Cyclisme

Les Tops / Flops de l’équipe Ineos

La rédaction de We Sport revient sur la saison 2020 avec les tops et les flops de chaque équipe. Aujourd’hui, c’est l’équipe Ineos qui est mise sous le feu des projecteurs. Trois coureurs sont passés au crible pour cette saison si particulière.

L’équipe Ineos a réalisé une année 2020 moins satisfaisante que l’année dernière. Loin du sacre de Egan Bernal au Tour de France 2019, la formation n’aura pas rempli l’objectif de conserver son titre. Le Colombien tenant du titre n’a pas pu terminer le Tour de France cette année. Il abandonne au matin de la 17ème étape à Grenoble, l’étape de la redoutable ascension du Col de la Loze.

Egan Bernal contraint d’abandonner le Tour de France

C’est le plus gros flop pour l’équipe Ineos. Egan Bernal n’est pas parvenu à conserver son titre sur la Grande Boucle. Pire que ça, le Colombien abandonne à la 17ème étape et ne parvient pas boucler le Tour. Sa victoire sur la route d’Occitanie 2020 et la deuxième place au tour de l’Ain ne sont pas suffisants concernant l’attente du prodige colombien.

Geraint Thomas était très attendu sur le Tour d’Italie 2020. Malheureusement, le Britannique a réalisé une année blanche en ne gagnant rien. Sa chute survenue en début de Giro a été fatale et l’a contraint à l’abandon. Après un bon Tirreno-Adriatico dont il termine deuxième, le Gallois avait de légitimes ambitions avortées avant même de gravir l’Etna. La seule performance de son année 2020 à retenir est son podium sur Tirreno.

Christopher Froome a lui été encore plus transparent que les deux autres coureurs cités. Il rejoindra la formation Israël Start Up Nation pour la saison prochaine.

Ineos rate le Tour de France mais se rattrape sur le Giro

Tao Geoghegan Hart a illuminé l’équipe Ineos en remportant le Giro. Le Britannique a levé les bras lors de deux étapes ( la 15ème et la 20ème ). Il a également fait un podium avec une troisième place au Tour de la Communauté valencienne.

Filippo Ganna a aussi connu une année de sacre. L’Italien est champion national dans sa discipline favorite du contre-la-montre. Mais plus que cela, il s’offre le titre de champion du monde du chrono à Imola. Il est aussi victorieux des trois étapes contre-la-montre sur le Giro et ajoute pour la première fois de sa carrière une étape en ligne (la 5ème) à sa moisson.

Richard Carapaz a fini deuxième de la Vuelta. Il a porté le maillot rouge pendant cinq journées. Sa troisième place au Tour de Pologne est également à souligner.

Les renforts pour Ineos l’année prochaine

Richie Porte va faire son grand retour dans la formation Ineos qu’il a connue sous son ancien nom Sky. De quoi renforcer l’équipe pour le Tour de France l’année prochaine avec l’Australien, lui qui a fini troisième de la dernière édition. Son podium démontre « qu’il est l’un des meilleurs coureurs du peloton et un grimpeur de classe mondiale » confie le manager général de l’équipe.

Dani Martinez d’Education First viendra également aider Ineos. Le Colombien a remporté le Dauphiné cette année. Chez Ineos, on pense déjà à la relève avec la venue de Tom Pidcock, vainqueur du tour d’Italie chez les espoirs.

Crédits photo : RCS



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
tempus ut ut felis ut neque. Lorem id Praesent nunc ultricies