Football

Ligue 1 : la valse des entraineurs se prépare

Le mercato des entraîneurs de Ligue 1 devrait s’agiter au fur et à mesure de l’été. Plusieurs bancs prestigieux sont à pourvoir et plusieurs techniciens sont sur le marché. 

Les cadors cherchent leur tête de proue

Lyon l’a officialisé, Rudi Garcia quitte l’OL à la fin de cette saison, après un échec pour la qualification en Ligue des champions sur deux années d’affiliées. Jean-Michel Aulas cherche donc un successeur à Rudi Garcia. Plusieurs noms sont évoqués : Christophe Galtier, Peter Bosz, Laurent Blanc ou encore Marcelo Gallardo. Ce dernier a fait savoir qu’il ne compte pas quitter l’Amérique du Sud avant la fin de l’année. Le technicien de 45 ans est encore sous contrat avec River Plate jusqu’à la fin du mois de décembre. Peter Bosz est quant à lui libre de tout contrat depuis son départ du Bayer Leverkusen. Mais Jean-Michel Aulas cherche un entraineur francophone, ce qui pourrait fermer pas mal de porte.

Lille doit également remplacer Christophe Galtier. Le technicien l’a officialisé dans un entretien pour L’Équipe : “C’est le moment de quitter Lille. Ma décision n’est pas liée au classement final du LOSC, si on avait fini quatrième ou septième j’aurais pris la même décision. Je ne veux pas partir sur un succès. Je pars car j’ai décidé qu’au bout de quatre ans, il était temps de partir. J’ai passé huit ans et demi à Saint-Étienne, dont sept ans et demi à la tête de l’équipe, c’était bien. Je pars de Lille avec un résultat incroyable, j’ai besoin d’autre chose. “ Le récent champion de France doit maintenant se trouver un remplaçant pour mener les Dogues en Ligue des champions l’an prochain. Parmi les favoris, on retrouve Laurent Blanc.

Des clubs ambitieux

À Montpellier, We Sport vous annonçait l’arrivée il y a quelques jours d’Olivier Dall’Oglio. Au soir de la 38e journée, le technicien brestois a préféré botter en touche. “Je ne parlerai pas de moi, que de Brest, je suis content de partager avec l’ensemble du club ce moment-là. Rien n’est acté, il y a eu beaucoup de choses qui ont été dites, écrites, interprétées, plus ou moins bien. Chacun fait son métier du mieux qu’il peut. Moi de mon côté, j’ai tout donné au Stade brestois depuis deux saisons. Je ne suis pas le seul, il y en a plein.”

Du côté de Nice, Christophe Galtier reste en pole pour prendre la suite. Sur la Côte d’Azur, le projet est alléchant et ambitieux. Le Français est également courtisé par Naples et Lyon. Peter Bosz est aussi cité dans le club sudiste. Enfin, Lucien Favre pourrait effectuer son retour selon Nice-Matin. Le Suisse, entraineur des Aiglons de 2016 à 2018, serait dans la short list mais ne ferait l’unanimité au club.

Angers a officialisé l’arrivée de Gérald Baticle. L’ancien adjoint de Rudi Garcia à l’Olympique lyonnais découvrira pour la première fois la saison prochaine un banc en tant qu’entraîneur principal. Après 10 ans à la tête du SCO, Stéphane Moulin ne connait pas encore sa prochaine destination.

Depuis plusieurs semaines, Rémi Garde est annoncé du côté de Strasbourg. Le club l’a annoncé : Thierry Laurey a disputé son dernier match sur le banc alsacien. Le RCS se sépare de son technicien après 5 saisons. Sous son passage, le club a glané une Coupe de la Ligue. “On aurait aimé faire mieux mais l’objectif maintien est atteint. On ne va pas fanfaronner non plus. On aurait aimé terminer à une place un peu plus valorisante, mais il y a eu des matchs importants qu’on a mal gérés” avait confié Thierry Laurey en conférence de presse.

Brest doit compenser la perte de son entraineur Olivier Dall’Oglio. Le Français serait en partance vers Montpellier. Après avoir assuré le maintien, le club peut se tourner vers cet été sereinement.

Tout est à reconstruire

Les Girondins de Bordeaux ont assuré leur maintien dans l’élite. À la recherche d’actionnaires, le club va vivre un été agité. Du côté du banc également, rien n’est certain. Jean-Louis Gasset pourrait continuer du côté du club marine et blanc. “Mon souhait pour la saison prochaine ? Déjà, me reposer, car je suis fatigué. Mais je ne sais faire que ça dans ma vie. Si tout est réuni… Il me reste un an de contrat. Mais je sais que les choses sont compliquées. Il va y avoir de la paperasse comme on dit. Si tout le monde est sur les mêmes planètes, pourquoi pas” a-t-il déclaré en conférence de presse. En pleine reconstruction, l’avenir du technicien bordelais est assez flou.

Les fidèles au poste

Malgré la rumeur lancée par Sky Sport sur un potentiel retour de Mauricio Pochettino à Tottenham, le technicien argentin devrait rester dans la capitale. L’OM a également déjà son coach, arrivé en fin de saison. Jorge Sampaoli semble bien établi et réalise des débuts convaincants dans la cité phocéenne. Du côté de Rennes, Lens et Monaco, le banc ne devrait pas bouger. Du côté des clubs de milieu de tableau, Metz, Saint-Étienne, Reims et Lorient ne devraient pas changer leur coach non plus.

Crédit photo : Maxppp
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire