernardoni mais il n’est pas entré. Mais, après le corner et une perte de balle des tricolores, l’Espagne a marqué un quatrième but grâce à un centre de Fornals de l’extérieur du pied pour un coup de fusil de Mayoral au deuxième poteau à la 66e minute.

Les joueurs de Ripoll ont riposté par un coup franc enroulé d’Ikoné repoussé au-dessus des deux mains par Antonio Sivera.

Troisième et dernier changement pour les Bleuets à la 71e minute, le buteur Jean-Philippe Mateta est remplacé par le Guingampais Marcus Thuram.

À la 87e minute, Aouar a tenté sa chance d’une frappe tendue des 20 mètres dans les bras du gardien.

Encore servi par Fornals, le joueur du Dinamo Zagreb Olmo a enchaîné d’une frappe du droit à ras de terre à l’entrée de la surface qui a fini à gauche du cadre Français.

Enfin, à la 93e minute, Carlos Soler a piqué son ballon par-dessus Paul Bernardoni. Heureusement pour la France, Fodé Ballo-Touré s’est jeté pour sauve sur la ligne.

Dans l’autre demi-finale, la formation allemande est venue à bout de la Roumanie par 4 buts à 2 du côté de Bologne. Nadiem Ariri a ouvert le score pour la Mannschaft espoirs d’une belle frappe croisée des 20 mètres. Mais, les Roumains ont vite égalisé à la 26e par Puscas sur le penalty. D’ailleurs, Puscas a doublé la mise d’une jolie tête peu avant la pause. L’autre gros buteur de la compétition Luca Waldschmidt a égalisé sur penalty à la 61e. Malheureusement pour la Roumanie, les Allemands ont fait la différence lors des arrêts de jeu Waldschmidt par un coup franc dévié à la 91e. Bis repetitia à la 95e par Amiri, sur un coup franc précis.
Comme en 2017, on aura une finale Espagne – Allemagne !

 

Photo :

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
libero mattis vel, Nullam dictum id velit, ipsum libero. neque. leo eget