Football

Les notes de Lyon – Barça

Les notes de Lyon – Barça



Lyon retrouvait les huitièmes de finale de Ligue des Champions face au Barça, dominés, les Lyonnais … Voici les notes de la rencontre.

Lyon :

Lopes (7) : Un mur portugais, rien de plus logique.

Dubois (7) : Comme quoi Léo c'est bien pratique comme nom pour être bon.

Marcelo (4) : Le FC Contrefaçon n'en finit plus de son mercato.

Mendy (5) : Touché par le défenseur du FC Contrefaçon à l'échauffement, il n'a pas pu mettre en avant ses qualités d'homonyme parfait. Marcelo a tenté de le faire rejoindre le mythique club sans réussite.

Denayer (6) : Comme quoi les Belges aussi font que défendre.

Ndombélé (7) : Le Roi Lyon

Aouar (5) : Même en replay, je suis pas sûr que ce soit Aouar ou à revoir.

Traoré (3) : A signé un pacte de non-agression avec Alba

Terrier (5) : Une frappe sorti de son trou, puis est retourné hiberner.

Depay (10) : L'égérie a tourné un nouveau disque au Parc OL, mais il est déjà bien rayé.

Dembélé (4) : A perdu le duel des homonymes.

Pep Génésio (4) : Traoré plutôt que Cornet, ça glace. Jolie défense du 0-0 qui fait +1

Barça

Ter Stegen (6) : Le Hollandais Volant

Alba (5) : Passe de Messi, attend Bertrand. Non ce n'est pas le refrain du son de Memphis mais bien les seules actions de Jordi.

Lenglet (5) : Difficile de faire mieux contre le peu d'offensives Lyonnaises, une partie de cartes avec Dembélé aurait du s'imposer.

Piqué (5) : Bien planté en défense central, et couvert par du grillage Ter Stegen, de la qualité made in Netherlands.

Semedo (5) : Va jouer timide dans Blanche-Neige.

Rakitic (4) : Petit pas devant, petite passe derrière… vous connaissez la chanson

Busquets (6) : Le pendule de Newton devient le Busquets.

Sergi Roberto (4) : On a pas joué 96 minutes, c'était pas pour lui.

Messi (6) : Il manque un but à Léo pour être homme du match, mais il reste au-dessus.

Dembélé (5) : Feu folet mais n'a pas brûlé Dubois.

Suarez (5) : Manquer de mordant face à Lyon, un comble.

Valverde (5) : On préfère Alejandro.

Crédit photo : Ouest-France.fr




Romain Gitton

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Dernières publications

En haut