Ligue 1 : Et de 7 pour le PSG !

0
Edinson Cavani et Angel Di Maria (Crédits : Le Parisien)
Ligue 1

Hier soir, le Paris Saint-Germain s’est assuré d’être champion de France en écrasant l’AS Monaco au Parc des Princes, et soulèvera son troisième trophée de la saison, après le Trophée des Champions et la Coupe de la Ligue, tous deux remportés face aux Monégasques.

Un remake de Brésil-Allemagne

Alors que ce match paraissait équilibré pendant le premier quart d’heure, les joueurs parisiens ont complètement renversé la situation les 17 minutes suivantes : les buts d’Edinson Cavani (16e), Angel Di Maria (20e) et Giovanni Lo Celso (14e, 27e) viennent éteindre tout espoir de bon résultat des joueurs de Leonardo Jardim. Puis, avec une réalisation de Rony Lopes quelques minutes avant la fin de la première période (38e), on se dit qu’une once d’un éventuel retour de son équipe est possible. Mais c’était sans compter sur les volontés offensives du PSG, qui aggravent la marque avec Di Maria (58e) et Julian Draxler (86e), espacés d’un but contre son camp du capitaine Radamel Falcao (76e), venant tristement participer à la pire défaite de l’histoire de son club depuis une défaite 6-0 face aux Girondis de Bordeaux durant la saison 2007/2008.

Dans une ambiance plutôt calme au Parc, le match se termine sur un score de 7-1, un résultat qui rappelle au capitaine parisien Thiago Silva et ses compatriotes brésiliens un bien triste match de Coupe du Monde 2014…

En France, ils sont les Rois, mais en Europe…

A 5 journées de la fin du championnat, les hommes d’Unai Emery ont engrangé 87 points après 20 succès, 3 matchs nuls et seulement 2 défaites (face à Strasbourg et Lyon), et grâce à cette claque infligée à la formation du Rocher, elle creuse l’écart à 17 points, ce qui lui garantit de soulever son cinquième Trophée de Ligue 1 durant ces six dernières saisons. Avec 7 titres de Championnat de France, il égale donc l’Olympique Lyonnais, qui avait réalisé l’exploit de gagner tous les championnats entre 2002 et 2008, et dépasse ainsi Bordeaux et le Stade de Reims (6).

Une saison plutôt réussie et “classique” pour les fans du club à l’échelle nationale, mais avec tout l’argent dépensé pour ramener des talents de classe mondiale comme Neymar et M’Bappé, ils s’attendaient à un parcours digne de l’équipe en Ligue des Champions et désiraient enfin dépasser les quarts de finale de cette compétition. Et pourtant, dans une poule relevée avec le Bayern de Munich de Carlo Ancelotti, ancien de la maison, ils survolent les Bavarois à Saint-Cloud (3-0) et se hissent à la première place de ce groupe B. Un début de campagne européenne qui promettait de grandes choses pour les Parisiens, mais ce dernier s’est vu stoppé dans son élan en huitièmes de finale face à un Real Madrid en baisse de forme en championnat.

Résultat : élimination logique après deux défaites au Santiago Bernabeu (3-1) puis à domicile (2-1). Une contre-performance qui a mis le feu aux poudres et a ramené la question de la légitimité du technicien espagnol à la tête du groupe, surtout après le scandale de la “Remontada” de l’an dernier face au FC Barcelone. Certaines rumeurs parlent d’une arrivée de l’ancien coach du Borussia Dortmund Thomas Tuchel à la tête du PSG dès l’année prochaine.

Affaire à suivre…

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here