L'heure de prendre le quart - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

L’heure de prendre le quart

Dernière journée des phases de poules en coupe d’Europe ce week-end. Une dernière manche à ne pas manquer pour les clubs français s’ils veulent voir les quarts de finale en mars prochain (30 et 31 mars, 1er avril). Petit tour d’horizon des possibilités chez les clubs français.

Poule 1 : La Rochelle ne doit pas tout gâcher

Trois victoires lors des trois premières matchs (dont une victoire retentissante contre l’Ulster à domicile) suivies de deux défaites lors des deux dernières journées (la dernière en Irlande la semaine dernière), le Stade Rochelais ne doit pas gâcher tous les espoirs mis en lui au début de la compétition. S’il finira difficilement premier de sa poule (l’Ulster est suffisamment armé pour aller faire un résultats chez les Wasps), La Rochelle devrait logiquement finir parmi les trois meilleurs deuxièmes en cas de victoire ce dimanche à 16h15 contre les Harlequins à Deflandre. Actuellement deuxièmes de la poule 1 avec 16 points, ils sont les « deuxièmes meilleurs deuxièmes » derrière les Scarlets (17 points). Une victoire bonifiée et ils seront assurés de voir les quarts. Une victoire sans bonus ou un nul, il faudra alors regarder ce qui se passe ailleurs. Une défaite ? En fait on n’ose l’imaginer …

Crédit photo : The Irish Times

Poule 2 : Tel Jean-Claude Dusse, Clermont doit conclure

Espérons néanmoins pour les auvergnats qu’ils seront plus en réussite que le célèbre personnage des Bronzés. Actuellement premier de sa poule avec 18 points, Clermont a son destin entre ses mains. D’autant que pour ce dernier acte, l’ASM reçoit à Michelin. Problèmes : d’une part les clermontois seront toujours privés de nombreux joueurs, d’autre part ils affrontent les Ospreys, deuxième de la poule et qui seront des adversaires plus que coriaces. En cas de victoire, non seulement les hommes d’Azema (mais non pas Sabine, Franck !) seraient sûrs d’être qualifiés pour les quarts, mais seraient également assurés de recevoir. En cas de nul ou de défaite, tout ne serait pas perdu mais cela ne dépendrait plus d’eux.

Poule 3 : Montpellier doit croire aux miracles … ou pas

Lourdement défaits à Exeter samedi dernier (41-10), les montpelliérains joueront ce samedi à 14h un match pour rien ou presque. Désormais troisièmes de leur poule avec 13 points, ils ne peuvent plus finir premier puisque le Leinster, déjà qualifié pour les quarts, en compte 10 de plus. Finir dans les trois meilleurs deuxièmes ? Très difficile quand on est soi-même troisième et avec moins de points que tous les deuxièmes des autres poules. Le salut du MHR passera donc obligatoirement par une victoire bonifiée face au Leinster (l’avantage est que ces derniers sont un peu en vacances ce week-end) puis par une séance de prières pour que les résultats dans les autres poules soient tous favorables.

Crédit photo : Rugbyrama

Poule 4 : Le Racing 92 et Castres à l’affût

Grâce à leur victoire respectivement face au Munster et à Leicester dimanche dernier, les deux clubs français de la poule 4 ont gardé leur chance de se qualifier, même si pour les castrais il faudrait un scenario extrêmement favorable, à commencer par s’imposer avec le bonus offensif sur la pelouse du Munster, le leader de la poule et pas encore qualifié. Une mission presque impossible que n’aurait pas reniée Tom Cruise. Les racingmen, quant à eux, ont a priori un match plus facile sur la pelouse de Leicester, bon dernier avec un tout petit point. En cas de victoire en terre anglaise, et en partant du principe que le CO ne gagnera pas en Irlande, c’est avant tout une place de meilleur deuxième que peut viser le Racing.

Crédit photo : RTE

Poule 5 : Toulon, attention danger

Facilement victorieux d’une faible équipe italienne dimanche dernier (36-0), le RCT aura une tâche autrement plus délicate face aux Scarlets (O’Hara) ce samedi (18h30), d’autant que le match sera cette fois au Pays de Galles. La situation est extrêmement simple : avant ce dernier match, Toulon est premier de la poule avec 18 points, juste devant son adversaire du jour et ses 17 points. Une victoire (bonifiée ou pas) ou un nul, et les hommes de Galthié seront en quart (qu’ils joueront à domicile en cas de victoire bonifiée). Une défaite ? Rien ne sera pour autant perdu car l’espoir demeurera de finir dans les meilleurs deuxièmes (il vaudrait mieux alors perdre avec un voire deux points de bonus). Le problème est que Toulon est très souvent décevant cette saison et qu’il a eu un mal fou à battre les Scarlets à l’aller à Mayol (21-20). Néanmoins on se souviendra que les gallois ont déjà perdu à domicile face à Bath lors de la deuxième journée et qu’on les imagine capable de perdre à nouveau.

Crédit photo : Rugbyrama

Nos pronostics pour les quarts

Allez, on se lance ! Et on parie sur les qualifications de La Rochelle, Clermont, du Racing 92 et de Toulon. Réponse dimanche soir sur le coup de 18h …

Et en Challenge Cup ?

N’oublions pas la « petite » coupe d’Europe !

Dans cette compétition, Pau (poule 3), vainqueur ce vendredi soir à Gloucester 34-24, est déjà qualifié avec un bilan impressionnant : six matchs, six victoires ! Les palois sont bien évidemment assurés de recevoir en quart.

Crédit photo : France Bleu

Malheureusement les autres clubs français sont loin d’être au même niveau.

Dans la poule 1, Bordeaux s’est relancé en battant les Dragons samedi dernier (36-28) mais demeure deuxième derrière Newcastle, d’ores et déjà qualifié en tant que premier. Les bordelais se déplaceront donc chez les Dragons ce samedi (15h) avec l’espoir d’y prendre des points pour conserver leur actuelle position de « deuxième meilleur deuxième ».

Dans les poules 2 et 5, les quatre clubs français (Lyon et Toulouse dans la poule 2, Brive et Oyonnax dans la poule 5) occupent à chaque fois les deux dernières places et joueront donc ce week-end juste pour l’honneur.

Quant au Stade Français Paris (poule 4), il est actuellement, avec 13 points, « quatrième meilleur deuxième », ne peut plus espérer finir premier (Edinburgh, l’adversaire qu’il reçoit à Jean Bouin ce samedi à 21h, a 11 points d’avance !!) et devra donc gagner avec bonus tout en espérant des bonnes surprises ailleurs pour finir parmi les trois meilleurs deuxièmes. Mais les parisiens sont des habitués des miracles. Ils s’étaient déjà qualifiés de justesse à la dernière journée la saison dernière … pour remporter la Challenge Cup quatre mois plus tard ! Alors bis repetita ?

Nos pronostics pour les quarts 

Hormis Pau, difficile d’imaginer un autre club français en quart. Néanmoins on mettra une petite pièce sur un nouveau miracle parisien cette saison.

A propos de l'auteur

Ch'ti fan de foot et de rugby qui vit des heures difficiles avec les équipes qu'il supporte. Mais "il y aura des jours meilleurs", hein ...

Poster un commentaire

ut lectus risus. facilisis neque. quis, tristique consequat.