Football

Ligue 1 – 28e journée : une grosse affiche et un rêve d’Europe partagé

La 28e journée de Ligue 1 sera, comme on commence à en avoir l’habitude, découpée en deux multiplex. A priori, la première partie de soirée ne promet pas beaucoup de spectacle. Une course à l’Europe pourrait en offrir. Le choc entre Lyon et Rennes attirera l’attention des téléspectateurs.

Lyon – Rennes : objectif Europe

C’est l’affiche de cette première partie de soirée. La Ligue a certainement tenu à programmer cette rencontre entre “gros” afin de vernir quelque peu un reste de programme peu alléchant. Après avoir laissé quelques points dans la course au titre dans les derniers matchs, l’OL doit reprendre le rythme s’il veut soulever le trophée en fin de saison et surtout retrouver la Ligue des Champions. Gagner à 19h lui permettrait de mettre la pression sur ses rivaux lillois, parisiens et monégasques qui joueront eux à 21h.

Les Gones affrontent Rennes, un effectif en plein doute qui veut redonner un sens à une saison décevante en allant arracher une qualification pour la Ligue Europa ou la nouvelle Ligue Europa Conférence. Suite à la démission d’un Julien Stéphan résigné, les Rouge et Noir seront dirigés par l’intérimaire Philippe Bizeul. Dans les coulisses, une autre rencontre rhodano-rennaise se concrétisera peut-être dans le staff breton après ce match avec la très probable arrivée de Bruno Genesio sur le banc du Stade Rennais, deux ans après avoir quitté Lyon.

Compositions probables

Lyon : Lopes – Cornet, Marcelo, Denayer, Dubois – Aouar, Mendes, Guimaraes – Kadewere, Depay, Toko Ekambi

Rennes : Gomis – Aguerd, Traoré, Da Silva, Maouassa – Nzonzi, Camavinga, Bourigeaud – Doku, Terrier, Guirassy

 

Brest – Dijon : une victoire ne ferait de mal à personne

Un succès pourrait permettre à Brest d’atteindre la 11e place du classement général tandis qu’une victoire de Dijon laisserait le club à la même 20e place. Mais comme le dit l’adage, “l’important c’est les trois points”. Et ces trois points sont essentiels pour la confiance. elle-même nécessaire pour gagner à nouveau. Ne nous emportons pas trop non plus vu les si faibles enjeux qui résident dans ce match. Sérieux avantage aux Brestois qui, malgré une défense parfois fébrile, sont plutôt efficaces en attaque (39 buts inscrits pour 49 encaissés). Ils ne devraient pas vraiment craindre des Dijonnais transparents dans la surface adverse (18 buts marqués, pire attaque du championnat).

Ce match Saint-Étienne – Lens pourrait se transformer en un choc. Crédits photos : Séverine Courbe / Voix du Nord

 

Saint-Étienne – Lens : un cauchemar de descente et un rêve d’Europe

Et si on tenait là une deuxième affiche pour cette première partie de soirée ? À côté du choc au Groupama Stadium, l’éternel rival stéphanois voudra s’illustrer à Geoffroy-Guichard. Les Verts collectionnent les matchs nul à domicile mais prétendent à bien mieux qu’un petit point glané à la maison. Ils sont en difficulté en championnat avec une lointaine 16e place qui leur ferait presque craindre une relégation. Ce soir, l’AS Saint-Étienne reçoit un autre adversaire gourmand. Deux attaques pleines de qualités vont se retrouver. Pour leur retour en Ligue 1, les Sang et Or illuminent leur saison d’espoirs continentaux. À la lutte avez Metz, qui joue aussi ce soir, les Lensois s’inscrivent dans un duel à distance pour la qualification en Ligue Europa Conférence.

Compositions probables

Saint-Étienne : Moulin – Trauco, Cissé, Moukoudi, Debuchy – Camara, Neyou, Gourna-Douath – Boudebouz, Modeste, Bouanga

Lens : Leca – Badé, Fortes, Gradit, Clauss, Haïdara – Fofana, Mauricio, Cahuzac – Sotoca, Kalimuendo

 

Nice – Nîmes : Sortir de la torpeur

Les Crocos veulent poursuivre un semblant de bonne dynamique qui les a fait sortir d’une obscure dernière place grâce à trois matchs sans défaite. Ils ont en effet conquis sept point en trois journées, certes contre des équipes de fin de tableau. Désormais barragistes, les Nîmois tiennent à sauver leur place dans l’élite et éviter la rétrogradation. Ils devront pour cela aller chercher un voire trois points à l’extérieur, une mission périlleuse chez des Aiglons qui veulent croire à un réveil. Au milieu d’une série de défaites contre les “gros” du championnat, les Niçois ont rebondi à Rennes le week-end dernier. Cela tombe plutôt bien, ce soir, leur adversaire est un “petit”. L’occasion pour Amine Gouiri de mener son équipe vers le succès face à la pire défense de Ligue 1 (52 buts encaissés par Baptiste Reynet et les siens).

 

Metz – Angers : Un rêve d’Europe partagé

La 5e place de Ligue 1, synonyme d’accession à la toute nouvelle Ligue Europa Conférence, est donc un rêve partagé. Entre deux maillots rouges. Les Grenats se disputent avec les Sang et Or un sésame qui parait désormais à leur portée. Seule la différence de but est pour le moment favorable aux Messins. Les hommes de Frédéric Antonetti affrontent un bloc angevin qui les avait obligés à partager les points au match aller (1-1). Et Angers n’est pas si loin non plus de cette tant convoitée 5e place…

Pour le compte de la 28e journée de Ligue 1, le multiplex de 19h ne comporte donc pas beaucoup d’enjeux. Certains clubs devront tout de même assurer la victoire pour se maintenir dans une féroce course à l’Europe. Les matchs de 21h seront davantage intéressants.

Crédits photo de une : Stéphane Mahé / Reuters
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire