ATP

Les jeunes pousses : Denis Shapovalov, le talent et la jeunesse

Le mois de décembre signifie chaque année la fin des saisons ATP et WTA, et fait ainsi disparaître le tennis de nos écrans jusqu’à la reprise en Janvier. Ce mois off est l’occasion pour nous de revenir sur les jeunes talents qui se sont installés à la table des grands cette année. Chaque semaine, deux jeunes pousses auteurs d’une folle progression vous seront présentés. Vous les avez très surement découverts en 2018, mais vous aurez encore plus intérêt à les suivre en 2019. Focus cette semaine sur Denis Shapovalov, grand espoir du tennis canadien.

2018 : La confirmation de son talent

Il nous avait laissé fin 2017 avec le souvenir de son rush monumental en demi-finale du Masters du Canada en battant Nadal dans un match marathon et on était impatient de le voir en 2018 pour sa 1ère saison complète sur le circuit. Sa 1ère tournée en Océanie s’est terminé par une défaite, contre Jo-Wilfried Tsonga plus expérimenté, au 2nd tour de l’Open d’Australie en 5 sets. Son début d’année est plutôt discret avec une demi-finale à Delray Beach, battu par Frances Tiafoe. Mais son 1er beau parcours intervient au Masters de Miami où il atteint les 8èmes de finale. Il affronte alors Borna Coric, autre étoile montante du tennis mondial, et perd en 3 sets en 2h16 d’un match de très bonne qualité. Denis conclut la 1ère partie de saison sur dur avec quelques bonnes performances et perd généralement contre des joueurs plus expérimentés que lui ( Del Potro, Thiem, Tsonga, Nishikori).

Shapovalov après sa victoire sur Nadal au Masters de Montréal 2017 – Source : Ratio-Canada.ca

Une grande saison sur terre

Après une acclimatation difficile à Monte-Carlo ( défaite contre Tsitsipas au 1er tour ), il réalise sa grande performance de la saison au Masters 1000 de Madrid : Il élimine successivement Sandgren, Paire, Raonic et Edmund après un gros match ( 7-5 6-7 6-4 ) pour atteindre les demi-finales. Il perd alors contre Alexander Zverev au top de sa forme à ce moment de la saison 6-4 6-1. Cet excellent parcours le voit atteindre sa 2ème demi-finale de Masters 1000, cette fois sur terre. Il se rend ensuite à Rome où il bat Berdych, joueur d’expérience, au tie-break du 3ème set et n’y craque pas ( menant 4-0 puis rejoint à 5-5) gardant la lucidité pour marquer les 2 points suivants ce qui démontre la force mentale du jeune canadien ! Il est battu logiquement par Nadal en 8èmes 6-4 6-1.

Dur apprentissage en Grand Chelem

Cependant Denis déçoit à Roland-Garros, s’inclinant au 2ème tour contre Marterer, dans un tableau dégagé qui aurait pu lui donner l’occasion d’aller au moins jusqu’en 8èmes de finale contre Rafael Nadal. Sa saison sur gazon est compliquée également perdant souvent d’entrée de tournoi ( Muller au Queen’s, Gunneswaran à Stuttgart) contre des joueurs plus expérimentés) et perd encore une fois au 2ème tour d’un grand chelem, à Wimbledon cette fois, contre Benoit Paire en 4 sets.

Fin de saison entre hauts et bas

La saison américaine le voit reprendre des couleurs en atteignant les 8èmes de finales à Washington, au Canada ( où il perd les points de sa demi-finale de l’an passée ) et à Cincinnati. Il atteint ensuite pour la 1ère fois en 2018 le 3ème tour d’un grand chelem à l’US Open où il perd après un gros combat en 5 sets contre Kevin Anderson, tête de série numéro 5. Cette tournée américaine lui aura été bénéfique avec de la régularité en tournoi. Les tournées asiatique et européenne de fin de saison seront discrètes avec une demi finale à Tokyo et des éliminations au 1er tour, notamment lors des 2 derniers Masters 1000 de la saison à Shanghaï et Paris-Bercy. Il conclut une bonne saison 2018, passant de la 51ème à la 27ème place mondiale, en ayant atteint 5 fois les 8èmes de finale en Masters 1000 avec une demi-finale à Madrid. 2 autres demi-finales à Delray Beach ( ATP 250 ) et à Tokyo ( ATP 500) viennent s’y ajouter. La déception vient certainement des performances en Grand Chelem notamment à Roland-Garros et Wimbledon.

Son Style de jeu : Authentique et Inimitable

Ce qui saute aux yeux quand on regarde jouer Denis Shapovalov, c’est son style de jeu unique en son genre. Revers à une main qu’il sait frapper lifté comme puissant. Son coup droit puissant lui permet de s’offrir un grand nombre de points gratuits et il possède une bonne volée. Capable de trouver de très bons angles quand il est bien appliqué, le style de jeu offensif de Denis avec son service puissant peut faire des merveilles et offrir des points somptueux. Cela n’empêche pas que ce style de jeu peut lui exploser à la figure dans un mauvais jour à l’image de son service avec lequel il commet bon nombre de doubles-fautes. Ce style de jeu demandera à Denis surement encore 1 ou 2 ans d’entrainement pour être exploité pleinement. Âgé de 19 ans et demi seulement, il a encore tout le temps et l’avenir devant lui. Pétris de talent, il sait également impressionner le public par ses fameux revers sautés :

Ce style bien à lui en fait un joueur très agréable à regarder jouer et un joueur très atypique !

Objectifs pour 2019 : Régularité en tournois et progression dans le jeu

Denis a réalisé une très bonne saison 2018, qui a vu amélioré son classement ATP en passant de la 51ème à la 27ème place mondiale à seulement 19 ans. Il a généralement perdu contre des joueurs plus expérimentés ( Del Potro, Nishikori, Thiem, Anderson ) mais quelques fois contre des joueurs à sa portée également ( Marterer à Roland-Garros, Cuevas à Indian Wells, Tsitsipas à Monte-Carlo ). Il a affiché une belle régularité en Masters 1000 atteignant 5 fois les 8èmes de finales sur les 9 Masters 1000, il devra continuer comme ça en 2019. Sa marge de progression se situe surtout en Grand Chelem ou il a déçu globalement à Paris et à Londres. Le but de la saison 2019 de Denis sera d’être régulier et d’aller plus loin dans les tournois pour peut-être atteindre le top 20 voir le top 15 mondial et décrocher un 1er titre. Qui dit régularité en tournois dit aussi progression dans le jeu : j’espère le voir commettre moins de double-fautes au niveau de son service et réussir à maintenir un haut niveau d’application dans les matchs car son style de jeu offensif lui côute son lot de fautes directes.

Denis Shapovalov, jeune joueur canadien de 19 ans, suivez bien ce nom l’année prochaine car il pourrait vous surprendre ! Pétris de talent avec son propre style de jeu très agréable à regarder, vous ne risquez pas de vous ennuyer en regardant ses matchs si vous aimez le jeu offensif ! Ne nous enflammons pas pour le futur, il est jeune et a encore tout à apprendre mais il pourrait bien être un grand joueur du tennis canadien dans les années à venir !

Aymeric Lorber



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
efficitur. Lorem et, mi, Aliquam nec libero.