Ligue 2 : Comme une odeur de Ligue 1 dans l’air

Nous sommes à la 8ème journée de cette saison de Ligue 2 et les rencontres sont très alléchantes ce week end. Entre duels d’anciens de Ligue 1 et matchs des équipes de bas de tableau, ce week end de championnat s’annonce chaud !

Des anciens de Ligue 1 s’affrontent

Dans cette édition 2019/2020, la Ligue 2 accueille une flopée d’équipes ayant effectué une pige à l’étage supérieure sur cette décennie. On énumère Sochaux, Guingamp, Troyes, Auxerre, Le Mans et Ajaccio ce vendredi. Demain, nous aurons Caen et Lens.

Au Stade Bonal, Sochaux va recevoir une équipe face à qui de mauvais souvenirs remontent : Guingamp. Les deux équipes, qui se sont souvent cotôyés en Ligue 1, se rappelleront le carton 5-1 infligé par les Bretons à la formation entraînée à l’époque par Eric Hély, qui avait démissionné par ailleurs à la suite de ce match. Sochaux n’a jamais perdu contre Guingamp à domicile. Côté absences, pas de retour d’El-Hadji Ba en Franche-Comté, Jérémy Sorbon et Nolan Roux sont également blessés.

Pour la deuxième rencontre des anciens, direction l’Abbé-Deschamps et Auxerre pour voir un duel des bourguignons face à Troyes. Si les locaux n’ont pas été en Ligue 1 depuis 2012, ils n’en restent pas moins un club emblématique. Pour le second, leur dernière participation remonte à deux ans. Ce duel entre deux équipes en forme s’annonce palpitant. Pour les absences, Yanis Merdji est blessé pour l’AJA, et pas de nouveau blessé qui s’ajoute à la liste troyenne.

Enfin, un duel entre équipes qui ont un passif moins grand en Ligue 1, l’AC Ajaccio et Le Mans. Si le premier a quitté la première division il y a cinq ans avec deux piges de quatre et trois ans pour les Corses. Pour Le Mans, l’élite fut connu entre 2005 et 2010 principalement. Les locaux sont en difficulté depuis deux matchs, et les visiteurs ont du mal à se lancer dans ce championnat. Un match ouvert à tous les risques. Côté absences, Dorian Lévêque est suspendu pour les Manceaux.

Les autres rencontres du vendredi

En Lorraine, Nancy va tenter de trouver une victoire face à Chambly à domicile. Les Camblysiens, balayés à domicile par Auxerre la semaine dernière (4-1), auront à cœur de ne pas réitérer même scénario. Des retours de blessure arrivent pour Nancy et pas de nouvel absent à Chambly.

Paris, toujours dans le fond du classement, doit profiter de jouer à Charléty pour prendre le dessus sur un Clermont en baisse de régime. Deux suspensions côté parisien : Romain Armand et Mohammed Rabiu. Pour Lorient, Maxime Etuin restera en Bretagne purger son match de suspension.

Châteauroux, qui n’a toujours pas marqué en Ligue 2 cette saison, va tenter d’ouvrir son compteur à domicile. Opposés à Grenoble, la tâche s’annonce loin d’être complexe, les Isérois étant perméables. Les Grenoblois, qui d’ailleurs, ont gagné pour la première fois de la saison la semaine dernière contre Niort. Pour les Castelroussins, Anthony Gonçalves est suspendu.

Pour rester dans la région Centre, Orléans aura fort à faire. En réception du Havre, les hommes de Didier Ollé-Nicolle sont toujours à la recherche d’une première victoire. Entre jeu offensif et circulation de ballon, tout est là pour faire une belle rencontre. Pape Gueye est suspendu pour le Havre, pas de nouvelle absence pour Orléans.

La rencontre de la soirée : Valenciennes – Niort

Le contexte

Solide troisième de Ligue 2. Valenciennes a calé dans sa série de victoires consécutive. Tenu en échec après une piètre prestation contre Sochaux (0-0), les Valenciennois devront faire une bonne prestation pour se relancer.

Pour Niort, une équipe inconstante ces derniers temps, qui a même concédé une défaite à domicile face à Grenoble la semaine dernière. L’occasion est rêvée pour se relancer également ce vendredi.

Le chiffre

Sur les 5 dernières rencontres entre les deux équipes au Hainaut, les deux équipes se partagent les statistiques. Niort et Valenciennes ont gagné chacun deux fois et un match nul. Les dés sont lancés, qui prendra l’avantage ?

Le facteur X : le milieu de terrain

Si l’on doit reconnaître un atout commun aux deux équipes, c’est leur milieu de terrain. Julien Masson, Matteo Fedele, Sessi D’Almeida d’un côté, Olivier Kemen, Mathis Louiserre et Valentin Jacob de l’autre. De la qualité de part et d’autre qui sera à surveiller ce soir sur le terrain. Leur implication et leur manière de dicter le jeu fera toute la différence.

Le pronostic de la rédaction

Un match nul avec au moins un but marqué par chacune des deux équipes. Une rencontre haute en couleurs qui sera agréable à regarder.

Toutes les rencontres de ce soir seront disponibles sur Bein Sports et leurs chaines Max. Bon visionnage à tous ! 

 

Crédit photo en Une : Lloyd Keane O’Neal (Wikimedia Commons CC-BY-SA 4.0)

A propos de l'auteur

Rédacteur football, basket, eSport pour We Sport FR et chroniqueur radio pour l'émission Soyons Sports à Shalom Besançon. Fan du FC Sochaux depuis qu'un certain Teddy Richert a fait des merveilles en finale de Coupe de France 2007.

Poster un commentaire

mattis Donec Sed facilisis venenatis at porta. accumsan Praesent ultricies