Football

Ligue 1: Marseille enchaîne et passe la sixième face à Monaco

Après une semaine agitée en Ligue des Champions, les Olympiens recevaient dans un Stade Vélodrome toujours vide les joueurs de la principauté pour une des affiches de cette journée de Ligue 1. Au-dessus de leurs adversaires, les joueurs d'André Villas-Boas ont plié le match tôt dans la rencontre, avec un score de 2-0 au bout de 13 minutes de jeu. Retour sur une grande performance des Olympiens qui leur assure une sixième victoire consécutive qui les rapproche à un point du Paris SG qui doit jouer ce dimanche soir, mais avec deux matchs en retard à disputer pour les Marseillais.

Un OM revigoré et décisif très tôt dans la rencontre

On avait souvent reproché aux Olympiens un manque d'implication, un manque d'engagement dans leurs rencontres et même parfois un manque de spectacle, l'histoire fut fort différente en cette fin d'après-midi dans la cité phocéenne.

Grâce à un duo Thauvin – Benedetto auteur chacun d'un but et d'une passe décisive, il aura suffi de treize petites minutes pour que les Marseillais prennent les devants et sécurisent un matelas face à des Monégasques apathiques. Grâce à un couloir droit proactif, et un duo Sakai – Rongier très remuant, les hommes d'AVB paraissent transfigurés et marchent sur leurs adversaires. Un OM convaincant, surprenant, presque enthousiasmant.

Une victoire avec la patte du technicien portugais

Il fut un temps où les ”victoires à la Deschamps” étaient de coutume sur la Canebière, il serait peut-être bon de revisiter cette recette à la sauce portugaise. Le second acte de cet après-midi est d'une toute autre qualité que l'entame de la rencontre. Sur le reculoir, les Olympiens concèdent plus d'occasions, n'arrivent plus à resortir proprement de leur camp, et les Monégasques poussent jusqu'à obtenir un penalty, transformé par l'inévitable Wissam Ben Yedder. A 10minutes du terme, les Olympiens se font peur, au cœur de 45minutes sans tir cadré des locaux, les Rouge et Blancs peuvent encore y croire. En disette offensive, malgré plus de 66% de possession de balle, les hommes de Niko Kovac ne se montrent pas assez dangereux malgré des entrées intéressantes de Jovetic, Pellegri ou encore Millot qui aurait pu permettre aux siens de récupérer un point en toute fin de match.

Prometteur pour l'OM, décevant du côté du rocher

Malgré le manque de suspense que nous a réservé l'affiche de ce samedi, celle-ci nous permet de tirer de nombreux enseignements, comme d'abord une possibilité pour les Olympiens de concurrencer le Paris SG dans la course au titre. Dans le même temps, l'AS Monaco aura fort à faire pour viser l'Europe la saison prochaine. Avec un effectif riche, certainement plus étoffé que celui de leurs adversaires du jour, Niko Kovac a très certainement les armes de faire mieux dans ce championnat bien faible cette année.

Pour conclure, l'Olympique de Marseille fait très certainement la meilleure opération de la journée dans le haut de classement en s'assurant de terminer sur le podium avant Noël, et ce avec deux rencontres en retard, comme l'avait voulu le coach André Villas-Boas. Conquérants, les Marseillais ont de quoi espérer bien figurer au classement, et libérés d'une Coupe d'Europe nécessitant beaucoup d'énergie pour un groupe restreint, c'est le peuple marseillais qui se prend à rêver. Rêver de quoi ? Du titre qui sait…

Crédit Image à la Une : AFP

Dernières publications

En haut