Ça glisse

Les skieuses à suivre pour la saison 2019-2020

Après les hommes, concentrons-nous sur les femmes avec contrairement aux messieurs, l’ultra-dominatrice Mikaela Shiffrin est toujours et sauf blessure, elle n’a que 24 ans et elle a encore de belles années devant elle. Cependant, la coupe du monde 2019-2020 sera très intéressante à suivre.

⭐⭐⭐⭐ L’ Impératrice

Mikaela Shiffrin (États-Unis)

L’Américaine a encore dominé le reste du plateau l’hiver dernier pour un troisième gros globe de cristal du général consécutif. Très complète et capable même de l’emporter dans toutes les disciplines, la quintuple championne du monde va encore rafler de très nombreuses victoires en slalom. La skieuse de Vail est devenue la patronne incontestée en technique. De plus, elle prendra quelques gros points en vitesse avec peut-être un succès ici ou là pour affirmer sa suprématie. Objectif : un quatrième gros globe en quatre ans ! Elle n’a que 24 ans ! Cependant, le seul point noir, il sera très dur de battre ses 17 victoires en une saison !

⭐⭐⭐ Sa Principale Adversaire

Petra Vhlova (Slovaquie)

La grande Slovaque est la seule capable d’ennuyer Shiffrin dans les disciplines techniques. Petra sera une prétendante au globe du slalom si Mikaela commet des erreurs. Plus puissante que Shiffrin, Vhlova n’a pas ce toucher de neige délicat et fin de l’Américaine. Championne du monde et vainqueur de trois géants de géant la saison passée, elle peut clairement reporter ses ambitions sur cette épreuve en cas d’hégémonie Shiffrin en slalom.

⭐⭐ Des spécialistes Revanchardes et une pépite

Tessa Worley (France)

La chef de file de l’équipe de France féminine s’est fait opérer du genou en fin de saison dernière afin d’être au top pour cet hiver sans Mondiaux ni JO. Vainqueur du globe en géant en et championne du monde en , Tessa sera à suivre dans sa discipline pour gagner des victoires voire un autre petit globe. Son podium à Sölden a bien lancé sa saison malgré un été difficile suite à ses douleurs au genou.

Ilka Štuhec (Slovénie)

Décidément, la Slovène connaît galère sur galère. Revenue au top en vitesse, elle s’est à nouveau ”flingué” le genou à Crans-Montana. Une saison entière pourrait lui donner la possibilité de gagner un petit globe à condition d’être à son meilleur niveau.

Sofia Goggia (Italie)

Gravement blessée , l’Italienne est revenue au top en janvier pour conquérir des victoires à . La spécialiste de vitesse Transalpine sera à surveiller pour les dossards rouges en vitesse à condition de rester en bonne santé.

Wendy Holdener (Suisse)

Abonnées aux places d’honneur en slalom – 8 podiums en 2019, la double championne du monde du combiné misera d’abord sur un succès en slalom pour mettre fin au signe Indien.

Alice Robinson (Nouvelle-Zélande)

La néo-zélandaise pourrait être la principale rivale de Shiffrin en géant surtout avec son succès lors de la première course de la saison. Très précoce, elle a remporté sa première course de Coupe du monde après seulement onze départs. Cependant, on verra comment son physique réagira avec une longue saison chez les pros.

⭐ Attention à elles !

Les Autrichiennes

À côté de leurs skis sur les Mondiaux avec 0 médaille, les spécialistes de la vitesse Autrichiennes seront à surveiller même si elle ne risque pas d’influencer la bagarre pour le gros globe. Certes, Nicole Schmidhofer a remporté le petit globe en descente mais cela n’est pas suffisant dans le pays où l’alpin est roi ! Ses compatriotes Ramona Siebenhofer et Stephanie Venier sont un peu dans le même cas de figure.

Romane Miradoli (France)

La skieuse est entrée dans les 10 de nombreuses fois la saison passée. Bon technicienne, Romane doit encore progresser pour aller plus haut. En espérant que son statut de leader des Françaises en vitesse lui mette pas trop de pression.

Viktoria Rebensburg (Allemagne)

Même si elle vient de choper un troisième globe en géant, l’Allemande n’a pas gagné une course dans cette épreuve. Elle doit corriger ça ! Pour monter sur la boîte du général a la place d’Holdener, Viktoria va devoir faire un peu mieux en vitesse.

Federica Brignone (Italie)

Capable de prendre des points partout, on attend toujours que l’Italienne passe ce cap pour être parmi le Top 5 mondial. Pour cela, il va falloir monter sur la boîte en Super G, sa discipline forte voir en géant.

Ragnhild Mowinckel (Norvège)

Ragnhild monte les marches les unes après les autres au fil des saisons. Très polyvalente, on espère pour elle une deuxième victoire en coupe du monde.

On aurait pu citer les Suédoises en slalom ou les Suisses en vitesse. Ces dernières doivent faire beaucoup mieux surtout Lara Gut.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
at felis vel, tristique ut luctus et, felis eleifend venenatis adipiscing