Les Knicks, entre périodes glorieuses et…



Morosité à New-York

Pourtant considérée comme l’un des franchises mythiques de  la Ligue, les New York Knicks traversent actuellement une passe délicate. Absents des playoffs depuis 2013, les Knickerbockers ont du mal à retrouver l’aura qui caractérisait la franchise New-Yorkaise lors de ses périodes de gloire. En 2015, la franchise touchera même le fond en terminant dernière de la conférence Est avec un bilan de 17 victoires pour 65 victoires.

Ne pas déranger : travaux en cours

Alors que le nouveau visage de la franchise, le géant letton Kritsaps Porzingis, se remet de sa rupture des ligaments croisés, les New-York Knicks préparent l’avenir. Très peu actif lors de cette intersaison 2018, la franchise a pris un virage radical. Dorénavant, fini les stars et place aux jeunes. À la manière des Golden State Warriors depuis 2009, la franchise new-yorkaise a décidé de miser sur l’avenir en recrutant des jeunes joueurs et en draftant des gros potentiels.


Un effectif rajeuni, un potentiel énorme

Suite aux mauvaises campagnes depuis 2014, les Knicks ont récupéré des hauts choix de Draft ce qui leur a permis de choisir des hauts potentiels. Depuis maintenant 5 ans, les Knicks ont récupéré de nombreux très jeunes joueurs. Ceux-ci, entourés de vétérans et libérés des superstars à l’ego surdéveloppé, progressent d’année en année.  En attendant le retour de Kristaps, le nouveau coach, David Fizdale a d’ores et déjà annoncé que la saison 2018-19 serait prévue pour développer les jeune. Ainsi, les NY Knicks possèdent dans leur effectif 6 joueurs draftés dans le Top-10 des 5 dernières Draft!

  1. Noah Vonleh – 9e en 2014
  2. Kristaps Porzingis – 4e en 2015
  3. Mario Hezonja – 5e en 2015
  4. Emmanuel Mudiay – 7e en 2015
  5. Frank Ntilikina – 8e en 2017
  6. Kevin Knox – 9e en 2018

En plus de ces jeunes talents, la franchise a entouré ces jeunes de joueurs qui doivent encore se développer et prouver tout le bien qu’on a pu penser d’eux ! Aux jeunes joueurs cités ci-dessus, il faut encore ajouter Trey Burke & Ron Baker tous deux agés de 25 ans ou encore Tim Hardaway Jr & Enes Kanter  qui ont 26 ans.


Quel avenir pour cette équipe ?

Bien que l’équipe soit construite autour de jeunes joueurs et d’un coach dynamique, l’avenir à court terme va être compliqué. En l’absence de Prozingis et sans super star bien intégrée, les Knicks vont développer leurs jeunes mais ne pourront pas espérer enregistrer de résultats majeurs dans l’immédiat ! Dans cette optique, la franchise est très claire et attend la Free Agency 2019 avec impatience en espérant réaliser un gros coup.

En conclusion, les Knicks sont actuellement en train de créer une jeune équipe qui propose un visage très séduisant. Les fans des Knicks, emmenés par un Spike Lee toujours aussi présent, devront encore s’armer de patience avant de regoûter aux playoffs… voire mieux !

 

@NBAmabelle





Poster un commentaire

fringilla ut venenatis id libero massa justo at mattis diam risus. adipiscing