Esport

LFL – Week 6 (Day 1), Solary surprend encore, MCES et LDLC OL gagnent

Les cinq premières rencontres de la sixième semaine de LFL ont apporté plein de surprises. MCES et LDLC OL se sont réveillés, et Solary continue son ascension dans le classement.

MCES retrouve la victoire

Après trois semaines sans victoire, MCES obtient son deuxième succès du split face à d’inquiétants IziDream. L’équipe marseillaise a montré un très bon niveau aujourd’hui, notamment sous la houlette de Boukada. Le jungler a dominé l’early game, étant à l’origine de trois kills durant les sept premières minutes. Il a surtout éteint le pick Skarner du jungler adverse, pick très fort en ce moment. Son équipe a par la suite snowball parfaitement avec une première tour prise très tôt dans la partie. Elle a avancé petit à petit sur la carte, prenant 2 T2 sans l’aide du Baron Nashor. Avec 7000 golds d’avance à 18 minutes, les teamfights en mid game ont tous été à l’avantage des Marseillais. Avec la prise du Baron Nashor 10 minutes plus tard, ils ont mis la pression sur la dernière T2 debout côté IziDream. Ceux-ci ont voulu forcer un nouveau fight, qu’ils ont de nouveau perdu. Il n’en fallait pas plus pour que MCES finisse le match après 30 minutes maîtrisées.

Sans doute hors-jeu pour les play-offs, l’équipe montre qu’elle progresse de semaine en semaine. Elle ne devra pas être sous-estimée lors des derniers matchs du split. IziDream semble de son côté s’essouffler, et Bando enchaîne les performances discutables.

Solary à l’équilibre

Après un début de split difficile, Solary enchaîne une troisième victoire consécutive face à GameWard. Ces derniers peuvent avoir des regrets car ils semblaient avoir la game entre les mains. Avec un Toucouille très dominant sur sa lane en early game, on pensait que le Corki de Scarlet n’allait pas pouvoir scale. De plus, son équipe a réussi à sécuriser les deux premiers dragons et le Héraut de la faille. Tout se passait bien, mais la botlane GameWard en a décidé autrement à la 12e minute. Tentant un dive ambitieux sur Scarlet, Prime et Ellam se sont empalés, permettant au midlaner Solary de récupérer un double kill. Très performant sur Corki, il a pu scale plus rapidement avec les golds récupérés. Après cette action, Solary a totalement repris le contrôle du match et a attendu son pic de puissance. Pic qu’ils ont parfaitement utilisé après la 25e minute de jeu. Ils ont dominé chaque teamfight, avec des engages de Steeelback mémorables.

Ils ont récupéré le premier Baron Nashor à la 27e minute, suite à un Ace en teamfight. Côté GameWard, Irrelevant avec son Gangplank a tout tenté pour que son équipe reste à flot, mais celle-ci avait bien trop peu de dégâts. Avec un quatrième drake pour eux et l’âme océan, Solary était intouchable après 30 minutes de jeu. L’équipe a terminé la partie après un teamfight autour du second Baron Nashor. Elle a désormais un bilan de 6 victoires pour 6 défaites, et revient plus que jamais dans la course aux play-offs.

SMILEY et Diplex portent Vitality

Vitality est de plus en plus solide, et le prouve encore avec sa victoire face à BDS. Ceux-ci ont pourtant dominé l’early game. Ils ont récupéré les deux premiers kills et ont pris les deux premiers dragons. Sur le point de récupérer le premier Héraut de la faille pour créer un vrai avantage en terme de golds, SMILEY en a décidé autrement. L’adc Vitality a steal l’objectif neutre, permettant à son équipe de souffler un peu.

Ce tournant du match a permis aux abeilles de ne pas être trop en retard lors des premiers teamfights. Ils ont remporté ceux-ci avec un SMILEY et un Diplex en feu.

Les deux carry ont été impériaux à chaque teamfight, permettant à leur équipe de revenir puis de creuser l’écart aux golds. Ils ont récupéré le premier Baron Nashor à 28 minutes de jeu. Sous pression, les BDS n’ont pas réussi à inverser la tendance, perdant un inhibiteur. Le deuxième Baron Nashor huit minutes plus tard sonnera la fin de la partie, avec un ultime teamfight dans la lignée des premiers.

La Karmine surclasse Misfits

La Karmine Corp montre qu’elle peut battre n’importe qui. Après une victoire écrasante face à Vitality.Bee la semaine dernière, les protégés de Kameto ont surclassé Misfits Premier. Dans un style toujours très agressif et proactif, ils ont dominé l’early game. Le premier kill est allé en faveur de Cinkrof, avec un très beau skillshot sur son Dr Mundo.

Le jungler Karmine Corp a été partout sur la carte. Toujours au rendez-vous pour les objectifs neutres, la Karmine Corp a eu les deux Héraut de la faille. Mieux encore, ils ont eu quatre dragons, et par conséquent l’âme des nuages, dès la 22e minute de jeu. Durant ce temps, son équipe a récupéré des kills très tôt, 5 dès la 10e minute de jeu. Le snowball a par la suite été une formalité pour la Karmine Corp, qui est sans doute la meilleure équipe pour faire cela. Toujours agressive et cherchant le fight, elle a pris de plus en plus de golds d’avance. À la 24e minute de jeu, cela faisait déjà 10 000 golds d’écart. La Karmine a alors pris le premier et seul Baron Nashor de la partie. Seul car elle n’a pas hésité à push avec celui-ci jusqu’au Nexus Misfits. Ceux-ci n’ont pas réussi à contrôler l’agressivité adverse et Shlatan, leur jungler, a commis des erreurs inhabituelles. Avec cette victoire de la Karmine, les deux équipes se retrouvent en première position au classement.

LDLC OL arrache la victoire

LDLC OL obtient sa troisième victoire du split face à GamersOrigin. Dans un match où l’early game a été équilibré, les deux équipes se sont beaucoup observées. Ce sont finalement sur quelques erreurs de GO que LDLC OL a pris l’avantage. Malgré cela, le manque de confiance des renards s’est ressenti. Ils ont attendu la 29e minute pour prendre le premier Baron Nashor. Celui-ci leur a permis de détruire les T2 adverses. Toujours sur la retenue, ils ont attendu le second Baron Nashor pour enfin entrer dans la base GO. Un teamfight sur la mid lane, avec une très belle engage de YellowStar sur son Nautilus, a permis à LDLC de détruire le nexus GO au bout de 40 minutes. Une victoire qui, on l’espère, leur permettra de plus se lâcher sur leurs prochaines parties.

Après cette 12e journée, toutes les équipes peuvent encore mathématiquement aller en play-offs. Malgré leurs faibles chances d’y accéder, il faudra surveiller LDLC OL et MCES, qui vont jouer libérés en cette fin de split.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire