Esport

LFL – Week 2, Vitality.Bee à la relance, Misfits Premier intouchable

Le train de la hype est parti et la LFL a fait son grand retour la semaine dernière. Dans un segment de printemps sous le feu des projecteurs grâce à différents facteurs, la deuxième semaine nous réservait deux journées ce mercredi puis ce jeudi. Retour sur les résultats et les différents surprises auxquelles nous avons pu assister.

La Week 1 de la hype

Si vous êtes fans d’Esport ou que vous suivez l’actualité de la scène jeu-vidéo en France, vous n’avez pas pu le manquer. La semaine dernière, la LFL (Ligue Française de League of Legends) a lancé le troisième segment de printemps de son histoire et la hype s’est rapidement emparée de l’évènement. Dans un championnat de plus en plus relevé qui passait pour l’occasion de huit à dix équipes, permettant l’arrivée d’une structure comme BDS ou de la folle Karmine Corp (anciennement Kameto Corp), la première semaine a connu un véritable engouement de la part des fans. Diffusée par OTP (One Trick Production) – qui sera le diffuseur toute la saison – sur Twitch, cette première semaine a déchaîné les passions, en atteste un pic de 92.6K viewers sur la chaîne officielle qui est montée à 204K viewers toutes chaînes cumulées pour le Classico K-Corp vs Solary (voir ci-après). Des chiffres qui augurent de très belles choses pour la suite de la saison.

Du côté des résultats, le leader après cette première semaine se nommait Misfits Premier. L’académie de l’équipe LEC (League of Legends European Championship) Misfits a fait tomber LDLC OL et Gamers Origin, les derniers vainqueurs des segments 2020 (GO) et 2019 (LDLC) mais aussi la Karmine Corp pour marquer son territoire après seulement trois rencontres. La K-Corp, justement, a elle plutôt soigné ses débuts en LFL en se retrouvant dans un peloton de quatre équipes (BDS, Gamers Origin, IziDream & K-Corp) à (2-1). Malgré sa défaite contre la structure américaine, l’équipe créée par le streamer Kameto s’est imposée contre Vitality.Bee en ouverture avant de faire tomber Solary dans un match qui a atteint des records d’audience, deux rencontres au scénario complètement fou.

À leurs côtés BDS a donc également réussi ses débuts en ne chutant que contre IziDream, surprise de cette première semaine également dans le groupe de poursuivants, et Gamers Origin défait par Misfits Premier. Dans la deuxième partie de tableau GameWard, LDLC OL, Solary et Vitality.Bee terminèrent la semaine avec un victoire pour deux défaites, tandis que MCES se retrouva lanterne rouge avec aucune victoire en trois rencontres disputées.

Les résultats du Day 1 en LFL (Crédits : lollfl.com)


Les résultats du Day 2 en LFL (Crédits : lollfl.com)


Les résultats du Day 3 en LFL (Crédits : lollfl.com)

Week 2 – Day 4, la révolte et la logique

MCES crée la surprise

En ouverture de cette deuxième semaine, MCES faisait face à LDLC OL pour un duel entre deux équipes qui ont eu du mal à se lancer en première semaine. Mal en point jusqu’ici (trois défaites en W1, deux revers pour son équipe en Division 2), la structure marseillaise va déjouer les pronostics en allant chercher son premier succès de la saison. Grâce notamment à un excellent Boukada dans la jungle, MCES prend un meilleur départ et bouscule des LDLC OL à la peine. Si la tendance s’inverse finalement en faveur des lyonnais, les coéquipiers de YellowStar n’arriveront jamais à concrétiser leur avantage en golds et de draft et laisseront à MCES une opportunité de revenir. Sur un vol de dragon ancestral, son troisième vol de dragon dans cette partie, Boukada permet aux siens de s’offrir une occasion de conclure qu’ils ne laisseront pas filer. Le Nexus tombe et MCES n’est plus winless.

GameWard un ton au-dessus

Bonne surprise de la première semaine, IziDream n’a pas réussi à tenir face à une lineup de GameWard très solide tout au long de la partie. Malgré un bon early game, IziDream commet plusieurs erreurs et vit des matchups compliqués, notamment pour Bando sur la toplane, et finira par couler. Dominateur aux golds et intouchable aux kills (24 à 4), Game Ward obtient logiquement une victoire au terme d’un match contrôlé et fait forte impression auprès de ses futurs adversaires.

Solary ose mais Solary perd

Solary a tenté des choses pour faire vaciller Vitality.Bee, mais les abeilles étaient clairement un ton au-dessus. Après avoir pris des risques lors de sa draft (choix Jungler & Midlaner), la structure tourangelle se fait dominer dès l’early game en accusant un retard de 4K golds après seulement treize minutes de jeu. Tout en contrôle, Vitality.Bee prend petit à petit de l’avance grâce notamment à de grosses actions de ses joueurs, à l’image du quadruplé réalisé par Memento sur la botlane. Si Solary résistera pendant quelques minutes suite à ce push, le manque de dégâts de la lineup se fait vite ressentir et Vitality va avoir une nouvelle opportunité de raser la base adverse. Grâce à un cleanup (cinq kills à zéro) sur la midlane, les abeilles s’ouvrent les portes de la victoire et font tomber le Nexus, concluant une rencontre contrôlée de bout en bout.

La K-Corp renversée

Le blue wall n’aura malheureusement pas suffit. Au terme d’une rencontre très tactique, la K-Corp s’est finalement inclinée contre les champions en titre GamersOrigin. Pourtant, les protégés de Glopo ont eu du mal à prendre l’ascendant dans cette partie. Après un focus sur Adam et sa toplane lors de la phase de bans, GamersOrigin a tenu lors d’une rencontre indécise jusqu’au bout qui aurait pu tourner à l’avantage de la K-Corp suite à un teamfight sur la botlane où xMatty semblait déchaîné. Cependant, l’agressivité des néophytes de la LFL se fera punir un peu plus tard dans la partie, créant un premier break qui permettra notamment aux tenants du titre d’aller chercher un Baron Nashor. Sur sa lancée, GamersOrigin ira jusque dans la base adverse après un nouvel affrontement en bas de la carte et fera tomber le Nexus malgré une belle abnégation de la K-Corp.

Misfits Premier reste invaincu

Dans ce qui était présenté comme l’affiche de cette première soirée de deuxième semaine, Misfits Premier a une nouvelle fois confirmé son statut de favori de ce segment de printemps. Face à BDS, loin d’être une équipe à sous-estimer, la lutte fut d’abord assez âpre. Agressive, la structure suisse profita de quelques erreurs de ses adversaires pour prendre un léger avantage, retranscrit notamment au niveau des kills (4 contre 1). Toutefois, malgré un certain retard pris sur les dragons, le leader à l’issue de la première semaine va réussir à revenir et reprendre l’avantage. Suite à un bon teamfight sur le troisième dragon, les coéquipiers d‘Agresivoo – MVP de la rencontre – commencent à s’envoler et semblent déjà avoir crucifié leurs adversaires. La suite ne changera pas énormément la physionomie de la partie et Misfits Premier conserve ainsi son invincibilité après quatre rencontres jouées.

Les résultats du Day 4 en LFL (Crédits : lollfl.com)

Week 2 – Day 5, les leaders ne s’arrêtent plus

Vitality.Bee enfin sur sa lancée

Semaine parfaite pour Vitality.Bee qui semble enfin avoir trouvé son rythme. Après leur victoire contre Solary, les abeilles ont à nouveau contrôlé leur partie pour s’imposer contre GameWard. Dominateurs dès l’early game, les coéquipiers de Smiley, brillant sur sa botlane, prennent rapidement le contrôle de la vision et se montrent à l’aise dans les teamfights. Exemplaires collectivement, ils ne laissent presque aucune opportunité à GameWard qui se retrouve en difficulté. Après avoir récupéré un Baron Nashor suite à quelques erreurs de leurs adversaires, Vitality.Bee push sur la midlane et s’en va conclure la partie. L’avancée se transforme en Ace et le Nexus est facilement atteint, offrant à l’équipe sa deuxième victoire de la semaine, dégageant un peu plus une impression de contrôle.

