Les Lakers sonderaient le marché pour LeBron James !

1
Source : BBC
Ligue 1



Nuit de folie de l’autre côté de l’Atlantique. D’après Adrien Wochnarowski d’ESPN et Chams Charania de Yahoo Sports, le front office de la plus grande franchise de la côte Ouest songerait à se séparer de sa star, LeBron James. Une véritable bombe publiée par les deux insiders les plus célèbres de la NBA, qui vient secouer l’ensemble de la Grande Ligue…

Les raisins de la colère

Le constat est clair. La première saison du King dans la cité des Anges est un véritable fiasco, compte tenu des attentes de début de saison. Arrivé à Los Angeles avec la ferme intention de redonner ses lettres de noblesse à la plus mythiques des franchises de basket-ball américain, et rejoindre les Kobe, Magic et autres Abdul-Jabbar au rang de légendes des Angelinos LeBron devait envoyer un signal fort à la Ligue dès cette saison avec une qualification en play-offs à l’Ouest et fédérer un groupe d’avenir avec lui.

Si les premiers mois se sont avérés prometteurs, tout s’est écroulé le soir de Noël avec la blessure du Kid of Akron face aux Warriors. Accumulation de défaites, délitement du collectif, n’étaient que les signes avant-coureurs. La gestion calamiteuse des rumeurs de transfert autour d’Anthony Davis (aussi bien de la part du board californien que de LeBron lui-même) terminera de faire imploser un groupe désormais en opposition à son leader. Cet ensemble débouchera sur une période post-All Star Game qui verra les Lakers se faire exclure de la course aux Play-Offs.

Mais plus que le sportif, c’est l’attitude de LeBron qui est mise en cause. Connu pour être un professionnel ultime et un monstre de leadership, James a connu pour la première fois de sa carrière des déboires dans son investissement et dans sa communication. Attitude hautaine, manque d’efforts défensifs, signes de découragement, le numéro 23 n’a pas été la figure exemplaire que l’on attendait. Un manque de sérieux mis en exergue par ses activités extra-professionnelles (tournage de Space Jam 2 et enregistrement d’un morceau de rap en plein déboire de son équipe). Un comportement que n’a pas digéré le board des Lakers, Rob Pelinka et Magic Johnson en tête, à tel point que c’est toute la planification de la construction de la franchise qui en a été remise en cause. Jusqu’à en arriver à l’impensable.

Le pari Walton.

C’est un secret de polichinelle, les relations entre Luke Walton, manager des Lakers, et sa star sont loin d’être au beau fixe. Une situation amenant inévitablement la direction californienne a faire un choix. Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, les têtes pensantes du board semble vouloir donner priorité au technicien, reconnu dans le milieu NBA comme un Golden Boy du coaching. Inspirés par la jurisprudence Mike Malone (le coach de Denver ayant été conservé à la surprise générale, et qui est reconnu aujourd’hui comme l’artisan majeur de la saison exceptionnelle des Nuggets), Pelinka et Magic semblent vouloir faire de Walton la figure de proue du renouveau des Lakers, au même titre que les Lonzo Ball, Brandon Ingram et Kyle Kuzma. Un choix qui met de fait un LeBron, réputé comme ‘incoachable”, en porte-à-faux. Alors, s’adapter ou s’éteindre ? Il semblerait que le doute sur la capacité de LeBron à se laisser driver soit tel que la séparation soit inévitable.


Quelles portes de sortie ?

D’après les informations de Wochnarowski et de Charania, les Lakers seraient encore en train d’évaluer les différentes possibilités de trade de leur star (qui pèse encore un contrat de 3 ans à 36 millions de dollars la saison). Cependant, plusieurs sources font l’état de rumeurs de recherche d’un ou deux joueurs, qui s’inscriraient parfaitement dans le projet de jeu de Luke Walton, avec une complémentarité tactique avec le trio Ball-Ingram-Kuzma. L’une des rumeurs les plus insistantes tournerait autour d’Anthony Davis. Ironie du sort, l’intérieur des New Orleans Pelicans, que LeBron souhaitait faire venir à tout prix à la deadline, pourrait être la monnaie d’échange pour le transfert de l’ailier star. Et autre ironie du sort, Davis arriverait accompagné de Julius Randle, ancien joueur de Los Angeles et laissé libre l’été dernier. Une opération qui matcherait sans problème au niveau des salaires. Cependant, les Pelicans hésiteraient à récupérer un joueur vieillissant et souhaiteraient plutôt récupérer des jeunes à potentiel et des tours de Draft.

L’autre option, d’après les deux insiders, tourneraient autour d’un deal comportant le nouveau duo fou des Memphis Grizzlies, à savoir la paire Mike Conley / Jonas Valanciunas. Ressuscité depuis son arrivée dans le Tennessee en provenance de Toronto, The Lituanien Beast affole les compteurs, et sa complémentarité avec l’inusable Mike Conley sur pick and roll et sur pick and pop donnerait de grandes idées au board des Lakers. Capables tout deux d’espacer le terrain et ainsi de permettre à Lonzo Ball et à Brandon Ingram d’user de leurs capacités en pénétration, le fit semble parfait sur le papier et donnerait au cinq majeur des Los Angeles Lakers une vraie image de potentiel finaliste NBA l’année prochaine.

La NBA EST SANS DESSUS DESSOUS. LeBron James tradé ? Personne ne semble y croire. Mais la réalité a rattrapé le rêve, et ce premier jour du mois d’avril pourrait être un énième grand rebondissement dans l’histoire de la Grande Ligue. Les semaines qui arrivent risquent d’être très chaudes du côté de la cité des Anges.

Crédit photo : BBC



Sport en directMercato Football

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here