Football

Ligue 1 – La course au titre est lancée !

À 12 journées de la fin du championnat, seulement 6 points séparent les 4 premiers du classement. Un suspense rare dans notre championnat souvent largement dominé par le PSG. Mais cette année, qui de Lille, Lyon, Paris ou Monaco sera champion de France ? Analyse sur chacune des équipes pour mieux comprendre le sprint final !

Lille (1er, 58 points) : 10 ans plus tard ?

Leader du classement le plus souvent cette saison, le LOSC garde la tête à l’approche des 10 dernières journées et semble être plus proche que jamais de décrocher un 4e titre de champion de France après 1946, 1954 et 2011. Leur dernier titre date donc de 2011 dans une saison où le classement était également serré (au même stade, les 5 premiers se tenaient à 5 points). Avec seulement 2 défaites, la dernière le 6 janvier contre Angers, Galtier est confiant sur son équipe et la qualité de cette dernière pour aller chercher le titre.

Si les Nordistes réussissent aussi bien cette saison, c’est notamment grâce à une défense très solide. Avec un très bon Maignan dans les cages et des joueurs comme Botman ou Fonte qui se subliment, ils n’ont encaissé que 16 buts, la meilleure défense de l’élite devant le PSG. Ils ont encaissé plus d’un but dans seulement 3 matchs cette saison en Ligue 1. Il ne faut cependant pas oublier l’attaque qui rayonne également. Le quatuor Yilmaz, Bamba, Yazici et David compile 29 buts et 17 passes décisives. Vous l’aurez compris, après 26 journées ce n’est pas du tout une surprise de voir le LOSC en haut du podium et il ne faudra pas lâcher la cadence car les 3 poursuivants sont affamés.

Le LOSC, encore en lice en Ligue Europa jusqu’à hier soir, est désormais éliminé de la compétition et va donc uniquement se concentrer sur le championnat. La coupe européenne aurait pu leur faire défaut avec la fatigue de l’accumulation des matchs, mais les Lillois n’ont plus ce problème. Si l’élimination contre l’Ajax est arrivée assez tôt et a déçu beaucoup de supporters, elle peut en revanche permettre d’aller chercher un sacre sur le sol français et oublier cette élimination.

Pour le calendrier restant, Lille va rencontrer ses 3 concurrents directs à l’extérieur, pas une aubaine même si l’on sait que le club a pris plus de points à l’extérieur (30) qu’à domicile (28). Les Lillois pourront se rassurer en se disant qu’ils vont recevoir Nîmes dans un mois, mais aucun match n’est facile, surtout en fin de saison où les clubs jouent leur survie dans l’élite ou pour jouer l’Europe.

Malgré un calendrier assez difficile, Galtier et ses hommes savent qu’ils ont les cartes en main pour ramener le titre de champion de France dans le nord, 10 ans après…

Lyon (2e, 55 points) : l’année ou jamais ?

Souvent dans les coups mais toujours dépassé par le PSG, le dernier titre de l’OL date de 2008… une éternité ! Mais cette année, il y a ce petit quelque chose qui laisse à penser que cette année peut être la bonne. 2e à trois points de Lille, les Lyonnais tiennent la cadence et le faux pas contre Montpellier n’était qu’un coup d’arrêt puisque les Lyonnais ont repris leur marche en avant contre Brest, non sans se faire peur.

Solide défensivement, bon au milieu et efficace en attaque, Rudi Garcia à un effectif complet à toutes les lignes et des joueurs se révèlent match après match. Memphis est l’homme de la saison avec ses 14 buts et 7 passes décisives et, lui qui quittera certainement le club à la fin offrirait bien un titre de champion en guise de cadeau d’au revoir.

Comme les Lillois, les Lyonnais ne sont pas en lice en coupe européenne. La non-qualification qui a fait mal à beaucoup de supporters pourrait peut-être bien être un réel avantage dans la course au titre. Dans une saison particulière avec la crise sanitaire, la condition physique est importante et ne jouer qu’une fois par semaine quand ses concurrents jouent tous les 3 jours est bénéfique.

Le calendrier lyonnais est assez compliqué. Comme Lille, les coéquipiers de Lopes vont affronter les 3 autres équipes, mais deux fois à domicile (Lille et le PSG), mais ils devront se déplacer à Marseille, dès dimanche, à Lens ou encore Monaco. De plus, les confrontations contre Nîmes, Nantes ou Lorient s’avèrent plus difficiles qu’on ne le pense.

Lyon n’a jamais été aussi proche de devenir champion de France et ils n’ont la tête qu’à ça. Pour cela, il faudra éviter de perdre des points bêtement ou de se faire peur comme contre Brest le week-end dernier.

Paris (3e, 54 points) : sous pression

Champion lors des 3 dernières saisons, le PSG domine la France depuis l’arrivée des Qataris et n’a laissé filer le titre qu’à deux reprises, en 2017 contre Monaco et 2012 contre Montpellier. Et cette année, le PSG n’est pas vraiment à son aise et compte déjà 6 défaites en championnat, un record sous l’ère qatarie. La défaite contre Monaco a fait un peu de mal car ils auraient pu distancer leur adversaire mais, au contraire, les Parisiens les voient revenir à seulement 2 points.

Après l’élimination du LOSC hier soir, les Parisiens sont les seuls encore en course en Europe et risquent de le rester encore un bout de temps après leur victoire 4-1 à Barcelone. L’objectif principal du club est évidemment de décrocher la première Ligue des Champions de l’histoire mais un échec en championnat serait tout de même mal vu pour un club comme le PSG.

Car en effet, si le PSG a 4 points de retard sur le leader lillois, il reste favori pour beaucoup de gens. Il faut dire qu’avec un effectif comme ont les Parisiens, ils devraient tout rafler dans l’hexagone. Avec Mbappé, meilleur buteur du championnat avec 16 buts, Moïse Kean, 10 buts et surtout la star Neymar, le problème sera surtout dans l’enchaînement des matchs et non dans la qualité de l’effectif.

Les joueurs de Mauricio Pochettino viennent de recevoir Monaco et n’auront donc plus que Lille et Lyon à jouer dans ces 4 clubs. Le calendrier parait plus abordable même s’il faudra se déplacer à Rennes ou Lyon tout en alternant avec la C1.

Monaco (4e, 52 points) : trop de retard ?

Victorieux au Parc des Princes dimanche dernier, l’AS Monaco peut encore espérer décrocher le titre en fin de saison. Invaincus depuis le 16 décembre 2020, les Monégasques viennent jouer les trouble-fêtes depuis peu dans la course au titre, et donc également à la course pour la Ligue des Champions. Avec 6 points de retard sur Lille, l’opération paraît compliquée mais les Monégasques y croient, et ils ont bien raison.

Kovac peut compter sur une équipe jeune et très prometteuse ainsi qu’un duo d’attaque prolifique. En effet, le duo Ben Yedder/Volland compte au total 25 buts et 11 passes décisives, respectivement 3e et 4e meilleur buteur de Ligue 1. Si l’attaque marche très bien, on ne peut pas en dire autant pour la défense. Avec 37 buts encaissés, c’est plus que la moitié des clubs de Ligue 1 et problématique pour devenir champion.

Monaco a la chance de recevoir Lille et Lyon mais devra se déplacer à Lens pour le compte de la dernière journée.

 

Après de longues années d’hégémonie du PSG, on ne peut que se réjouir d’un tel suspense pour cette fin de saison. Souvent critiquée pour son manque de suspense, la Ligue 1 est, cette saison, le grand championnat européen le plus serré et cela fait du bien après une saison dernière non terminée. Qui sera champion de France à la fin de la saison ? Réponse dans 12 journées, le 22 mai prochain.

Crédit photo en une : Maxppp

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire