Football

Ligue 1 (J1) : le résumé des matchs de cet après-midi !

Il y avait 6 matchs ce dimanche pour la première journée de Ligue 1, des surprises et des scénarios fous ont été au rendez-vous. La Ligue 1 est de retour est ses supporters aussi ! 

Rennes accroché par Lens à domicile (1-1)

Les deux équipes qui se battaient pour une place européenne la saison dernière se sont quittées sur un match nul, au Roazhon Park de Rennes. Le club breton, auteur d’un gros mercato avec les départs de Nzonzi, Grenier et leur capitaine Da Silva, puis avec l’arrivée de Loïc Badé pour 20 millions d’euros en provenance de Lens. Les hommes de Franck Haise veulent confirmer leur forme de l’année dernière et pourquoi pas aller chercher une qualification européenne.

La rencontre se joue dans les 20 premières minutes avec le premier but de la recrue rennaise Kamaldeen Sulemana qui enroule parfaitement son ballon dans les buts lensois (14e). 5 minutes plus tard, Seko Fofana égalise grâce à une perte de balle dans la surface rennaise de Nayef Aguerd (19e). Malgré l’entrée en jeu de trois attaquants, Rennes n’arrive pas à trouver la faille, seul Jérémy Doku, entré à la 58e minute, vient redynamiser la rencontre, en vain.

@Staderennais

Nice n'y arrive pas face à Reims (0-0)

Nice, qui enregistre le retour de son capitaine Dante, était animé par le 4-4-2 efficace de Christophe Galtier. De son côté, Reims jouait dans le 5-3-2 organisé par Óscar García, qui compte sur la jeunesse du centre de formation. Les Aiglons dominent largement la première période avec la tête directement sur le gardien de Todibo (32e), mais butent sur une très bonne défense rémoise.

Nice domine aussi la seconde période, mais ne se montre pas du tout dangereux. Reims peut remercier sa défense qui est solide et qui ramène 1 point de l’Allianz Riviera. Au contraire, ce sont deux points de perdus pour Christophe Galtier et sa formation. Ils ont été trop fébriles en attaque avec beaucoup de déchet technique.

Clermont commence bien face à Bordeaux (2-0)

Bordeaux reçoit le promu Clermont qui joue le premier match de son histoire au sein de l’élite. Bordeaux est emmené par le 4-2-3-1 du nouveau coach Vladimir Petković. Après une saison dernière très compliquée, l'objectif des Girondins est de retrouver le top 10 du championnat.

Clermont domine très largement la première période avec deux buts refusés pour hors-jeu, le premier de l’attaquant phare Mohamed Bayo (19e) puis celui d'Allevinah 3 minutes plus tard (22e). Bordeaux ne se montre pas dangereux sur cette première période, et peut remercier Benoît Costil pour ses arrêts importants qui gardent Bordeaux en vie.

La sortie des vestiaires est à mettre au crédit des Girondins qui se procurent leurs premières occasions, avec Kalu qui rate son face-à-face contre Desmas, le gardien clermontois. Mais Clermont confirme sa bonne forme avec l’ouverture du score de Bayo servi par Rashani au second poteau (82e). Le meilleur buteur de Ligue 2 avec 22 buts marque son premier but dans l’élite et surtout le premier but du Clermont Foot 63 en Ligue 1. Bordeaux n’y arrive pas et voit les Auvergnats marquer le second but par Dossou qui est bien servi par Tell. L’attaquant béninois dribble Costil et pousse le ballon dans les buts (90e+3). Première victoire en Ligue 1 pour le promu !

 

Saint-Étienne et Lorient se neutralisent (1-1)

Après les départs des cadres tels que Kévin Monnet-Paquet, Jessy Moulin et Mathieu Debuchy, Saint-Étienne commence sa saison de Ligue 1 à Geoffroy-Guichard contre le FC Lorient. L'objectif est clair pour les supporters des Verts : retrouver le top 10 du championnat malgré un mercato vide au niveau des arrivées et après une saison compliquée. Pour le FC Lorient, l'objectif est tout simplement de se maintenir.

Lorient commence fort avec l’occasion d'Abergel qui récupère le ballon à l’entrée de surface, mais sa frappe finit sur le poteau (6e). Les Bretons dominent le premier acte, le défenseur Mendes se retrouve seul devant le but après un corner dévié, mais manque sa reprise qui finit largement au-dessus des buts (39e).

5 minutes après le retour des vestiaires Vincent Le Goff marque le premier but de cette rencontre, après une magnifique volée qui frappe la barre transversale avant de rentrer de peu dans le but stéphanois (52e). Les Verts remettent du rythme et se réveillent avec Wahbi Khazri qui provoque un penalty, qui va le marquer après l’intervention du VAR (68e). Ils auraient même pu doubler le score grâce à la tête de Nadé qui va frapper la barre de Paul Nardi (74e). Les deux équipes se quittent sur un score de parité, résultat logique pour ces deux formations qui ont dominé chacune une mi-temps.

 

Angers domine Strasbourg (2-0)

Les supporters strasbourgeois retrouvent leur stade, la Meinau, pour voir leur équipe recevoir le SCO d’Angers. L’attaquant Kevin Gameiro retrouve lui aussi son stade après des rumeurs qui l’envoyaient à l’OM, il a décidé de revenir chez lui en Alsace, à 34 ans.

C'est pourtant Angers qui domine les débats, le SCO croit marquer par deux fois dans les 30 premières minutes mais les deux buts sont refusés pour position de hors-jeu (19e / 25e). Les deux équipes se quittent sur un score vierge à la pause. Angers confirme sa bonne première période au retour des vestiaires. Le SCO ouvre le score par l'intermédiaire d'Ismaël Traoré, qui voit sa tête se loger dans les petits filets de Matz Sels (57e). Puis Angers double la mise grâce au bon service de Mohamed Cho, qui délivre une passe décisive pour l’ancien Strasbourgeois Stéphane Bahoken (81e). Angers a dominé la rencontre malgré le retour attendu de Kevin Gameiro à la Meinau.

@AngersSCO

Lille miraculé contre le FC Metz dans un match fou (3-3)

Le champion de France se déplace au stade Saint-Symphorien de Metz pour la première journée de Ligue 1. Les Lillois, vainqueurs du Trophée des champions la semaine passée (1-0 contre le PSG), visent le podium et veulent défendre leur titre de champion tandis que le FC Metz, auteur d’une très prometteuse saison l’année passée, veut continuer sur sa lancée.

Le début de la première période est dominé par le LOSC, qui est récompensé par le but de Botman qui croise sa tête dans le but d'Oukidja, après un corner déposé par Yusuf Yazici (23e). Mais Metz ne se laisse pas faire et domine la seconde moitié de la première mi-temps. Ils recollent au score grâce à Centonze qui envoie sa tête dans le but de Leonardo Jardim (32e). 1 minute plus tard, Pape Sarr voit sa frappe sortie par Leonardo Jardim qui s’est bien allongé (33e). Lille est prévenu, mais concède le deuxième but messin marqué par Udol qui croise sa frappe dans le petit filet gauche (42e), très bonne action construite des hommes de Frédéric Antonetti. Metz rentre aux vestiaires avec un avantage au score.

À la sortie du vestiaire, Metz fait le break avec un doublé de Centonze qui est à la lutte avec Botman qui veut dégager. Mais le ballon rebondit sur le tibia du joueur messin et le ballon se loge sous la barre lilloise (52e). Toutefois, le match bascule 3 minutes plus tard avec le carton rouge de Kouyaté qui tacle les deux pieds décollés Burak Yilmaz, pourtant loin du but messin (56e). Sur le coup franc de l'expulsion, Yazici remet le ballon sur la tête de Botman qui trouve la barre d’Oukidja. Le ballon revient ensuite sur la tête d’André qui croit marquer mais son but est refusé pour une position de hors-jeu (59e).

Les Lillois y croient et multiplient les attaques, mais la défense messine tient bon. Finalement, Lille trouve la faille grâce à Isaac Lihadji, fraîchement rentré, qui sert parfaitement Ikoné, lui aussi rentré plus tôt. Il prend à contre-pied le portier messin (81e). Le LOSC continue de pousser et est récompensé par l’égalisation incroyable de Burak Yilmaz à la dernière seconde, qui déborde côté gauche, il centre et Oukidja contre le ballon dans son but (90e+6). Incroyable fin de match au stade Saint-Symphorien qui voit le FC Metz et le LOSC se quitter sur un match nul.

Crédit photo en une : FRANCK FIFE / AFP


Dernières publications

En haut