Les trois pires recrues de la saison 2018

0
Ligue 1

Hier, nous avons vu les meilleures recrues de l’inter-saison 2017-2018, aujourd’hui, nous allons nous consacrer aux flops pour cette année 2018.

1. Marcel Kittel (Quick-Step Floors > Katusha Alpecin) 🇩🇪

L’an dernier, le sprinteur allemand était le meilleur sprinteur du monde avec 14 succès dont cinq étapes sur le Tour de France. Mais Marcel décide de quitter la formation belge Quick-Step après deux saisons pour rejoindre la Katusha avec dans son nouveau train des coureurs de valeur comme Rick Zabel et Marco Haller alors que son poisson-pilote Fabio Sabatini a refusé de suivre le germanique dans l’équipe russe.
Cette saison, Kittel n’a glané que deux succès et a réalisé que trois Tops 10 sur la Grande Boucle. Ces victoires n’était qu’en mars sur Tirreno. De plus, il a dû mettre à terme à sa saison début septembre afin de savoir ce qui n’allait pas chez le sprinteur de 30 ans. On verra si cette longue période de repos va requinquer Marcel Kittel pour 2019.

2. Fabio Aru (Astana Pro Team > UAE Team Emirates) 🇮🇹

Parti de la formation kazakh l’hiver dernier avec une embrouille avec Vinokourov, l’Italien espérait briller cette année sur le Tour d’Italie.
Mais la saison va mal commencer puisque Fabio va se blesser à la jambe sur le Tour de Catalogne. À son retour, il n’est pas très fringant sur le Tour des Alpes, sixième mais Aru avait encore quelques espoirs pour le Giro.
Mais le début de l’épreuve, Fabio est à la peine en finissant que neuvième sur l’Etna mais l’ascension du Gran Sasso va faire exploser tous ses espoirs. Malgré un bon chrono à l’abri d’une voiture, Fabio va abandonner lors de la dix-neuvième étape en pleine agonie. Après une plage de repos, Aru va tenter de se relancer mais en vain sur la Vuelta avec une 23e place à Madrid. Pour l’an prochain, il a décidé de changer d’entraîneur afin de relever la tête.

3. Warren Barguil (Team Sunweb > Fortuneo-Samsic) 🇫🇷

Maillot à pois et vainqueur de deux étapes sur le Tour 2017, le breton a quitté la Sunweb après l’embrouille de la Vuelta. Warren rentre au bercail en signant chez Fortuneo l’automne dernier avec comme objectif de briller sur le Tour.

Barguil va connaitre un début de saison difficile et sa préparation pour la Grande Boucle ne se passe comme prévu malgré un changement de monture peu banal avant le départ du Tour en Vendée. 17e à Paris, Wawa tentera bien d’aller de l’avant sur les étapes de montagne mais il est incapable de suivre les meilleurs baroudeurs au bon moment. Auteur d’une fin de saison correct avec deux Tops 10 sur les courses italiennes, on attend beaucoup mieux du leader de l’équipe de Emmanuel Hubert en 2019.

Photo : Team Katusha Alpecin Twitter

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here