Catch

Les oubliés #7 – SAnitY : trop fou pour le Main Roster

SAnitY

Pour la septième fois on revient sur la carrière de catcheurs de NXT qui n’ont pas réussi à faire leur trou dans le roster principal. Après avoir parlé d’EC3 la dernière fois, penchons-nous sur un clan totalement détraqué : SAnitY.

Les origines du clan 

Après plus d’un an d’affinage sur l’idée de la formation de ce clan en coulisse, SAnitY fait ses débuts à NXT le 12 octobre 2016 lors du Dusty Rhodes Classic. Cette faction est composée de deux compétiteurs, Alexander Wolfe et Sawyer Fulton, une lutteuse dégénérée, Nikki Cross, et leur leader Eric Young venant tout droit de chez Impact Wrestling où il était très bien placé dans la carte. Le 8 mars 2017, premier changement dans le clan car Fulton se blesse gravement et est remplacé par Killian Dain. Ensemble, ils sèment la terreur dans la branche noire et or. Ils combattent régulièrement contre No Way Jose, Tye Dillinger et Roderick Strong.

En avant vers la gloire

En rivalité avec Asuka durant toute la première moitié de 2017, Nikki Cross défiera longtemps la Japonaise pour le titre féminin de NXT. Malheureusement pour elle, The Emperess of Tommorow est imbattable et elle ne parvient pas à la battre. Pour l’anecdote, Asuka restera 510 jours championne de NXT et devra laisser son titre vacant après une blessure à l’épaule, puis ne s’inclinera qu’à Wrestlemania 34 contre Charlotte Flair au terme d’une streak de 914 jours. Pour autant, Nikki Cross et Asuka ont livré de véritables guerres, notamment lors d’un Last Woman Standing le 28 juin 2017 à NXT.

De leurs côtés, les trois hommes du groupe vont agresser plusieurs fois les champions par équipes de NXT, Authors of Pain (AOP). Cela va mener à un match de championnat lors de NXT Takeover : Brooklyn III, où Alexander Wolfe et Eric Young remportent les titres pour SAnitY. Cependant, lorsqu’ils célèbrent, Bobby Fish et Kyle O’Reilly les attaquent par derrière et formeront The Undisputed Era à la fin du show avec Adam Cole. Une rivalité s’engage entre les trois équipes car AOP veut récupérer ses titres. De plus, Roderick Strong s’allie avec eux pour NXT Takeover : War Games dans un combat 3 vs 3 vs 3. Undisputed Era gagnera ce premier War Games match en vingt ans.

SAnitY perdra ses titres le 20 décembre 2017 à NXT contre Bobby Fish et Kyle O’Reilly, préparant leur arrivée dans le roster principal.

Une chute constante dans le roster principal

SAnitY arrive à Smackdown lors du Superstars Shake-Up d’avril 2018 sans Nikki Cross qui reste à NXT. Pour ses débuts, SAnitY  agresse les Usos violemment, puis enchaîne avec une rivalité face au New Day qu’ils battent à Extreme Rules dans un match de tables. Néanmoins, cette victoire ne les amènera nulle part puisqu’on ne les voit presque plus pendant près d’un an. La seule occasion où SAnitY revient est pour accompagner Nikki Cross pour ses débuts dans la branche bleue. Becky Lynch avait lancé un Open Challenge, accepté par l’Écossaise venue de NXT.

À leurs véritables retours, The Miz arrive à prendre le dessus sur eux dans un falls count anywhere handicap match. Leur chute ne fait que démarrer. Le 15 avril 2019 l’équipe est séparée car Eric Young est drafté à Raw et que Dain et Wolfe vont dans des directions différentes.

Désormais, Nikki Cross est dans le fond de la carte féminine à Raw, Alexander Wolfe fait partie du clan Imperium de Walter à NXT UK, Killian Dain est en équipe avec Drake Maverick à NXT et Eric Young a été licencié lors de la vague de renvois liée au Covid et catche chez Impact Wrestling.

Les raisons de la chute

Bien que la raison de l’absence de catcheurs soit souvent due aux décisions des officiels, d’autres facteurs peuvent expliquer le booking de SAnitY.

En premier lieu, cette gimmick n’est pas adaptée aux attentes du Main Roster. Devant le grand public, une gimmick aussi violente et subtile que celle-ci doit être dirigée de main de maître. De plus, sans aide du booking, la réussite est trop difficile à obtenir.

Ensuite, le fait que SAnitY soit arrivé sans Nikki Cross a jeté un froid aux fans de NXT qui voyait un clan incomplet. Cette absence annonçait certainement le futur échec de cette équipe et surtout le manque de confiance des dirigeants envers ce clan.

Enfin, les paroles et les actes se trouvaient trop éloignées. Quand un groupe annonce qu’il va faire régner la terreur mais qu’il enchaîne défaite sur défaite la crédibilité s’envole. C’est également le problème de RETRIBUTION en ce moment, qui à leurs débuts perdaient en 4 contre 1 face à Bobby Lashley.

SAnitY avait un gros potentiel chez WWE. Il s’agissait d’une équipe différente de celles déjà établies comme The Usos, le New Day ou The Bar. Un groupe avec des personnages tournant autour du même thème, heel et ultra violent. Ce clan a été limité d’abord par un booking incohérent et les présentant comme ridicule. Désormais chacun de leurs côtés, aucun n’est sur le devant de la scène bien que Nikki Cross ait été championne par équipe avec Alexa Bliss, que Killian Dain ait eu une superbe rivalité contre Pete Dunne à NXT ou qu’Alexander Wolfe ait rejoint un clan dominateur, Imperium.

Crédit photo : WWE

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire