Football

Ligue 1 : Marseille tenu en échec à la Beaujoire

Au terme d’une rencontre peu animée, les Marseillais repartent de Nantes avec un seul point dans la besace. Ludovic Blas a ouvert le score pour les Nantais à la 50e minute, avant que Dimitri Payet n’égalise vingt minutes plus tard (69e). Au classement, l’OM recolle sur Rennes mais reste 6e, tandis que Nantes pointe toujours à la 18e place, mais revient à hauteur de Lorient, premier non-relégable.  

Il valait mieux ne pas avoir trop fait la fête hier soir pour suivre ce Nantes-Marseille. Au terme d’une prestation soporifique, marquée par des erreurs techniques et un manque de confiance flagrant de part et d’autre, les Canaris partagent les points avec les Phocéens. Un nul qui ne fait les affaires de personne, et qui laisse Nantes dans la zone rouge (18e), et Marseille, loin des places européennes (6e).

Marseille se saborde

Marseille n’y arrive toujours pas. Malgré une légère embellie mercredi dernier face à Nice, les Olympiens ne sont pas parvenus à enchaîner avec un deuxième succès consécutif. Les choix de Nasser Larguet, avec Henrique – Dieng – Khaoui en attaque n’ont, cette fois-ci, pas eu l’impact souhaité. Très peu trouvé, l’attaquant sénégalais a beaucoup couru, sans jamais parvenir à se montrer dangereux. Dimitri Payet, une nouvelle fois positionné en 10 pour servir de liant à ce trio offensif, n’a que trop peu pesé, malgré son but égalisateur à la 69e minute. Résultat, les Marseillais se sont à nouveau retrouvés coupés en deux, condamnés à envoyer de longs ballons vers l’avant qui trouvaient rarement preneur. Certes, Kamara, puis Rongier, ont bien tenté de venir proposer des solutions plus bas, mais les Phocéens ne sont que trop peu parvenus à s’extirper du pressing nantais. Mis à la faute à plusieurs reprises, l’OM craque finalement au retour des vestiaires, sur un dégagement complètement manqué de Steve Mandanda, qui laisse Ludovic Blas pousser tranquillement le ballon au fond des filets (50e). Un but gag qui illustre tristement les difficultés marseillaises à ressortir le ballon proprement, et qui coûte surtout deux nouveaux points aux Olympiens.

Nantes au courage

Côté Nantais, l’opération n’est certes pas idéale. Mais Antoine Kombouaré aura au moins eu le mérite de stopper l’hémorragie, puisque le FC Nantes prend tout de même quatre points en deux journées, ce qui ne lui était plus arrivé depuis le 22 novembre dernier. Il faut dire que, sur l’ensemble du match, les Canaris n’ont pas grand-chose à se reprocher. En difficulté avec le ballon, ils ont su attendre patiemment pour jouer leurs contres à fond. Portés par un très bon Ludovic Blas, qui inscrit là son 6e but de la saison, ils ont mené la vie dure aux Marseillais par leur pressing, et n’ont finalement que très peu été mis en danger. À défaut de cartonner, les Ligériens se sont au moins rassurés, avant leur déplacement à Nîmes, 19e, la semaine prochaine, qui pourrait leur permettre de mettre leur adversaire 8 points.

Crédits illustration : Icon Sports

Dernières publications
Remonter au début