La K-Corp en patron

L’équipe du peuple a encore frappé. Donnée favorite pour cette rencontre face à MCES, la Karmine Corp est allé chercher une nouvelle victoire pour retrouver un bilan positif. Après une draft séduisante, les favoris du Blue Wall insistent immédiatement sur la toplane pour donner l’avantage à Adam. Malgré cette agressivité, MCES offre une belle résistance et parvient à égaliser aux golds, verrouillant une partie qui semble alors indécise. Néanmoins, la K-Corp réalise un superbe play quelques minutes plus tard en récupérant un dragon et le Baron Nashor suite à un teamfight totalement maîtrisé. Les protégés de Kameto commencent à s’envoler et réalisent un push qui fait tomber les trois tourlles dans la base adverse ainsi que deux inhibiteurs. Si le match n’est pas encore plié, ce n’est qu’une question de temps et, suite à une nouvelle incursion dans le camp MCES, la K-Corp conclut le travail avec un Ace qui leur permet de détruire le Nexus adverse. Les ultras peuvent célébrer, la Karmine Corp a gagné.

Misfits Premier vraiment intouchable

Décidément, personne ne semble en mesure de stopper les Misfits Premier. Comme face à Vitality.Bee la veille, Solary a tenté des choses lors de sa draft mais ces risques n’ont pas été payants. Au final, la structure américaine a contrôlé la partie de bout en bout, n’étant jamais vraiment inquiété par son adversaire, et a bouclé l’affaire en seulement vingt-cinq minutes. Intraitables, Shlatan et ses coéquipiers ont fait déjoué Solary avec énormément de kills en leur faveur (19 à 3). Invaincus après deux semaines, les Misfits Premier sont seuls en tête de la LFL.

LDLC OL se relance

Après un stuner subi la veille et une première semaine mitigée, LDLC OL a réussi à repartir de l’avant en disposant d’IziDream. Après un early game plutôt à l’avantage de la structure d’Aix en Provence, grâce notamment aux performances de Seelame, les lyonnais réussissent à inverser la tendance et à se remettre dedans. À vingt-cinq minutes de jeu, LDLC OL semble en contrôle et finira par accroître son emprise sur la partie. Après un go-in très osé de Bando, les renards punissent une première fois IziDream en récupérant un dragon. Quelques minutes plus tard, IziDream est à nouveau cueilli à froid sur la midlane et LDLC OL creuse l’écart avec un Baron Nashor (+6K golds). Le coup de grâce est finalement porté sur une nouvelle tentative de Nashor des renards qui voit DanDan réaliser une très grosse action qui ouvre le chemin de la victoire aux siens. Ses coéquipiers n’ont plus qu’à se diriger vers la base adverse et détruisent le Nexus pour s’adjuger la victoire et reprendre confiance.

BDS l’emporte au finish

La semaine était difficile sur le papier pour BDS, mais la structure suisse a tout de même remporté un match cette semaine en faisant tomber GamersOrigin. Dans une partie affreusement serrée, les deux équipes se rendent coup pour coup mais GO prend l’avantage en midgame, devançant notamment leurs adversaires aux golds. En souffrance, BDS réussit cependant à renverser le cours du match en transformant une tentative de Baron Nashor manqué par GamersOrigin en avantage pour eux. À partir de là, Xico et ses coéquipiers vont prendre les devants. GamersOrigin est en-dedans, BDS en profite grâce notamment à un Baron Nashor qui sera suivi par un quatrième drake pour cette équipe. Les pushs se suivront alors pour BDS qui finira par faire craquer GamersOrigin, créant un groupe de quatre équipes pour prendre en chasse Misfits Premier.

LFL

Les résultats du Day 5 en LFL (Crédits : lollfl.com)

Pour consulter le classement après cinq journées, c'est ici.

Après deux semaines de compétition, Misfits Premier est largement en tête de la LFL mais rien n’est fait et le peleton de poursuivants est très resserré. Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite des hostilités avec notamment un choc entre Vitality.Bee et le leader du championnat.

Crédits Image en Une : LFL

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut