Cyclisme

Les mondiaux espoirs annulés : une décision regrettable

photo en une : lesoir.be

Interrogé à notre micro sur ses ambitions de la fin de saison, Clément Champoussin de l’équipe AG2R s’était lamenté de l’absence des mondiaux espoirs cette saison. On peut largement comprendre la réaction de l’intéressé qui semblait pouvoir viser une belle place en Suisse. 

L’annulation des mondiaux de Matrigny

Prévus en Suisse, ces championnats du monde ont donc été annulés par les autorités suisses. Suite à cette annulation, l’UCI a vite décidé de ne pas abandonner la course au maillot arc-en-ciel. On a ensuite vite vu 2 pistes se dégager pour accueillir ces championnats du monde. Finalement attribués à Imola, ceux-ci ont dont été redéfinis. Cette nouvelle mouture a donc abouti au programme suivant : le vendredi, les chronos et une course en ligne chaque jour du week-end.

On voit vite qu’il n’y a pas la place pour une dizaine de courses. Très rapidement, les courses juniors et espoirs ont disparu du programme italien. C’est ainsi que le programme des mondiaux s’est fixé sur un chrono pour les élites hommes et femmes puis la course en ligne femme le samedi et homme le lendemain.

photo : FG photographic

L’avis d’un intéressé

Si le jeune coureur de la formation AG2R n’était bien sur pas assuré de participer, il avait tout de même de bons espoirs de le faire. Interrogé à notre micro au départ du Tour du Doubs le 6 septembre, le coureur de la formation AG2R regrettait le choix fait de ne pas organiser ces courses : “J’aurais aimé faire les mondiaux espoir, ça aurait pu me faire un bel objectif pour la fin de saison. Je pense que ça aurait été possible de faire quelque chose même sur un format différent mais c’est comme ça

Les espoirs : parents pauvres du nouveau calendrier

Avec l’annulation (entre autre) du Tour de l’Avenir et de Paris-Roubaix espoirs, les calendriers U23 est franchement maigre. Les épreuves phares en sont la Ronde de l’Isard et le Baby Giro. Malheureusement, elles ont toutes deux été en concurrence avec nombre d’épreuves pros et amateurs. Pour ce qui est de la Ronde de l’Isard, elle fut en concurrence avec un nombre impressionnant d’épreuves. En dehors du Tour de France, on trouvait également dans le même temps le Tour du Luxembourg et le Tour de Toscane. Le circuit amateur ne s’est d’ailleurs lui non plus pas interrompu pour autant. Cette situation crée un embouteillage de courses contreproductif.

Avec cette concentration, un certain nombre de courses est passé à la trappe. C’est par exemple le cas de Liège-Bastogne-Liège espoirs et de nombreuses courses par étapes. Dans un contexte où les jeunes sont de plus en plus recherchés par les grandes formations du World Tour, cette absence de reprogrammation pourrait bien enterrer encore plus ce circuit.

Le circuit espoir en danger ?

En dehors des annulations, un autre danger guette ce circuit. Nous venons de le citer puisqu’il n’est ni plus ni moins que le recrutement des formations World Tour. Avec les explosions récentes de Pogačar, Bernal et autre Evenepoel, les jeunes deviennent des cibles particulièrement prisées. Dans ce contexte, il est difficile pour les courses U23 d’attirer les meilleurs jeunes coureurs. On peut tout à fait comprendre les coureurs à qui on propose un contrat pro et la chance d’aller sur les plus belles courses au monde.

Enfin, le dernier problème qui est peut être le plus important est la difficulté pour les formations U23 de trouver des sponsors. En effet, dehors des formation réserves du WT, un certain nombre de formations de jeunes peinent à trouver des partenaires stables et investis. Cela est notamment le cas de la formation Hagen Bermans Axeon qui a notamment formé Jasper Philipsen…



Sport en directMercato Football Ligue 1
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

To Top
diam dapibus dolor. amet, Aenean id tristique tempus nec