Esport

LFL – Week 1 (Day 3) : un classico mouvementé et de belles surprises

LFL, championnat de France de League of Legends

C’est le dernier jour de cette superweek. À l’affiche, le premier classico de la saison qui permet à la Karmine corp de s’emparer du trône de la LFL.

Vitality continue sur sa lancée

Dans le match d’ouverture de cette troisième journée, les deux équipes étaient attendues au tournant après un début de semaine en demi-teinte. Après un match maîtrisé de bout en bout contre BDS, Vitality était attendu aujourd’hui contre LDLC OL qui avait aussi montré un beau visage la veille. Szygenda et Skeanz, les deux anciens sololaners de l’équipe LEC, ont dicté le tempo de cette game en s’illustrant durant des teamfights décisifs. On retiendra surtout des ultis de Gragas toujours placés au bon endroit, et un Sett explosif de la part du toplaner danois qui a su clôturer les teamfights et lui a valu le titre de MVP.

Une équipe de BDS en sous-régime ?

Ils étaient donnés perdants par la majorité, mais c’est bien les Izidream qui se sont imposés. Menés par l’Akali en 9-0 de Special, c’est tout un collectif qui s’est transcendé pour oblitérer la structure suisse. Si le pick d’Akali était déjà intéressant selon les drafts au split dernier, la midlane risque de voir de plus en plus d’Akali être jouées avec une méta qui lui est plus que favorable. On se rappelle d’une équipe de BDS dominante au début du split dernier, mais cette première semaine laisse présager un tout autre visage pour cette équipe qui est dans la continuité de sa mauvaise fin de split et de ses playoffs décevants. Un réveil de l’équipe est attendu en Week 2, nécessaire si l’équipe maintient son objectif de jouer le haut de tableau.

Un classico maîtrisé par la Karmine Corp

C’était le match le plus attendu de la semaine, le classico de la LFL qui opposait les deux plus grosses communautés de supporters que sont celles de Solary et de la Karmine Corp. Après une lutte dans les tendances Twitter toute la journée, la lutte dans la faille a vite tourné au vinaigre pour Solary. Avec son style agressif caractéristique, la Karmine Corp accumule rapidement un avantage aux golds grâce au Lee Sin de Cabochard, pick signature du vétéran de Vitality. L’équipe de Solary a tenté, avec notamment un pick Cassiopeia original qui ne présageait que du bon après un excellent move au bot. Cependant un monstre sur la toplane avait été crée, le Gnar d’Eyliph fut neutralisé et même le late game ne semblait pas plus chaleureux à la vue de la Senna au scale infini d’Xmatty. Victoire logique des champions en titre, mais Solary se place en sérieux prétendant aux playoffs et attend sa revanche au match retour.

Gamers Origin se réveille

Ils étaient attendus au tournant. Après un sérieux renforcement durant le mercato, démarrer la Superweek en 0-2 était plus que décevant. Le réveil a eu lieu contre Gameward, et avec la manière. Un invade réussi au niveau 1 par GO a permis de créer un écart, qui n’a cessé de se creuser au fur et à mesure que la partie avançait. On attendait une domination dans la jungle de la part de Karim KT, et on y a enfin eu droit cette game avec une Nidalee de gala.

David, vainqueur de Goliath

Il fallait rester jusqu’au bout de la journée pour assister à la game la plus disputée de la semaine. Les Misfits ont flanché face aux MCES, d’abord avec un double kill concédé en début de game, qui ne ressemble pas aux early maîtrisés que l’on a l’habitude de voir du côté des vice-champions du Spring split. MCES a montré un jeu agréable à regarder, notamment grâce à la Kai’Sa de Tiger. Les objectifs ont été priorisés par l’équipe marseillaise, qui obtient logiquement la soul après de nombreux efforts et des teamfights toujours poussifs, jamais pleinement remportés. La fin de game haletante, voit MCES réaliser un push final lors d’une course au nexus qui force les Misfits à back en catastrophe, en vain. Le dernier de LFL au Spring Split a fait tomber Misfits en cette dernière journée, et on ne peut leur souhaiter que de continuer sur cette lancée pour avoir une ligue au niveau toujours plus relevé.

Crédit image : site officiel de la LFL

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire